Les beaux étés 2. La calanque : Zidrou et Jordi Lafebre

Eté 1969 -Non, ce n’est pas une erreur de ma part, c’est bien le tome 2 : nous retrouvons bien la famille Faldérault dans le passé ! Et pourtant, si les enfants n’étaient pas plus jeunes que dans le tome précédant (et surtout n’étaient pas que 3 pour l’instant, vu que Mado est enceinte du 4ème), on pourrait croire que c’est la même histoire que dans le tome 1. En effet, Pierre est encore en retard pour rendre ses dernières planches de BD avant les vacances et sa famille doit attendre désespérément avant de prendre la 4L familiale pour le Sud de la France.

Ils arrivent dans les calanques et vivent des vacances idylliques -simples et belles.

Une belle et douce tranche de vie, pleine de bonheurs du quotidien, de rencontres cocasses ou touchantes. Beaucoup de sincérité.

Tome 1 / Tome 3 / Tome 4

Les beaux étés 1. Cap au Sud! : Zidrou et Jordi Lafebre

Août 1973 : ça commence bien ! (Pour ceux qui l’ignore, je suis née le 10 août 1973 !)

La famille Faldérault (Pierre, le père, Mado, la mère et leurs quatre enfants) sont prêts à partir en vacances. Mais comme d’habitude, ils vont partir avec du retard car Pierre est dessinateur de BD et il doit absolument finir un travail de dernière minute et de toute urgence.

Quand -enfin- il a terminée, toute la famille s’entasse dans la 4L pour quitter la Belgique pour faire cap au Sud de la France.

Des rituels, des habitudes, des enfants qui se chamaillent, un ami imaginaire, des parents qui préservent les apparences le temps d’un été, le poids d’événements passés, un deuil… Mais surtout beaucoup d’amour chez des gens qui pourraient être nos parents, nous ou nos enfants.

Cet album est plein de tendresse avec une ambiance années 70 très bien rendue et un vrai goût de vacances !

Les dessins rendent très bien cette impression de douceur familière et l’histoire est vraiment touchante avec son savant mélange d’émotions.

Tome 2 / Tome 3 / Tome 4