Le bus de Rosa : Fabrizio Silei et Maurizio A.C Quarello

A Detroit, au musée des Transports, un vieil homme noir emmène son petit-fils voir un vieux bus. Cette visite à pour but de lui raconter la vie pour les Noirs au moment de la ségrégation au sud des Etats-Unis dans les années 50. Impossibilité de se mélanger, les Noirs et les Blancs n’avaient pas le droit de partager les mêmes lieux et n’étaient que tolérés dans les bus où ils devaient rester à l’arrière et surtout céder leur place si un Blanc voulait s’asseoir.

Mais il lui raconte surtout une histoire beaucoup plus personnelle qui est liée à un événement qui est devenu national et même mondial. En effet, le 1er décembre 1955, il était dans ce même bus lorsque qu’une femme noire, Rosa Parks, refusa de céder sa place dans le bus à un Blanc. C’est à partir de cet événement et d’un boycott massif des bus de Montgomery pendant plus d’un an ce qui a eu pour conséquence l’interdiction de ségrégation des bus.

Le vieil homme vit dans le regret de ne pas avoir eu le courage de Rosa Parks qui par son action a mis en marche le mouvement des droits civiques.

C’est une belle façon de raconter cet événement historique entre un grand-père et son petit fils, même si j’ai un peu de mal à croire qu’il y ait un petit Afro-Américain qui ne connaisse pas Rosa Parks (surtout si son grand-père vivait dans la même ville à l’époque…) mais c’est un détail qui ne gâche pas la transmission aux jeunes lecteurs d’aujourd’hui sur la tolérance et le courage de se battre pour ses droits.

Les dessins sont très agréables, très doux, entre couleurs franches et noir et blanc / sépia.

Des images ici et ici.

Voici une vidéo sur la biographie de Rosa Parks que je fais étudier à mes élèves (j’ai trouvé une version sous-titrée en français, mes élèves de 3e, eux, n’ont pas les sous-titres 😉

Je vous recommande de voir l’épisode de la série Doctor Who « Rosa » (Saison 11 épisode 3) :

D’autres lectures sur Rosa Parks sur le blog (Cliquez sur les couvertures) :

Aussi chez Mistikrak, une blogueuse que j’ai découverte cette année et qui a la particularité de parler de littérature jeunesse traitant de personnages noirs ou métisses et qui est une mine pour ceux qui cherchent des idées de lectures jeunesse pour le challenge 😉

 chez Martine

 catégorie « prénom » pour ma ligne jeunesse

Ruby tête haute : Irène Cohen-Janca et Marc Daniau

L’histoire de cet album commence de nos jours dans une école et la maîtresse montre un tableau aux enfants et leur demande ce qu’ils imaginent en le voyant. Ce jour là, il s’agit de « The problem we all live with » de Norman Rockwell. Elle ne leur dit rien dessus et les enfants apportent leurs hypothèses sur cette petite écolière noire entourée de 4 hommes en costume…

Le lendemain, elle leur raconte l’histoire de Ruby Bridges qui a 6 ans fut le première petite fille à intégrer une école d’enfants blancs à New Orleans (on parlait alors de « integrated schools »), à la fin de la période funeste de la ségrégation. La réaction des parents et des habitants est si hostile que d’une part les enfants blancs sont retirés de l’école par leurs familles mais qu’en plus de devoir suivre les cours toute seule, Ruby doit être protégée par des « US Marshalls » car chaque jour elle est insultée et attaquée par une foule en rage.

J’ai toujours trouvé cette histoire poignante car Ruby, du haut de ses 6 ans, est tellement déterminée et forte et innocente en même temps. Peu d’élèves de nos classe accepteraient et auraient le courage de traverser ces épreuves juste pour étudier et elle l’a fait. Elle est devenue un symbole de cette fin de la ségrégation, à juste titre!

Les dessins sont vraiment vivants et illustrent bien le texte. Pour voir des images, cliquez ici!

Je parle aussi de Ruby Bridges à mes 3e. Voici la vidéo d’une chanson que je leur fais écouter pour en savoir plus sur Ruby Bridges (cliquez sur la photo de la vraie Ruby pour accéder à la vidéo) :

Un document sous-titré en français sur Ruby Bridges  :

La rencontre de Ruby Bridges et Barack Obama autour du tableau de Norman Rockwell (en anglais) :

Aussi chez Mistikrak, une blogueuse que j’ai découverte cette année et qui a la particularité de parler de littérature jeunesse traitant de personnages noirs ou métisses et qui est une mine pour ceux qui cherchent des idées de lectures jeunesse pour le challenge 😉

Un autre texte parlant de l’intégration d’élèves noirs dans des écoles blanches au moment de la « desegregation » :

 sélection CM2-6e

 catégorie « partie du corps » pour ma ligne jeunesse

 sélection CM2-6e

I have a dream : Martin Luther King (et son illustrateur Kadir Nelson)

J’ai découvert cet album par hasard à la médiathèque et j’ai tout de suite été attirée par les illustration de l’artiste Nelson Kadir que mon amie Mrs B m’avait fait découvrir. Je l’ai tellement aimé que je l’ai ensuite acheté en anglais (et aussi un pour mon amie 😉

Cet album est centré sur le discours « I have a dream » de Martin Luther King qu’il a prononcé le 28 août 1963 sur les marches du Lincoln Memorial à Washington devant 200.000 personnes à la suite de la fameuse « Marche sur Washington » pour les droits civiques.

Les parties les plus fortes du discours sont reproduites et magnifiquement illustrées. Ce discours est très important et personnellement, je fais découvrir une partie à mes élèves de 3e et je leur fais apprendre par coeur deux extraits :

« I have a dream that one day on the red hills of Georgia, the sons of former slaves and the sons of former slave owners will be able to sit down together at the table of brotherhood.

[…]

I have a dream that my four little children will one day live in a nation where they will not be judged by the color of their skin but by the content of their character.

I have a dream today! »

*

« Je rêve qu’un jour sur les collines rousses de Georgie les fils d’anciens esclaves et ceux d’anciens propriétaires d’esclaves pourront s’asseoir ensemble à la table de la fraternité.
[…]
 
Je rêve que mes quatre petits-enfants vivront un jour dans une nation où ils ne seront pas jugés sur la couleur de leur peau, mais sur la valeur de leur caractère. Je fais aujourd’hui un rêve ! »

Une vidéo de Nelson Kadir qui parle de son livre, il y a des illustrations et on entend la voix de Martin Luther King (en anglais) :

D’ailleurs, Nelson Kadir  (cliquez sur la photo) a tout à fait sa place dans ce challenge de l’African American History Month car il est lui-même Afro-Américain et qu’il illustre la société américaine en mettant les Noirs au centre de son oeuvre. Pour moi, il y du Norman Rockwell noir du 21e siècle en lui! N’hésitez pas à aller faire un tour sur sa galerie (cliquez sur la photo)! Vous pouvez aussi jeter un coup d’oeil à sa boutique  (cliquez sur la photo), pour le plaisir des yeux car ses oeuvres ne sont pas données 😉

D’autres lectures sur Martin Luther King sur le blog (Cliquez sur les couvertures) :

Aussi chez Mistikrak, une blogueuse que j’ai découverte cette année et qui a la particularité de parler de littérature jeunesse traitant de personnages noirs ou métisses et qui est une mine pour ceux qui cherchent des idées de lectures jeunesse pour le challenge 😉

 avec Blandine