Mes hommes s’intéressent beaucoup aux étoiles et à ce qui a trait à l’espace. Ils m’ont traînée dans plusieurs planetarium (je m’endors systématiquement!) et j’ai vu des films et j’ai même participé à la nuit des étoiles cet été… Ce n’est pas mon choix mais je dois dire que je suis forcément un peu intéressée par la force des choses 😉

Quand K, le fils de Mrs B a eu cette BD en cadeau d’anniversaire, je le lui ai empruntée pour L’Homme, et Bastien l’a lu plusieurs fois avant que je la lise, sans grande conviction au départ mais j’ai vraiment apprécié!

Résumé de l’éditeur : « Le 2 juin dernier, le Français Thomas Pesquet, 38 ans, astronaute, rentrait sur Terre après avoir passé 6 mois dans la Station spatiale internationale. La réalisation d’un rêve d’enfant pour ce type hors-norme qui après avoir été sélectionné parmi 8413 candidats, suivit une formation intense pendant 7 ans, entre Cologne, Moscou, Houston et Baïkonour… Dans cette bande dessinée de reportage, Marion Montaigne raconte avec humour – sa marque de fabrique – le parcours de ce héros depuis sa sélection, puis sa formation jusqu’à sa mission dans l’ISS et son retour sur Terre. »

Bon, je partais avec un a priori négatif car je dois avouer que je n’aime pas le dessin de Marion Montaigne mais elle a su mettre beaucoup d’humour dans l’histoire de Thomas Pesquet et des vols dans l’espace ainsi que la vie dans l’ISS. C’est raconté avec des faits réels et scientifiques mais c’est aussi bourré de second degré, d’humour parfois un peu décalé qui joue sur la personnalité un peu « gendre idéal » de Thomas Pesquet en le mettant dans des situations un peu lourdes.

Bref, avec cette BD, on apprend plein de choses et on rigole beaucoup et c’était donc une très bonne surprise pour moi.

Je vous disais que Bastien l’a lu et il a aussi beaucoup aimé mais pour sa part, il y a pas mal de choses qui lui sont passées au-dessus : pas au niveau scientifique (il s’y connait plus que moi!) mais sur tout ce qui était vraiment de l’ordre du second degré ou des références culturelles qu’il n’avait pas. Mais cela ne l’a pas empêcher d’apprécier ce qu’il a compris.

 par K, le fils de Mrs B

3 commentaires sur « Dans la combi de Thomas Pesquet : Marion Montaigne »

    1. oui, c’est un livre qui eut plaire à toute la famille! Pour les planatrium, ce n’est pas que je m’ennuie : au début je trouve ça beau et puis… pouf, je me réveille avec la lumière qui s’allume!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s