Passport à l’iranienne : Nahal Tajadod

La narratrice (l’auteur) est une intellectuelle très aisée qui vit la majeure partie du temps en France et qui est actuellement à Téhéran mais avant de repartir, elle doit faire renouveler son passeport et ce n’est pas une mince affaire!

Il y a les règles officielles à suivre : passeport dans un pays islamiste cela signifie des photos d’identité islamistes qui respectent les codes vestimentaires mais aussi des délais très longs. La narratrice, tente de passer par des chemins détournés et c’est l’occasion de découvrir d’autres codes iraniens, implicites, comme le fait que le moindre photographe ou chauffeur de taxi connait un médecin qui connait quelqu’un de haut placé, comme le târof, qui fait que les gens refusent d’abord de se faire payer pour que l’acheteur négocie de payer.

Sous couvert d’une situation somme toute assez banale du renouvellement de passeport pour une personne qui ne souffre pas en l’attendant (elle est en famille et elle est d’un milieu social très aisé), c’est surtout l’occasion de distiller des petites informations sur la vie à Téhéran, les relations humaines, les rapports à la religion, les règles concernant les vêtements des femmes…

Bref, derrière une tranche de vie humoristique on apprend pas mal de choses sur un pays. Personnellement, je suis allée en Iran en 2007, année de sortie de livre et j’ai reconnu beaucoup de choses que j’avais constatées sur place.

 chez Antigone

 Marianne : Merci!

 Catégorie « Objet »