J’ai une petite tradition : depuis quelques temps, à chaque noël j’offre le nouveau tome des Vieux Fourneaux à mon frère et bien entendu, je le lis avant de lui donner 😉

Ma première impression est que ce 5e tome renoue avec les premiers tomes, j’y ai retrouvé le souffle et le rythme qui m’avait un peu manqué dans le 4e.

Antoine et Mimile vont à Paris avec Juliette, l’arrière petite-fille d’Antoine, pour déposer la fillette chez sa mère avant d’aller au  Stade de France pour assister au match de rugby France-Australie. Mais c’était sans compter sur le fait que Sophie ait monté un petit stratagème pour que son père et son grand-père se retrouve pour enfin se reparler (et éventuellement se réconcilier) en les obligeant à s’accorder pour garder Juliette. Ce qui ne sera pas une mince affaire!

Mimile se retrouve tout seul et part à la recherche de Pierrot dans l’immeuble où logent les membres de « Ni yeux ni maître » mais ce dernier est en « mission » avec sa bande de révolutionnaires du 3e âge! D’ailleurs, c’est en garde à vue qu’on apprend son passé d’éducateur pour jeunes de quartier quand une des agents de police se trouve être une de ses anciennes protégées.

Quant à l’immeuble, il a bien changé car « Ni Yeux ni Maître » a décidé de prendre en main le problème des migrants qui  ne sont pas le bienvenus en France en utilisant une ruse très bien pensée (je ne vous dévoile rien! C’est très malin!)

Mimile se retrouve seul pour aller à son match car Pierrot estime ne pas pouvoir soutenir la France, qui refuse d’accueillir les migrants, ou l’Australie, qui ne respecte pas les droits de l’homme en matière d’immigration… Mais il va surprendre tout le monde, influencé par l’état d’esprit de son ami.

Alors, ils ne sont pas encore bon pour l’asile nos vieux fourneaux mais ils se livrent tous un peu plus et on a envie de les suivre encore longtemps!

Les vieux fourneaux -Tome1- Ceux qui restent
Les vieux fourneaux -Tome 2- Bonny and Pierrot 
Les vieux fourneaux -Tome 3- Celui qui part
Les vieux fourneaux -Tome 4- La magicienne

catégorie « Gros mot » (« bons pour l’asile ») pour ma ligne BD

10 commentaires sur « Les vieux fourneaux -Tome 5- Bons pour l’asile : Lupano et Cauuet »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s