J’ai repéré cette BD chez Soukee mais je connaissais déjà la dessinatrice Emma qui a été très médiatisée avec sa BD sur la « charge mentale ». Vous pouvez la retrouver sur son blog et sur sa page FB.

Je vais commencer par dire que je n’apprécie pas particulièrement ses dessins mais je pense que ceux-ci sont surtout un support pour illustrer ses propos et ne sont pas l’intérêt principal.

Je ne vais pas vous parler en détails des deux tomes mais plus en parler comme un ensemble de façon assez générale. Tout d’abord j’ai trouvé qu’ils étaient assez inégaux ou plutôt un peu fouillis. J’ai trouvé que ça partait un peu dans tous les sens. Les albums sont constitués de différentes BD indépendantes qui se suivent et ce qui passe plutôt bien dans un blog ou sur une page FB, que l’on lit par-ci par-là et non pas à la suite les uns des autres, passe, à mon avis, moins bien que dans un album papier. Mais ce n’est évidemment que mon impression personnelle.

Elle parle principalement de féminisme et d’injustices faites aux femmes, que ce soit à la maternité avec les violences obstétriques ou le congé maternité considéré comme des vacances, au travail avec le sexisme ordinaire dans le milieu professionnel ou au sein du couple avec la célèbre BD sur la charge mentale « Fallait demander » (personnellement, chez moi, la charge mentale est un peu inversée, c’est mon homme qui la porte mais cette BD m’a fait en prendre conscience et j’essaie de me corriger après avoir lu cette BD!)

Certaines planches m’ont aussi intéressé comme celle sur la liberté de s’habiller comme on le souhaite en adressant le problème de l’interdiction du burkini en inversant la situation avec un pays imaginaire où on imposerait à toutes les femmes de se promener seins nus : « Montrez moi ces seins que je ne saurais pas ne pas voir« . Mais j’ai aussi trouvé la BD « Travaille! », qui est plus économique, plutôt intéressante, même si elle aussi très utopiste et irréaliste.

Les propos de Emma sont très politiques et très tranchés et ne laissent pas beaucoup de place à des opinions opposées. Il y a peut-être un côté un peu moralisateur et curieusement, pour certaines BD, j’étais tout à fait d’accord avec elle et pour d’autres je me sentais un peu « agressée » par ses propos. Encore une fois, c’est très personnel et tout le monde ne réagira pas comme moi. En tout cas, cette dessinatrice a des opinions fortes et elle les défend. Et elle aussi le mérite de questionner notre société et de mettre en avant un féminisme concret.

  chez Noukette

 chez Stephie (De nombreux sujets entrent dans ce rendez-vous : l’égalité homme-femme et toutes sortes d’injustices et d’inégalités que l’on croise tous les jours dans notre société)

36 commentaires sur « Un autre regard (T1 et T2) : Emma »

    1. pour ma part, quand ça apporte une « valeur ajoutée » pourquoi pas, mais là, le passage en version papier a un peu rendu l’ensemble fouillis alors il vaut peut-être mieux en rester à la version ponctuelle sur internet 😉

      J'aime

  1. J’ai cessé de la suivre parce que je la trouvais trop radicale et tranchante sur certains sujets. J’ai l’impression que c’est quelqu’un qui ne supporte pas beaucoup la contradiction. C’est dommage, parce que par ailleurs, elle a l’art de pointer clairement ce qui ne va pas.

    J'aime

    1. je suis de ton avis. Elle eu le mérite de donner des coups de pieds dans la fourmilière sur certains sujets féministes notamment mais tous ses points de vues ne me correspondent pas.

      J'aime

  2. Même si je ne les ai pas (encore) lues, je te rejoins sur le rôle du dessin et l’enchaînement des mini-BD; comme sur l’impact personnel que ses propos peuvent avoir sur nous.
    Nul doute qu’elle nous questionne sur nous, nos manières de faire et la société en général et nul doute qu’elle me fera réagir (de manière positive ou non!).

    J'aime

  3. Pourquoi pas, à l’occasion. Nous avons reçu la charge mentale à la médiathèque, que je vais parcourir aussi. Mais je suis assez mitigée, autant je trouve important de parler de ces choses là, autant je trouve qu’effectivement parfois ca aurait pu être mieux amené et moins moralisateur comme tu dis .

    J'aime

  4. C’est toujours la même chose avec le passage d’un blog à un album BD, on a cette impression de fouillis, de trop plein ou de trop vide, bref, ce n’est jamais concluant.

    J'aime

    1. Oui, c’est ça. ça manque d’unité car il ne suffit pas de mettre bout à bout des planches pour faire un album. Mais certaines planches valent le coup d’oeil pour son propos.

      J'aime

    1. Ce qui m’a étonné c’est d’être parfois d’accord avec elle, parfois à mille lieues et du coup je me suis dit qu’on ne pourrait jamais vraiment discuter 😉 Nos pauvres hommes, il va falloir qu’on fasse des efforts 😉

      J'aime

    1. Elle a des idées intéressante malgré tout mais on sent qu’elle n’est pas forcément dans le dialogue et dans la nuance. Mais son travail sur la charge mentale est très bien vu je pense.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s