Où va le blog cette semaine (avec du Festival America dedans)?

Où va le blog cette semaine?

Un peu de repos de course à pied car j’ai eu peur d’être blessée le weekend dernier et j’ai une comme consigne du médecin et de l’ostéopathe de faire une petite pause pour pouvoir reprendre l’entraînement marathon.

Hier, j’étais au Festival America. Au niveau des rencontres, j’ai croisé Aifelle en coup de vent à l’arrivée (mais j’étais vraiment contente de la revoir ;-)) mais j’ai surtout passé la majeure partie de la journée avec mes copines des Bibliomaniacs que j’ai toujours grand plaisir à revoir : Coralie, Léo et Amandine  et j’ai aussi réussi à faire une bise à Eva (la Bibliomaniacs manquantes 😉 ) juste avant de partir (elle avait un programme de ministre 😉  (avec Coralie). Avec Léo et Coralie, sans nous concerter, on avait fait un club « sacs de la librairie newyorkaise « Strand », de circonstances! 

Au niveau littéraire, j’ai assisté à la conférence très intéressante sur les femmes avec Wendy Guerra, Laura Kasischke, Claire Vaye Watkins, Leni Zumas (tellement intéressante, qu’en sortant, j’ai acheté le roman « Les heures rouges » de Leni Zumas, en anglais et le dernier Laura Kasischke.) J’ai trouvé aussi très intéressant d’assister au ballet des interprètes, qui traduisaient toutes en même temps à leurs auteurs puis traduisaient ce que leur auteur avait dit! 

Après le déjeuner, j’ai donc un peu craqué sur le salon du livre en achetant aussi des titres en anglais que je lirai pour l’African American Month Challenge en février et aussi un album québécois pour Bastien et « Manikanetish » de Naomi Fontaine que j’ai fait dédicacer et à qui j’ai dit que j’avais découvert « Kuessipan » dans une version audio et que j’avais adoré et je lui ai donné ma carte de blog si elle voulait lire mon avis. Elle m’a dit qu’elle sortait d’une rencontre intitulée « Premières nations : une histoire douloureuse » et qu’elle avait beaucoup apprécié les échanges. 

Petite anecdote : dans la file pour la dédicace, j’ai discuté un peu avec la personne devant moi et en lisant le compte rendu de Sharon, ou elle dit qu’elle avait aussi fait dédicacer son livre par Naomi Fontaine et j’ai soudain réalisé que la personne devant moi (qui a dit en passant qu’elle avait un blog et qui fait dédicacer son livre sous son vrai prénom… que je connaissais) et Sharon ne faisait qu’une!!! C’était une quasi rencontre de blogueuses 😉

Malheureusement, je n’ai pas pu assister à la table ronde autour de l’esclavage avec Yaa Gyasi, Dany Laferrière, Colson Whitehead car c’était déjà plein avant même l’heure du début (c’est quand même un problème dans le grands festivals… Une dame nous a dit « Certaines personnes sont venues deux heures avant pour y assister et normalement on ne devrait même pas vous dire que c’est déjà plein mais comme il pleut, on préfère vous prévenir… » Résultat, si on attend deux heures avant pour chaque rencontre…  on ne voit pas grand chose… J’ai donc retrouvé mes copines Au café des Libraires et j’ai pu entendre la toute fin de l’intervention de Nathan Hill.  Ensuite nous sommes allées à la crypte (grosse déconvenue sur le lieu : ce n’est pas du tout gothique comme ambiance, plus la salle paroissiale en sous sol 😉 ) pour écouter une table ronde sur le rêve américain avec Tadzio Koelb, Fatima Farheen Mirza, Emiliano Monge. C’état très intéressant mais je dis bien « écouter » et pas voir car il n’y avait pas d’estrade et c’était un peu dommage de ne pas pouvoir voir les auteurs (autant écouter la radio)! 

Alors, j’ai passé un bon moment mais j’ai fait l’aller-retour dans la journée, avec un levé à 5h du matin et j’ai payé 12 euros pour ne pas réussir à voir LA conférence qui me faisait envie et j’ai eu un peu l’impression que le festival était parfois un peu dépassé par les événements. Les conférences sont très proches en temps et les dédicaces aussi, beaucoup de choses se chevauchent…Ou alors il faut être très organisé mais ce n’est pas mon cas…

Alors quel est le programme cette semaine?

Aujourd’hui, dimanche  23 septembre, pour le rendez-vous de cuisine pour le mois américain, je vous proposerai une autre recette de cookies.

Lundi 24 septembre, vous trouverez un billet jeunesse sur une thématique forte : « George ».

Mercredi 26 septembre, pour le rendez-vous BD de la semaine, je vous parlerai de « Gold Star Mothers ».

 

Vendredi 28 septembre, je vous donnerai mon avis sur « Demain est un autre jour » en version audio.

Et enfin, dimanche 30 septembre, mon dernier billet américain pour le mois américain : « Retour à Little Wing ».

En ce moment, je lis un roman jeunesse « Le garçon qui courait plus vite que ses rêves » de Elizabeth Laird  et en audio, je vais terminer d’audiolire (j’adopte donc le nouveau verbe inventé par Bastien) « Les Rêveurs » de Isabelle Carr » (lu par l’auteur) dans le cadre de la pré-sélection du Prix Lire dans le noir. Ensuite, je lirai « Miss Sarajevo » de Ingrid Thobois (reçu dans le cadre des #MRL18 et en audio, je commencerai la lecture de « La Parure » de Guy de Maupassant toujours dans le cadre de la pré-sélection du Prix Lire dans le noir.

A bientôt! Bonne semaine et bonnes lectures!

Cookies aux smarties

Il parait qu’il y a autant de recettes de cookies que de familles américaines, alors pourquoi pas s’y mettre?! Vous prenez la recette de base et vous ajoutez les ingrédients…

Ingrédients (pour environ 20 cookies) :
La base :
  • 250 gr de farine
  • 125 g de sucre
  • 1 pincée de sel
  • 1/2 sachet de levure
  • 125 g de beurre
  • 1 oeuf
Variation « smarties » :
  • Environ 120-130g de « mini  smarties » (8 ou 9 boites) (ça s’achète en grands sachets avec des petites boites rectangles dedans 😉 (Environ 100 g pour la préparation et garder une grosse poignée pour la décoration)
Préparation :
  • Préchauffer le four TH 7-8
  • Mélanger la farine, la levure, le sel, le sucre dans un grand bol
  • Ajouter environ 100g de « mini  smarties » et mélanger le tout.
  • Dans un autre bol faire fondre le beurre et y battre l’oeuf.
  • Mélanger les deux préparations avec une cuillère en bois. Mélanger jusqu’à obtenir une pâte « humide » mais friable.
  • Sur une plaque avec une feuille de cuisson, déposer de la pâte que vous prendrez avec une cuillère à soupe. N’hésitez pas à façonner et aplatir les cookies avec les doigts.
  • Faire cuire entre 8 et 12 mn (en surveillant, ça brûle vite!!)
  • Quand vous les sortez du four, disposez-les sur une grille et placer quelques smarties sur la pâte encore molle en appuyant un peu, ils resteront collés et colorés en refroidissant.
  • Laissez-les refroidir : ils vont devenir croustillants… (Oui, je sais, c’est frustrant de se retenir de les manger tout de suite!
Le copain de Bastien qui était là quand je les ai fait a tellement aimé qu’il m’a demandé de lui recopier la recette!

 Les gourmandises en cuisine chez Syl

 chez Titine