Steffie et Nelli sont deux petites filles juives qui ont quitté l’Autriche et le nazisme et ont été envoyées en Suède par leurs parents en attendant qu’ils puissent se retrouver pour émigrer aux Etats-Unis. Steffie, l’aînée essaie de rassurer sa soeur en lui faisant miroiter un pays merveilleux mais les deux fillettes arrivent dans une île très isolée et malheureusement, les deux fillettes ne peuvent pas être hébergées dans la même famille.

Nelli, plus jeune, loge dans une famille aimante avec des enfants de son âge et elle se met assez vite à parler le suédois mais Steffie, elle, vit chez une femme assez austère, pas très affectueuse et assez exigente. Son mari est plus gentil, mais c’est un pêcheur qui n’est pas très souvent là.

Steffi met plus de temps à s’adapter et quand elle commence l’école, elle a aussi des soucis dans ses relations avec les autres petites filles… Il n’est pas simple de se faire sa place quand on grandit loin de chez soi et de sa famille.

D’ailleurs, c’est d’autant plus difficile que la situation empire en Autriche et que les deux filles n’ont plus beaucoup de nouvelles de leurs parents.

C’est un premier tome d’une trilogie qui traite de nombreux sujets intéressants : l’exil pour des enfants, la découverte d’une nouvelle vie, d’un nouveau pays, les relations entre deux soeurs et entre des amies. C’est un roman où on voit Steffie grandir.

Je pense que je lirai la suite (peut-être en décembre prochain pour Décembre Nordique 2019 🙂

 chez Cryssilda (Suède)

10 commentaires sur « Une île trop loin : Annika Thor »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s