Je déclare la partie de Petit Bac 2019 ouverte!

  • Pour savoir de quoi il s’agit allez donc faire un tour sur ce billet 
  • Vous avez jusqu’au 1er février pour vous inscrire! Si vous sous êtes déjà inscrits, allez donc voir si je ne vous ai pas oublié en cliquant ici  
  • Rappel des catégories (mais surtout n’hésitez pas à aller relire les règles!) :

PRÉNOM : masculin ou féminin, surnom, diminutif (mais pas nom de famille)


LIEU réel ou imaginaire ou nationalité … (ville, pays, état, continent, fleuve, mer, lieu naturel, construit, aménagé…, j’accepte « ici » et « là », les pièces et les bâtiments et les nationalités)


ANIMAL : réel ou imaginaire... (de l’insecte au dinosaure en passant par les licornes et les sirènes et les mots associés comme « animal », « bête », « bestiole »…)


OBJET : petits ou gros, du moment qu’ils sont transportables. J’accepte le mot « objet » mais je n’accepte pas « maison » ou « immeuble » par exemple.


COULEUR : Toutes les couleurs que l’on peut trouver dans les catalogues de peintures sont acceptées 😉 et aussi les mots « couleur », « teinte », « nuance », « ombre»…


PARTIE DU CORPS  : de la tête aux pieds en passant par les organes internes… J’accepte aussi « corps », « sang », « rides » et « cicatrice », « cheveux » et « barbe » mais pas « larmes » (ou autres « fluides » sortant du corps…) et tout ce qui est rajouté au corps (pas de « tatouage », « piercing », « perruque » ou « dentier »…)


METIER : Profession ou fonction … Que ce soit un corps de métier, une activité professionnelle ou une fonction (militaire, gouvernementale ou religieuse)


VÉGÉTAL Tous les végétaux : plantes, fleurs, arbres, fruits, légumes… tout ce qui pousse ! J’accepte aussi les mots associés comme « jardin », « forêt », « potager »…


LECTURE Livres et lecture : tous les mots en rapport avec la lecture : « livre », « lecture », « écrivain » « auteur », « librairie », « bibliothèque », « pages », « titre »…


ADJECTIF : attribut ou épithète


GROS MOT (bonus facultatif) : assez libre puisque j’accepte tout ce qui peut être dit d’un ton insultant ou méprisant… Ça va de « zut », « flûte », « crotte » jusque aux grosses insultes bien vulgaires en passant par des grossièretés plus fleuries à la Capitaine Haddock! Tout ce qui quand c’est dit sur un certain ton peut être insultant.


  • Premier recap’ le 1er avril 2019!

A vous de jouer! A bientôt!

236 commentaires sur « Challenge Petit Bac 2019 : c’est parti! A vous de jouer! »

  1. Polvere negli OCCHI (Poudre aux YEUX) (en français Une poignée de seigle) A. Christie – 2 polar – partie du corp
    J’avais déjà lu ça, il y a quelques années, mais comme j’ai vu à la télé, j’ai cru y voir des différences et j’ai voulu relire (et en effet il y avait quelque différence). Je me rappelai quelque chose et en effet je me rappelai l’assassin, ce que ne m’arrive pas toujours ! Le titre français est l’exacte traduction du titre anglais, je ne comprends pas pourquoi les italiens ont changé ! Les trois morts assassinés semblent suivre une logique, celle d’une comptine enfantine « Chante une chanson de six pence, Une poche pleine de seigle. Quatre et vingt merles noir, Cuit dans une tourte. » Mais c’est plus compliqué que ça. Comme toujours il y a plusieurs « suspectables » mais pas facile pour l’inspecteur Neele, heureusement il y a Miss Marple.

    J'aime

  2. La BELLE inconnue – Gianni Farinetti – 2 polar – adjectif
    J’aime les romans de cet auteur, des polars mais surtout des romans que se déroulent dans ma région et que son un défilé de personnages typiques. Ils sont typiques même s’il y en a de « pas piémontais », mais sont les « pas piémontais » qu’on trouve ici, et qui, parfois mêlent même les mots en patois dans leur langage. On se retrouve encore une fois dans la zone des Langhe (maintenant patrimoine UNESCO) et naturellement on parle manger et boire. Beaucoup des personnages on les a déjà rencontrés dans les derniers livres de Farinetti. Le commissaire Buonanno, il arrive de Rome mais c’est déjà bien intégré, a un problème, une série de vols mais pas grands choses : une l’avarice, tuyaux de poêles, une trancheuse mais voilà tout change ! et pendant qu’arrive une belle inconnue, très belle et très inconnue, voilà le grand vol, un collier très précieux et un assassinat ! le mort était très connu et très désagréable, même détestable come ça ceux qui sont contents (et peuvent être les coupables) sont nombreux. Et la belle inconnue ? elle est vraiment inconnue ? ou elle connait déjà les lieux ? Son identité sera le coup de théâtre

    J'aime

  3. JOURNAL de Zlata – Zlata Filipovic – objet – jeunesse
    C’est le journal d’une fillette qui vit à Sarajevo, elle commence à écrire sur son journal à l’âge de presque 11 ans et termine à 13. Elle a une vie paisible, père et mère qui l’aiment, beaucoup d’amis, elle va à l’école, pendant les vacances à la campagne ou pendant l’hiver à la montagne skier. Elle aime l’école et aussi son autre école, celle de musique, elle joue le piano. Et voilà la guerre commence, au commencement c’est loin mais elle arrive à Sarajevo. Les parents décident d’y rester et Zlata continue son journal en décrivent ce que passe, les sorties de temps en temps avec la peur des bombes et la ville détruite, les amis qui partent, les morts. On cherche de maintenir un peu de normalité mais c’est très difficile. Son journal est son amie, comme pour Anna Frank. Zlata s’interroge « J’aimais mon enfance et maintenant une guerre terrible m’enlève tout. Pourquoi ? » La seule chose qu’elle désire est la paix. Elle donna l’autorisation à la publication de son journal, pour faire connaitre ce qu’a été cette guerre. On a vendu plus qu’un million de copies, traduit en 35 langues. Zlata elle voulait donner la voix « aux trois mille enfants morts sous les bombes, aux invalides qu’on rencontre par les rues, sans un bras ou une jambe ».

    J'aime

  4. Mon frère coure après les DINOSAURES. Histoire de moi et de Giovanni qui a un chromosome en plus – Giacomo Mazzariol – animal – 2 générale
    Giacomo a deux sœurs et quand ses parents leur disent qui va arriver un petit frère il est très content, il ne sera plus le seul garçon, il aura quelqu’un avec qui jouer, et quand, après un peu de temps, les parents annoncent qu’il sera un frère « spécial » il pense à un super-héros, mais Giovanni est simplement un enfant Down il ne va faire rien de super-héros. Gacomo Mazzariol raconte sa vraie histoire, comme il a vécu avec ce frère, comme pendant quelques années il a même nié d’avoir un frère, comme il a décidé de faire un vidéo avec lui et de le poster sur YouTube pour montrer son frère et son rapport avec lui. Il dit : tu auras dû traverser l’adolescence pour t’aperçoive que ton idée au commencement n’était pas si fausse. Te laisser emporter par la vitalité de Giovanni et conclure que peut-être il est vraiment un super-héros. Et en tout cas il est ton meilleur ami. Ale livre est paru que l’auteur avait 20 ans, maintenant il a écrit un deuxième roman, des scenarios, il a un blog sur un quotidien on line… J’ai vraiment aimé ce livre peut être j’irais voir le film qu’est tout dernièrement paru.

    J'aime

  5. Couleur : (6) Tout le BLEU du ciel – Mélissa Da Costa
    https://aproposdelivres.wordpress.com/2019/09/08/tout-le-bleu-du-ciel-melissa-da-costa/
    Métier : (6) L’HÔTE – Jacques Ferrandez, Albert Camus
    https://aproposdelivres.wordpress.com/2019/09/04/lhote-albert-camus-et-jacques-ferrandez/
    Végétal :
    (5) Agatha RAISIN, tome 9 : Sale temps pour les sorcières – M.C. Beaton
    https://aproposdelivres.wordpress.com/2019/08/29/agatha-raisin-tome-9-sale-temps-pour-les-sorcieres-m-c-beaton/
    (6) Dans la FORÊT – Jean Hegland
    https://aproposdelivres.wordpress.com/2019/09/06/dans-la-foret-jean-hegland/
    Lecture : (6) Silex and the city – tome 7 : Poulpe FICTION – Jul
    https://aproposdelivres.wordpress.com/2019/09/18/silex-and-the-city-tome-7-poulpe-fiction-jul/
    Adjectif : (6) Irena – tome 4 : Je suis FIER de toi – Jean-David Morvan, David Evrard, Séverine Tréfouël
    https://aproposdelivres.wordpress.com/2019/06/19/irena-tome-4-je-suis-fier-de-toi-jean-david-morvan-david-evrard-severine-trefouel/
    Bonne journée

    J'aime

  6. Seulement un mot. Une histoire au temps des lois RACIALES– Matteo Corradini – adjectif – jeunesse
    Le mot italien est « occhialuto » ce que signifie « à lunettes ». C’est seulement un mot mais pour Roberto, sa famille ses amis ça va changer tout dans leur vie. Roberto est un enfant de 9 ans, il habite Venise, a des amis et va à l’école. Lui et ses parents portent des lunettes. Son ami a aussi des lunettes et son père est opticien, la mère de son amie a des lunettes. Personne ne se soucie de ça, par exemple son amie, qui n’a plus son père est aimée par toutes les femmes du quartier et sa mère aussi. Mais un mauvais jours on commence à entendre ce mot « occhialuti » (ceux qui ont des lunettes) et la radio en parle pour dire qu’il faut se méfier des « occhialuti »,qu’ils veulent commander, qu’ils s’aident entre eux a l’encontre de ceux qui n’ont pas des lunettes, qu’ils diffusent des maladie quant ils soufflent sur les lunettes pour les nettoyer…Et les gens commencent à se méfier, à se moquer des enfants à lunettes, de saluer la petite fille, d’aller dans les magasin de gens à lunettes. Et c’est pire : un jour le magasin de l’opticien est détruit, une loi défend l’école aux enfants à lunettes, ils doivent aller dans une école spéciale, ils ne peuvent pas aller dans les jardines publiques ni à la piscine. Les gens à lunettes ne peuvent pas travailler comme employés de l’état, que soit facteur, soldat, instituteur, ils sont renvoyés. La sœur de Roberto ne peut pas se marier car elle à lunettes et son fiancé n’as pas. L’opticien et sa famille s’en vont en cachette, ils ont des amis en Suisse, et la famille de Roberto aussi prépare une fuite avec la petite amie et sa mère, mais elles sont arrêtées par la police, et ils se cachent tous seuls avec l’aide d’un ami. La dernière partie du petit livre sont des questions que l’auteur imagine posés par les enfants. C’est une histoire « vraie » ? non c’est fantaisie mais quelque chose pareille est arrivé, quand en 1938 en Italie il y a eu les lois raciales contre les juives. Qui sont les juives, il y en a en Italie ? oui mais on ne peut pas les reconnaitre en les voyant, ils sont tout à fait comme les autres personnes. Un petit bouquin très bien écrit, je ne sais pas si peut être un aide contre le racisme et les mensonges, j’espère que oui.

    J'aime

  7. FLEURS dessus de l’enfer – Ilaria Tuti – vegetal – 2 ligne polar
    Un bon polar, et la protagoniste, le commissaire Teresa Battaglia est un personnage qu’on aime.
    Au commencement on se retrouve en Autriche dans un étrange École, on l’appelle comme ça mais ce n’est pas une école mais… on ne comprend pas bien, c’est un des mystères qu’on comprendra seulement à la fin du livre. L’histoire des nos jours se déroule dans un village italien, dans les montagnes pas loin de l’Autriche, le commissaire et ses hommes arrivent de la ville car il y a eu un assassinat, un étrange assassinat. Ils devraient être aidé par la police du lieu, mais ce n’est pas facile car tous semblent penser que, parmi eux tous sont de « bonnes gens ». Protagonistes sont aussi 4 enfants qui dans leurs jeux se retrouvent dans les bois. C’est le père de l’un des enfants la première victime (car il en aura d’autres et parmi elles la mère d’une autre des enfants). Naturellement Teresa découvre tôt que pas tous les villageois sont des bonnes gens. Teresa aussi a un secret qu’elle cache « aussi à soi-même » ou presque. Un bon polar et comme l’auteur en a écrit aussi un autre, toujours avec Teresa je vais surement le lire.

    J'aime

    1. Je l’ai dans ma PAL audio, je compte l’audiolire pour le mois italien! Je l’avais pris par hasard à la médiathèque parce que l’auteur est italienne mais tu me donnes bien envie!

      J'aime

    1. Bravo pour cette première lignes terminées! et maintenant qu’on sait que les liens IG passent très bien, tu en feras peut-être une 2e ou au moins t’inscrire au Petit Bac 2020? 😉

      J'aime

  8. Le rêve de la MACHINE À COUDRE – Bianca Pizzorno – objet- 2 ligne générale
    L’histoire d’une femme qui depuis son enfance, en aidant sa grand-mère apprend à coudre et deviens couturière, comme une fois arrivait, surtout dans les maisons de gens aisés. Au commencement avec sa grand-mère et après toute seule, elle entre dans ces maisons et aussi dans les vies des ses habitants. Parfois c’est simplement du travail mais souvent elle entre aussi dans les secrets de ces maisons. La machine à coudre est déjà la modernité et quand une de ses « clients » lui en donne une portable ça rend sa vie beaucoup plus facile. Un beau livre j’aimé cette femme et son histoire, simple et faite de dur travail, de riches égoïstes et de gens généreux, des vies simples et de secrets parfois tristes, parfois amusantes.

    J'aime

  9. La BOITE rouge – R. Stout – objet -2 polar
    Une aventure de Nero Wolfe que je ne connaissais pas. Il est engagé malgré lui, pour découvrir qui a tué une jeune fille, mannequin chez un couturier à New York. Il est même obligé à se rendre dans ce magazine (car ils lui demandent ça plusieurs cultivateurs d’orchidées). On comprend tout de suite que la jeune fille n’était pas la victime désignée, et, assez vite qui était désigné (qui meurt aussi). L’assassin est plus difficile à découvrir, quant à la fameuse boite rouge on ne la retrouvera que longtemps après la découverte du coupable (et encore deux morts, tous empoisonnés). Pas mal.

    J'aime

  10. Thirty-Three Teeth (A Dr. SIRI Paiboun Mystery) (en français Le dent de Buddha) – Colin Cotterill – prenom – 2 polar
    J’aime les aventures du docteur Siri Paiboun médecin légiste, dans le Laos communiste des années 1970. Comme je suis partie pour un assez long voyage avec mon lecteur de ebook j’ai lu 3 de ses aventures. Cette enquête va mettre à l’épreuve le flair et l’indépendance d’esprit du vieil homme, peu soucieux de ménager les bureaucrates du régime. Tandis qu’à Luang Prabang, ancienne capitale royale, quand il va à la campagne retrouver sa belle sœur, il rencontre qui semble un jardinier mais est l’ancien rois du pays habité par les esprits. Une série de meurtres agite Vientiane. Dans les couloirs de la morgue s’entassent des cadavres de femmes lacérés par les griffes de ce qui semble être une bête féroce. Et Siri doit enqueter, meme si son metier est seulement ce du legiste. Et les trente trois dents qu’on a faire avec tout ça ? On lui a racontè que Buddha et autre importants personnages n’avaient pas 32 mais 33 dents et il est curieu de savoir combien il en a lui-même, mais n’arrive pas à les conter, quand il commence quelque chose arrive à l’interrompre, il arrivera à le savoir seulement à la fin de cette aventure.

    J'aime

  11. Le BIBLIOTHÉCAIRE – Larry Beinhart – lecture – 2 polar

    J’ai trouvé ça dans le rayon polar à la bibliothèque mais je ne sais pas si le considérer ainsi, je dirais plutôt fiction politique, comme il y a science-fiction. Le protagoniste est naturellement bibliothécaire et c’est justement dans sa fonction, il est en train, comme deuxième boulot, de ranger la bibliothèque et les documents d’un vieux milliardaire américain un des Éléphants d’or, qu’il se trouve mêlé à quelque chose très importante, très dangereuse. Il n’a pas encore trouvé ça mais, pour les hommes du président Scott qui dirigent sa campagne électorale il est un danger et alors il est en danger. Je n’aime pas tellement ce genre de livres qui sembles assez près de la réalité. On se demande c’est possible toute cette escroquerie, cette méchanceté et même cruauté ? et comme on se réponde que oui, au moins en partie, bon alors je n’aime pas.

    je crois avoir terminèe ma 2 ligne polar

    J'aime

  12. Prénom :
    (7) L’Odyssée d’HAKIM tome 1 : De la Syrie à la Turquie – Fabien Toulmé
    https://aproposdelivres.wordpress.com/2019/09/27/lodyssee-dhakim-tome-1-de-la-syrie-a-la-turquie-fabien-toulme/
    Lieu :
    (7) L’Odyssée d’Hakim tome 2 : De TURQUIE à la Grèce – Fabien Toulmé
    https://aproposdelivres.wordpress.com/2019/10/17/lodyssee-dhakim-tome-2-de-la-turquie-a-la-grece-fabien-toulme/
    Animal :
    (6) Les NUISIBLES – Piero Macola
    https://aproposdelivres.wordpress.com/2019/10/04/les-nuisibles-piero-macola/
    (7) Open BAR, 1ère tournée – Fabcaro (poisson)
    https://aproposdelivres.wordpress.com/2019/10/09/open-bar-1ere-tournee-fabcaro/
    Objet :
    (6) Un CHEMIN DE TABLES – Maylis de Kerangal
    https://aproposdelivres.wordpress.com/2019/09/29/un-chemin-de-tables-maylis-de-kerangal/
    (7) Première DAME – Caroline Lunoir (pièce d’un jeux)
    https://aproposdelivres.wordpress.com/2019/10/18/premiere-dame-caroline-lunoir/
    Couleur :
    (7) Un petit goût de NOISETTE tome 1 – Vanyda
    https://aproposdelivres.wordpress.com/2019/09/25/un-petit-gout-de-noisette-1-vanyda/
    Métier :
    (7) Comment je ne suis pas devenu MOINE – Jean-Sébastien Bérubé
    https://aproposdelivres.wordpress.com/2019/11/20/comment-je-ne-suis-pas-devenu-moine-jean-sebastien-berube/
    Végétal :
    (7) Un peu de tarte aux ÉPINARDS : 1. Bons baisers de Machy – Casado et Pelaez
    https://aproposdelivres.wordpress.com/2019/09/12/un-peu-de-tarte-aux-epinards-1-bons-baisers-de-machy-casado-et-pelaez/
    Adjectif :
    (7) SAUVAGE – Jamey Bradbury
    https://aproposdelivres.wordpress.com/2019/10/23/sauvage-jamey-bradbury/

    J’ai un peu de retard sur « Partie du Corps » et « Lecture »… j’ai trouvé les titres, certains sont à chroniquer, les autres à lire… Bonne journée !

    J'aime

  13. bonsoir,

    Je finis mes lignes 2019

    BD, rubrique librairie
    La PAGE blanche, Pénélope Bagieu et Boulet

    Eloise se réveille sur un banc, sans savoir qui elle est, d’où elle vient, ce qu’elle fait dans la vie…si ce n’est son nom qu’elle retrouve dans le sac qui est sur le banc.
    Elle part alors à la recherche de son identité. Son imagination va bon train et elle s’imagine dans des vies, des professions pas banales. Son enquête lui fait peu à peu réaliser qu’elle n’a pas de temps à perdre à chercher qui elle était et qu’elle a une nouvelle chance d’entamer une « nouvelle page blanche »
    l’intrigue est un peu faible, qui est-elle vraiment ? Pourquoi ne pas aller chez le médecin ? la chute est un peu brutale et l’on reste un peu sur sa faim..

    Livre jeunesse, rubrique gros mot
    CACA BOUDIN, stephanie blake
    un petit lapin espiègle répond à chaque question par CACA BOUDIN. Quand un loup avale tout cru notre petit caca boudin lui aussi ne repond que « caca boudin » .Alors, le médecin lapin vient pour le soigner et … c’est le papa de notre petit lapin qui va vite delivrer son petit.
    Pour les petits qui vont adorer dire et redire “caca boudin”

    J'aime

Répondre à anne7500 Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s