7e étage : Åsa Grennvall

Cette bande dessinée raconte l’histoire d’Åsa, étudiante en art. Elle quitte sa famille et prend de l’assurance, elle s’épanouit. Et puis, elle tombe amoureuse de Nils. Il est beau, attentionné, il prend soin d’elle, il est protecteur, ils sont le couple idéal…

Et pourtant, parfois, il y a des réactions très braques, il se vexe, il exige d’elle toujours plus d’attention, il se montre jaloux, allant même jusqu’à lui reprocher de penser à d’autres hommes… Åsa est mal à l’aise mais elle se remet toujours en question, elle, se dit toujours qu’il a raison. Et puis, il l’aime, elle a tellement de chance qu’un garçon si bien que lui, l’aime…

Insidieusement, il commence à influencer sa vision d’elle-même, elle va changer ses vêtements, rejeter ses goûts, modifier son style artistique, se couper petit à petit de ses amis…

Et puis, la violence s’installe, psychologique et physique… Il faut qu’elle touche le fond pour partir et s’apercevoir qu’elle sera écoutée et aidée.

Cet album est très important car il montre bien les différentes étapes de l’installation des violences sous toutes ses formes au sein d’un couple. Cela montre bien comment ce n’est pas si facile de « partir à la première gifle » car cela ne commence pas toujours aussi simplement, c’est surtout très souvent une destruction psychologique où la victime se sent même parfois coupable…

Les dessins sont assez durs mais ils se prêtent bien au propos.

 chez Cryssilda (Suède)