Le loup en slip : Paul Cauuet, Wilfrid Lupano et Mayana Itoïz (Billet avec Bastien)

Après avoir beaucoup aimé « Les vieux fourneaux », j’ai été très tentée par « Le loup en slip » qui est en quelque sorte un « spin-off » comme on dirait dans les séries, pour les enfants (mais aussi les adultes ;-)).D’ailleurs, je l’ai lu avec Bastien et quand je m’étonnais qu’il ne rigole pas quand moi ça me faisait rire, il m’a répondu « ça m’a fait rire quand je l’ai lu tout seul mais là, tu rigoles pour des trucs qui ne me font pas rire! » C’est donc le gage d’une lecture multi-générationnelle!

Dans la forêt, tous les animaux vivent dans la terreur du loup qui vit juste au-dessus d’eux … Il y a même toute une organisation autour de cette peur du loup. C’est même une peur qui est entretenue : toutes les unes des journaux ne parlent que de cela, on lit des histoires de loups, on y tient des conférences autour de cette peur… Et puis surtout, il y a toute une économie qui s’est développée en rapport avec le loup :  il y a des marchands de clotures anti-loup, des vendeurs de pièges à loups, des milices anti-loup et même un vendeur de douceurs aux noisettes pour se réconforter de sa peur du loup….

Mais un jour, tout bascule… Le loup descend dans la forêt et… personne ne le reconnait et il ne fait plus peur à personne car il porte un slip… Un slip un peu ridicule qui fait de lui un animal tout à fait placide…

Tout le monde devrait être content : il n’y a plus de loup féroce donc plus de peur du loup… Mais ce n’est pas si simple… Cela perturbe terriblement la forêt : que vont devenir tous ceux qui exploitaient cette peur du loup?

Les dessins sont vraiment charmants et drôles, les couleurs très agréables et les situations vraiment bien pensées et amusantes! Et puis on finit avec un petit clin d’oeil aux Vieux Fourneaux car pour ceux qui ne connaissent pas la série : « le loup en slip » est le spectacle de marionnettes que l’un des personnages présente!

Cliquez pour voir les premières pages !

Pour les adultes : Les vieux fourneaux -Tome1- Ceux qui restent / Les vieux fourneaux -Tome 2- Bonny and Pierrot / Les vieux fourneaux -Tome 3- Celui qui part / Les vieux fourneaux -Tome 4- La magicienne / Les vieux fourneaux -Tome 5- Bons pour l’asile

Voici l’avis de Bastien (9 ans) pris sous la dictée sans que je ne change un mot (et sans qu’il ait eu connaissance de mon avis) :

Ca parle d’un pays où les animaux parlent, portent des vêtements, ont des métiers etc… La plupart de ces métiers servent à faire la sécurité contre LE LOUP! (Bastien m’a expressément demandé d’écrire ce mot en majuscule 😉

Ce loup est féroce, il a le pelage hirsute, un regard sanguinaire et des crocs comme des pioches. Mais dans la forêt, les animaux croisent LE loup… en slip et les animaux n’ont pas peur du tout de ce loup en slip! Il n’a pas de pelage hirsute, pas de regard sanguinaire (mais il a quand même d’assez bons crocs) et il explique de façon très drôle que ce slip a changé sa vie.

Finalement les habitants du village dans la forêt n’ont pas du tout peur de ce loup mais ils sont en pleine crise car ils ont perdu tous leurs métiers sur la protection contre le loup!

Mais certains animaux se demandent où sont les soit-disant victimes du loup qu’on a annoncé dans les journaux? Suspense…

C’était très rigolo et à la fin on se rend compte que c’est la marionnettiste des « Vieux fourneaux » (une BD que lit maman) qui raconte l’histoire!

catégorie « objet » de ma ligne jeunesse

Les vieux fourneaux -Tome 5- Bons pour l’asile : Lupano et Cauuet

J’ai une petite tradition : depuis quelques temps, à chaque noël j’offre le nouveau tome des Vieux Fourneaux à mon frère et bien entendu, je le lis avant de lui donner 😉

Ma première impression est que ce 5e tome renoue avec les premiers tomes, j’y ai retrouvé le souffle et le rythme qui m’avait un peu manqué dans le 4e.

Antoine et Mimile vont à Paris avec Juliette, l’arrière petite-fille d’Antoine, pour déposer la fillette chez sa mère avant d’aller au  Stade de France pour assister au match de rugby France-Australie. Mais c’était sans compter sur le fait que Sophie ait monté un petit stratagème pour que son père et son grand-père se retrouve pour enfin se reparler (et éventuellement se réconcilier) en les obligeant à s’accorder pour garder Juliette. Ce qui ne sera pas une mince affaire!

Mimile se retrouve tout seul et part à la recherche de Pierrot dans l’immeuble où logent les membres de « Ni yeux ni maître » mais ce dernier est en « mission » avec sa bande de révolutionnaires du 3e âge! D’ailleurs, c’est en garde à vue qu’on apprend son passé d’éducateur pour jeunes de quartier quand une des agents de police se trouve être une de ses anciennes protégées.

Quant à l’immeuble, il a bien changé car « Ni Yeux ni Maître » a décidé de prendre en main le problème des migrants qui  ne sont pas le bienvenus en France en utilisant une ruse très bien pensée (je ne vous dévoile rien! C’est très malin!)

Mimile se retrouve seul pour aller à son match car Pierrot estime ne pas pouvoir soutenir la France, qui refuse d’accueillir les migrants, ou l’Australie, qui ne respecte pas les droits de l’homme en matière d’immigration… Mais il va surprendre tout le monde, influencé par l’état d’esprit de son ami.

Alors, ils ne sont pas encore bon pour l’asile nos vieux fourneaux mais ils se livrent tous un peu plus et on a envie de les suivre encore longtemps!

Les vieux fourneaux -Tome1- Ceux qui restent
Les vieux fourneaux -Tome 2- Bonny and Pierrot 
Les vieux fourneaux -Tome 3- Celui qui part
Les vieux fourneaux -Tome 4- La magicienne

catégorie « Gros mot » (« bons pour l’asile ») pour ma ligne BD