Voici un roman de plus de 600 pages qu’il va être très très difficile de vous présenter mais que j’ai beaucoup aimé… Il est très difficile voir impossible à résumer… J’ai peur de vous faire peur et pourtant, il est vraiment très facile à lire et à comprendre et est même à mon avis assez passionnant.

Le personnage principal est Ursula Todd. Dès le début, le 10 février 2010, jour de sa naissance, on découvre qu’on va nous présenter plusieurs destins de cette fillette puisqu’elle commence par être morte née, puis par naître et mourir le cordon enroulé autour du cou, puis naître le cordon autour du cou mais être sauvée…

Plusieurs fois encore, Ursula va mourir mais aussi revivre sa vie avec quelques modifications… Elle ne garde pas de souvenirs de ses passés, même si elle connaît parfois des impressions de « déjà vu » qui font qu’il lui arrive malgré elle de modifier son nouveau présent car elle « sent » que quelque chose ne va pas.

Au fil de ses différentes vies, Ursula va connaître des drames qui vont orienter ses choix de vie plus ou moins heureux. Parfois, dans certaines de ses vies il y a des points communs avec d’anciennes vies mais avec quelques nuances.

Je sais que certains lecteurs ont trouvé le procédé un peu répétitif mais moi cela ne m’a pas gênée du tout, j’ai même beaucoup aimé voir les changements et les petits « clins d’oeil » aux autres vies et voir aussi comment des choix ou des événements extérieurs pouvaient influencer toute une vie mais aussi comment l’expérience même inconsciente pouvait faire dévier de peu les choses.

Ce que j’ai le plus aimé dans ce roman c’est aussi l’époque -les époques- qu’Ursula traverse : elle naît en 1910, elle va donc connaître la 1ère et la 2ème guerre mondiale en Angleterre (mais aussi en Allemagne dans l’une de ses vies) et particulièrement le Blitz à Londres. Elle est issue d’une famille plutôt aisée qui vit dans la campagne anglaise et a plusieurs frères et soeurs et une tante un peu fantasque que l’on retrouve dans diverses situations au fil des différentes vies d’Ursula. Je ferais un rapprochement avec les roman de Kate Morton pour le côté saga familiale que j’ai vraiment apprécié.

Une très bonne lecture pour moi!

 chez Antigone

 chez Titine

7 commentaires sur « Une vie après l’autre (Life after life) : Kate Atkinson »

  1. Tiens, je n’aurais pas pensé retrouver ce thème chez Kate Atkinson… bon, faut dire que je n’ai réellement pas tout lu d’elle hein! Mais je note… on verra si je tombe dessus.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s