Les carnets de Cerise T1 -le Zoo pétrifié : Joris Chamblain et Aurelie Neyret (Billet avec Bastien)

Ça faisait un moment que j’avais envie de découvrir Cerise (j’en avais entendu parlé par ma nièce qui aimait beaucoup !) et j’ai saisi l’occasion en emportant les 2 premiers tomes à la médiathèque tout en réservant les 2 suivants pour plus tard.

Dans ce premier tome, on rencontre Cerise, une petite fille qui vit avec sa mère dans un petit village à la campagne. Avec ses deux meilleures amies, Erica et Line, elles ont leur cabane dans un arbre et font les 400 coups. Cerise rêve d’être écrivain et elle remplit ses carnets de notes et de photos (ses carnets sont complétés par des pages de BD qui racontent l’histoire de Cerise.

Cerise est très curieuse et elle aime mener des petites enquêtes, alors quand un mystérieux vieil homme passe dans la forêt avec des pots de peintures, elle veut savoir ce qu’il fait !

Les trois filles font une découverte merveilleuse et avec d’autres enfants, elles redonnent vie à un lieu pétrifié mais pourtant plein de vie !

C’est un bel album qui mélange différents supports. Les traits et les couleurs sont doux et agréables et l’histoire est très humaine avec des personnages bien construits.

J’ai beaucoup aimé!

Le tome 2le tome 3, le tome 4

Avis de Bastien (7 ans et demi) pris en note sous sa dictée :

« Les dessins étaient beaux. J’ai préféré Oscar, le lion du zoo. C’est le préféré de tout le monde, vraiment tout le monde parce que moi aussi !

Cerise, elle dit qu’elle veut être romancière mais en fait, elle est plutôt enquêteuse ! »

                           

  chez Mo

Challenge Petit Bac 2017 : catégorie « sport loisir » pour ma ligne BD

Que faisions nous le vendredi 4/4 à 4h04 et/ou à 16h04??

  

Le  4/4   nous avons été 13 à prendre 14 photos -au même moment ou presque- de ce que nous étions en train de faire  (sur une idée de Cstef du blog « Une Photo, une bidouille »!!) 

J’ai transmis ces photos à  Steff  qui en a fait cette mosaïque! Merci à elle et merci à tous les participants! 

 

 

A 4h04 : 1  photos

Personnellement, j’ouvrais un oeil (à 4h32 pour être plus précise) avant -heureusement-de me rendormir!

Steff  dormait! 

 

A 16h04 12 photos

Personnellement, j’attendais mes élèves à l’intercours.

Steff  était en train de charger sa table de jardin dans la voiture pour l’amener chez elle.

Nua rentrait chez elle en passant devant l’église Royale Sainte Marie de Schaerbeek

Aifelle  était dans la rue et allait rejoindre un de ses repaires favoris pour une pause thé.

Didingc était chez le coiffeur.

Tiphanie rentrait du boulot, 30km par les routes de campagne.

Marion  cherchait son ipad pour prendre la photo et elle l’a trouvé sous la couette de son fils et a donc pris la photo de la chambre de Théo!

Wakanda  avait fini sa journée de travail et elle allait prendre sa veste au porte-manteau.

Manika s’apprêtait à coller les photos sur une page de scrap en cours de réalisation

Céline  préparait le goûter des enfants (sa fille et son gourmand de chien 😉

Sandrion était en vacances et se baladait dans le joli petit village de Lautrec, près d’un moulin

Rachel profitait d’un moment de detente,  un moment de flottement comme elle avait un RDV qui a été annule la veille.

Estellecalim  faisait du jardinage pour faire pousser des carottes pour nourrir le poney (le tout en jouets 😉

 Merci à tous les participants, aux nouveaux, aux fidèles et aux occasionnels! Merci à tous!

 

Le prochain rendez-vous sera  : le vendredi 5/5 à  05h05 et/ou à 17h05! Parlez en autour de vous 😉 

Un rappel  la veille au soir et le jour même pour éviter d’oublier 😉 

J’espère que nous serons nombreux à jouer!

Souvenirs, souvenirs : Voici ce qu’on faisait  le 3/03 à 3h03 et  le 4/04 à 4h04  et le 5/05 à 5h05 et le 6/06 à 6h06  et le 7/7 à 7h07  et le 9/9 à 9h09  et le 10/10 à 10h10  et le 11 / 11 à 11h11 et  le 12/12 à 12h12 et le 1/01 à 1h1 ou 13h01 et le 2/2 à 14h02 et le 3/3 à 15h03 et le 4/4 à 16h04 et le 5/5 à 17h05 et le 6/6 à 18h06 et le 7/7 à 19h07 et le 9/9  et le 10/10  et le 11/11 et le 12/12  et le 1/1  et le 2/2  et le 3/3  et le 4/4 et le 5/5 et le 6/6 et le 7/7 et le 9/9 et le 10/10 et le 11/11 et le 12/12 et le 1/1 et le 2/2 et le 3/3 et le 4/4 et le 5/5 et le 6/6 et le 7/7 et le 9/9 et le 10/10 et le 11/11 et le 12/12 et le 1/1 et le 2/2 et le 3/3

Qu’est ce que je faisais le mardi 4/4 à 4h04 et/ou à 16h04?

Le 4/4 à 4h04  :  Je dormais, mais à 4h32, j’ai ouverst un oeil (j’en avais ouvert un à 3h52 mais je me suis dit que c’était trop tôt pour prendre une photo!) et heureusement je me suis vite rendormie!

 

Le 4/4 à 16h04  : j’attendais mes élèves à l’intercours.

  

Si vous avez joué, envoyez moi votre photo dès que possible : ennalit@gmail.com en racontant ce que vous faisiez (pensez aussi à me donner votre pseudo et l’adresse de votre blog si vous en avez un pour le recap’, précisez aussi à quel moment de la journée c’était, nuit ou jour)

On se donne au plus tard le 11 (avant je serais à Paris pour le marathon du 8 au 12) pour qu’on puisse mettre la mosaïque en ligne le 15!

A bientôt!

, j’attendais mes élèves! 

Le derniers des nôtres : Adélaïde Clermont-Tonnerre (lu par Rémi Bichet)

Ce roman raconte deux époques et deux lieux n’ayant apparemment aucun rapport. Une partie se situant à Manhattan en 1969 quand Werner Zilch, un jeune entrepreneur tombe amoureux de Rebecca une jeune femme aisée, un peu « it-girl », et leur vie entre amour et déchirement, légèreté et gravité. L’autre partie se passe en Allemagne pendant la 2ème guerre mondiale et commence précisément en 1945 à Dresde avec la naissance d’un certain Werner Zilch…

Ce roman a de nombreux aspects qui m’ont plu. C’est à la fois une saga historique, qui parle des Nazis, des Allemands qui ont subi la guerre, des Juifs, de la place des uns et des autres pendant la guerre et des conséquences dans le deuxième volet du roman. Mais c’est aussi un portrait très riche des années 70 aux Etats-Unis  et plus particulièrement de New York.

C’est aussi une fresque amicale, familiale et amoureuse et cela dans les deux époques.

J’ai aimé ces personnages, je me suis attachée à eux, j’étais contente de les retrouver et plonger dans leurs vies complexes (et qu’ils se compliquent parfois eux-mêmes) mais surtout qui subissent le poids de l’Histoire et d’un passé dont ils n’ont pas forcément conscience.

Le lecteur m’a beaucoup plu, j’ai vraiment apprécié cet lecture audio (et je pense que j’aurai sans doute été moins emballée par la version papier car il y a peut-être quelques longueurs qui ne pèsent pas dans cette version, grâce au lecteur.

Mon seul bémol est la fin (dont je ne dirai rien, bien sûr) mais qui est pour moi un peu trop caricaturale, c’est dommage !

Pour le prix Audiolib 2017

Les avis de Angélique, EstelleMeuraïeSandrineValérie (qui participent au prix aussi)

365 jours d’Enna en photos

Pour fêter les 8 ans du blog, après les « Curiositésbloguesques », puis « Une année en couleur« ,  « Des titres et des textes » , « Ce mois-ci, j’ai aimé, je n’ai pas aimé »« Les 5 sens » « 8 photos pour 8 moments de vie« ,  « Retour vers le futur » et enfin  « Les madeleines d’Enna », je vous propose un nouveau rendez-vous que j’ai appelé :

 

L’idée m’est venue en lisant « Les gens dans l’enveloppe », quand Isabelle Monnin disait prendre une photo par jour et en réalisant que sur ma page Facebook du blog et sur ma page Instagram, je partage quasiment quotidiennement des photos plus ou moins en lien avec le blog. Je me suis dit que ça serait un sympathique retour sur une année, mois après mois.

Voici le temps qui passe entre le 8 du mois précédant et aujourd’hui!

 

 

8 : 40 mn de jogging en papotant avec ma copine Mrs B : ça fait du bien! (je suis rassurée car la petite douleur que je ressentais à la jambe hier semble partie…)

9 : Petit déjeuner de lectrice… il serait temps que je finisse ce livre («The girls») que j’ai commencé il y a quinze jours!

10 :  Vincent Dedienne en spectacle, soirée théâtre en amoureux.

11 : Courir 21km en 2h16 dans les salines du Havre de la Vanlée, c’est un de mes grands plaisir de la préparation marathon… J’ai bien tenu le rythme, je suis contente, par contre j’ai eu chaud et je n’avais pas assez d’eau alors j’ai souffert de la soif à la fin (mais au marathon, il y a des ravitaillements en eau tous les 5km.

12 : Mon sac est prêt ainsi que tout ce qu’il faut trimbaler pour un voyage scolaire. Et comme lee lendemain le réveil va sonner à 3h30, je me repose avec un bouquin!

13 : En route pour Londres. Ça commence avec la queue au guichet de la Brittany Ferries…en croisant les doigts pour que toute la paperasse soit en règle!

 

14 : Whitehall, London, Je me suis fait un copain parmi les horseguards!

15 : Agatha Christie et moi à Londres

16 : Nouvelle lecture : un Agatha Christie pendant mon séjour à Londres

17 : Je me suis acheté un marque pages «so British», parfait pour mon Hercule Poirot en cours!

18 : Après une quasi nuit blanche dans le ferry et une semaine crevante, je profite que Bastien soit chez un copain pour me coucher avec mon bouquin (et le réveil à 16h30 au cas ou je m’endormirais 😉

19 : Nouvelle lecture audio en courant pour le prix Audiolib : je  commence par «Born to run» de Bruce Springsteen car il ne me tente pas et qu’il est long et que je suis en pleine préparation marathon alors je fais de longues sorties de footing 😉

 

20 :  Réservations faites pour un airbnb et le train pour aller en vacances à Paris au moment du marathon!

21 : Une heure de cours s’est libérée de façon inattendue… le destin a voulu que j’emmène mon bouquin dans mon sac ce matin… J’ai une tonne de milliard de choses à faire pour le boulot mais il ne me reste que trois petits chapitres de mon Agatha Christie alors mon choix est fait!
22 : Je suis très affectée par l’attentat à Londres car la semaine d’avant j’étais au pied de Big Ben où ça s’est passé et en apprenant que des élèves d’un voyage scolaire ont été touché a accentué mon malaise car je m’imagine là bas avec mes 52 élèves dans cette folie…
23 : Petit déjeuner de lectrice (Des pages très fortes sur le deuil…)
24 : Après une journée de merde au boulot où je me suis fâchée à chaque heure de cours, je fais une étrange découverte printanière dans ma salle de classe au moment de partir et je me dis que tout espoir n’est pas perdu 
25 : Lecture chez le coiffeur… je n’étais pas venue depuis janvier… il était temps!!

 

 

 26 : Première glace de l’année

27 : Salle des profs, presque pas de profs aujourd’hui alors j’en profite pour lire quelques pages (j’avoue que j’ai un peu de mal à entrer dans ce livre… J’ai fini par abandonner, même si c’était à contre coeur car je sais que vous êtes nombreux à avoir aimé…)

28 : Nouvelle lecture dans la salle d’attente de l’allergologue… J’ai eu du mal à lire parce qu’il y avait un tout petit enfant et sa famille dans la salle d’attente et ils n’étaient pas du tout discrets!

29 : Je ne suis pas allée courir aujourd’hui​ (je n’ai pas le droit de prendre de douche avant d’être retournée chez l’allergologue pour lire le patch test) alors j’ai fait une prévision de mes temps pendant la course… Théoriquement je peux finir en 5 h et j’essaie de me programmer mentalement que je vais y arriver!

30 : Vous la sentez l’odeur d’herbe fraîchement coupée? Ça sent le printemps, particulièrement pour moi la citadine sans jardin!

31: L’anniversaire de L’Homme. On a le même âge pendant quelques mois 😉

1 : Jogging en écoutant avec beaucoup de plaisir «Born to run» de Bruce Springsteen

 

2 : C’est sans doute une des dernières fois (peut-être même LA dernière fois) que je cours dans ces paysages où j’ai commencé à courir il y a presque 20 ans car mes parents déménagent dans quelques mois… Cette sortie était un peu particulière pour moi…

3 : Commencer la semaine en écoutant la nouvelle émission des Bibliomaniacs ça aide!

:  Au théâtre ce soir avec Marianne, ma partenaire de théâtre et collègue, qui va me manquer quand elle va partir à la fin de l’année scolaire!

5 : Ce matin, c’était mon dernier jogging avant le marathon… et j’ai récupéré mon tee-shirt sur lequel j’ai fait coudre l’autocollant de l’UNICEF pour qu’il tienne les 5h (et quelques) de ma course!

6 :  Lecture d’une très chouette BD : «Mancha Chevalier errant» de Cmax

7 :  La préparation marathon maintenant, c’est dans la tête… et dans le sac… ne rien oublier surtout!!!

 

 Et comme il n’y a pas que les photos et les livres dans la vie, voici de quoi manger  : Une tarte aux épinards, pois chiches et chorizo  (Cliquez pour trouver la recette)

 

 

Enfin, le « Book Jar »  : aidez moi à choisir le prochain livre issu de ma PAL à être photographié en train d’être lu. Dans les commentaires, donnez moi un nombre entre 1 et 41… (soit au hasard soit en choisissant dans ma PAL) : je ferai le tirage au sort avec  Bastien en rentrant de mes vacances à Paris alors ne vous étonnez pas si je ne vous signale pas tout de suite que j’ai relevé votre participation car je n’aurai pas l’ordinateur avec moi  

   (d’un clic sur l’image vous arrivez sur ma PAL)

Âmes Graphiques – Pluie-

 

Sabine du Petit Carré Jaune a rendu son rendez-vous photographique « Âme graphique » nomade en le faisant voyager de blog en blog. Ce mois-ci, elle m’a confié les clés et donc aujourd’hui, dernier jeudi du mois je vous attends avec vos photos inspirées par le mot « PLUIE »!

De mon côté, en tant que Normande qui prépare un marathon (pour une bonne cause je vous le rappelle!), j’aurais pu vous montrer des photos de sorties sous la pluie battante où je travaille parfois à la fois l’endurance et le mental et vous montrer ma motivation 😉

Marathon de Paris solidaire avec l’UNICEF – Enna lit, Enna vit!

ENCORE un Marathon pour moi… ENCORE un appel à la solidarité pour vous! Après avoir préparé 5 marathons et en avoir terminé 4, je…

http://ennalit.canalblog.com

Mais après avoir passé une belle semaine à Londres, sous le soleil, (ou quand il n’y en avait pas, au moins nous sommes restés au sec), nous sommes rentrés en France sous la pluie.

J’ai tout de suite pensé à l’âme graphique du mois : tout d’abord en me disant que cette pluie qui nous accueillait allait sans doute casser quelques préjugés sur l’Angleterre auprès de mes élèves mais surtout parce que voir la pluie sur le pare-brise d’un car : c’est très beau! Vous ne voyez pas en photo le mouvement du vent sur les gouttes transformait cet inconvénient météorologique en un très joli et poétique ballet

Si vous avez participé n’oubliez pas de me donner votre interprétation photographique du mot « PLUIE » par commentaire sur ce blogpar mail à ennalit@gmail.com ou sur la page Facebook des âmes graphiques.

A bientôt!

Âmes Graphiques – Pluie- Rendez-vous demain!

 

 

Sabine du Petit Carré Jaune m’a laissé les clés de la maison et je vous attends donc demain jeudi 30 mars, dernier jeudi du mois pour me donner votre interprétation photographique du mot « PLUIE » par commentaire sur ce blog sous le billet de demainpar mail à ennalit@gmail.com ou sur la page Facebook des âmes graphiques.
A demain!

L’amie prodigieuse : Elena Ferrante

J’ai entendu parler de ce roman pour la première fois chez les Bibliomaniacs en 2015 et depuis, on voit cette auteur et sa série partout (oserais-je dire que c’est grâce à mes copines des Bibliomaniacs ? 😉 Le lien entre ce roman, les Bibliomaniacs et moi ne s’arrête pas là, car il se trouve que c’est Eva qui me l’a offert quand les filles sont venues enregistrer leur émission chez moi 😉

Alors j’avoue que j’avais un peu peur de ne pas aimer en commençant ma lecture mais j’ai profité des heures de train pendant mon séjour à Lyon pour me plonger dans ce 1er tome et je l’ai dévoré !

Cette histoire se passe à Naples, ou plutôt dans un quartier populaire de Naples, presque un village où les gens parlent un dialecte plutôt qu’italien. Elena et Lila sont deux petites filles qui apprennent à se connaître. Deux petites voisines du même âge mais très différentes. Lila est très intelligente et audacieuse. Elle n’a peur de rien et de personne alors qu’Elena est plus timide mais elle entre dans le sillage de Lila qu’elle admire.

A l’adolescence, leurs chemins commencent à se séparer. Lila arrête l’école où elle était pourtant brillante et Elena travaille dur et réussi très bien. Avec le temps leurs relations s’étirent, elles s’éloignent petit à petit. D’ailleurs, Elena se coupe un peu du quartier en entrant au lycée, elle se retrouve déchirée entre deux mondes.

Mais la relation entre les deux jeunes filles n’est pas le seul sujet du roman. La vie de quartier, haute en couleurs, les luttes de pouvoirs -économiques (voir mafieux), les relations familiales houleuses, les rapports explosifs entre voisins, les histoires d’amour… C’est vraiment une fresque très riche. Il y a beaucoup de violences, verbales ou physiques, entre les habitants et il y a une vraie identité du quartier par rapport au centre de Naples (un autre univers) ou l’île d’Ischia au large de Naples qui est comme un monde différent aux yeux d’Elena.

On a envie de suivre les vies de ces jeunes filles et les relations entre les différents personnages. J’ai trouvé le personnage de Lila très intéressant, c’est une jeune femme forte, j’ai un peu moins aimé Elena mais c’est surtout parce qu’elle n’arrive pas à trouver sa place et à trouver son identité propre. J’ai hâte de voir comment elles vont évoluer.

 chez Antigone

 Eva (Cliquez pour voir son avis)

Les petites reines : Clémentine Beauvais

Mireille Laplanche, Astrid Blomvall et Hakima Idirn ont un point commun : elles ont été élues « Miss Boudin » au concours organisé depuis 3 ans par un certain Malo dans le collège-lycée où elles sont toutes les trois.

Si Mireille semble bien le vivre (car c’est la 3ème fois qu’elle est dans le top 3 !), elle n’en est pas moins cynique sur sa laideur. Elle se protège par son humour noir et par son mauvais caractère, particulièrement vis-à-vis de sa mère et de son beau-père.  Mais pour Astrid et Hakima, qui ont été élues pour la première fois, c’est très dur à encaisser.

Les trois filles se rapprochent et deviennent amies. Sur un coup de tête, elles décident d’aller de Bourg en Bresse jusqu’à Paris en vélo (en vendant du boudin en chemin) pour arriver le 14 juillet à la garden party de l’Elysée…  Entre celle qui est à la recherche de la reconnaissance de son père biologique (mari de l’actuelle présidente de la république), celle qui rêve de rencontrer Indochine, son groupe préféré qui fait un concert ce jour-là et celle qui veut faire reconnaître son frère qui a été blessé au combat et dont le supérieur, lui, est récompensé par la présidente… Elles ont toutes une bonne raison d’y aller ! Elles sont accompagnées de Kader, le frère d’Hakima qui lui circulera en fauteuil roulant.

Ce qui commence comme une idée farfelue et improbable pour donner un objectif à leur amour propre blessé se transforme vite en une aventure humaine et en battage médiatique.

C’est très drôle, plein de second degré et d’humour grinçant mais c’est surtout plein de vérités bonnes à dire sur les jugements sur le physique des gens, sur ce qu’est la norme, sur la méchanceté gratuite et sur la solitude… Tout cela à divers niveaux.

C’est un bon roman jeunesse, léger ET profond à la fois ! Un roman qui fait réfléchir sans donner de leçons !

Je conseille ce roman à partir de la 5ème .

 sélection sélection 3ème-seconde

catégorie objet (petite reine = vélo) pour ma ligne jeunesse Petit Bac 2017

Voici venir les rêveurs : Imbolo Mbue (lu par Julien Chatelet)

Dans ce roman, on suit la vie de Jende Jonga et sa famille, Neni, sa femme et son petit garçon, qui sont Camerounais installés illégalement aux Etats-Unis. Pour eux, les Etats-Unis sont un eldorado et ils sont très motivés pour rester. Nenni est étudiante pour devenir pharmacienne et elle travaille dur à côté pour gagner de l’argent et Jende après avoir accumulé des tas de petits boulots devient le chauffeur attitré d’une ponte de Wall Street et sa famille.

Cette rencontre va mettre en lumière deux mondes, deux modes de vies et un choc des cultures et de la vision des choses. La famille africaine, très modeste, illégale, certes mais qui s’accroche à ses rêves et qui cherche le bonheur là où elle est et la famille américaine extrêmement riche mais qui accumule les tensions, les crises (qu’elles soient économiques ou familiales). Ceux qui peuplent le pays qui fait rêver Jende et Neni semblent bien malheureux alors qu’ils ont tout pour être heureux et cela est assez incompréhensible pour Jende.

Cela peut paraître manichéen résumé ainsi mais dans le roman ce n’est pas aussi tranché. Les personnages, qu’ils soient américains ou camerounais sont très bien construits. Il y a une peinture assez détaillée des deux pays évoqués et le contexte socio-économique est bien développé.

Les personnages sont très humains et j’ai beaucoup aimé faire leur connaissance et j’avais plaisir à les retrouver. Ils m’ont un peu manqué quand l’histoire s’est terminée !

Le roman audio est très bien lu par Julien Chatelet qui sait très bien rentre le dynamisme de l’histoire, qui joue avec sa voix pour distinguer les personnages, hommes, femmes, américains ou africains sans pour autant faire de caricature ! Bravo à lui !

Je vous conseille ce roman que j’ai beaucoup aimé et si vous aimez la lecture audio e vous le recommande vraiment dans ce format.

Pour le prix Audiolib 2017

Challenge Petit Bac 2017 : catégorie « gros mot » de ma ligne « audio »

Les avis de AproposdelivresEstelle, SandrineSylireValérie   (les autres jurés du prix Audiolib)