Sam est un jeu Africain qui dirige une embarcation fragile en direction de l’Europe. Ce bateau est chargé d’autres migrants, hommes, femmes et enfants et quand la tempête les fait naufrager, faisant de nombreux morts, Sam et d’autres s’accrochent à l’épave avec l’énergie du désespoir. Sam se raccroche aussi à son histoire, son passé, ses motivations et ses rêves.

Chaque chapitre revient sur une personne qui a traversé la vie de Sam, soit dans son enfance soit pendant son périple entre chez lui et cette mer hostile. Et chaque histoire, chaque rencontre est l’occasion de dresser un portrait de ces hommes et ses femmes prêts à tout quitter -leurs foyers, leurs familles, leurs pays, leurs histoires et tout risquer, même leurs vies pour l’espoir d’une vie meilleure.

Ce roman jeunesse est très fort et très juste. Il est factuel et pourtant extrêmement touchant. Il fait prendre conscience de ce que traversent les migrants qui font parfois peur aux occidentaux mais quand on voit ce qu’ils traversent on ne peut plus les juger de la même manière et je pense que ce roman sera très utile pour informer les jeunes lecteurs et pour qu’ils se forgent une vision plus positive et réaliste de ce qui pousse des gens à tout quitter.

A faire lire à des ados (je dirai à partir de 12 ans). Ce roman est au CDI de mon collège et j’espère que de nombreux élèves le liront car nous avons quelques jeunes réfugiés et ce serait un moyen de mieux comprendre leur parcours.

J’ai repéré ce roman chez Saxaoul

catégorie « déplacement » de ma ligne jeunesse

9 commentaires sur « La traversée : Jean-Christophe Tixier »

      1. oh non…surtout quand on voit les partis politiques qui pronent la haine, le rejet et l’intolerance au premier plan….je suis aussi pessimiste que toi….

        J'aime

      2. Avec la Suede…cela approche a grand pas…et je ne parlerais pas de ce qu’il se passe au Bresil…..un populisme extreme droite en 2eme position….

        J'aime

  1. J’ai eu la chance de rencontrer l’auteur l’année dernière avec des élèves. C’est quelqu’un d’engagé. Ils ont posé beaucoup de questions sur la genèse de ce livre (J-C Tixier s’est rendu notamment dans la jungle de Calais).

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s