Natures mortes : Zidrou et Oriol

Je suis tout de suite tombée sous le charme des dessins et des couleurs qui sont vraiment superbes.

J’ai vraiment aimé cette BD qui raconte une histoire d’art -avec des artistes du 19e siècle en Espagne, des créanciers qui poursuivent des peintres désargentés, des modèles nues superbes…

Au-delà de cet aspect purement artistique, il y a aussi une enquête car une jeune femme a disparu. Elle était  un des modèles dont le peintre Vidal Balaguer avait peint un superbe portrait (la couverture de l’album). Il semblerait que le peintre était le dernier à l’avoir vue. Il est aussi accusé d’avoir dérobé la dépouille d’un homme dont la famille l’avait chargé de peindre un dernier portrait avant l’inhumation…

Vidal ne comprend rien et il vit d’autant plus mal ces accusations qu’il était amoureux de la jeune femme disparue.

C’est là qu’entre en jeu un côté fantastique assez fascinant.

A la fin de l’album, il y a une biographie de ce peintre et en fermant la BD, je n’avais qu’une envie : savoir où je pourrai voir ses oeuvres… C’est alors que j’ai découvert cette page Wikipédia crée par Dargaud, l’éditeur de l’album… Alors, je me suis faite un peu « avoir » par ce faux artiste, mais une chose est certaine, les dessins de cette bande dessinées sont d’une grande qualité esthétiques et l’histoire est si bien écrite qu’on a envie d’y croire!

Repéré chez Moka qui m’a donné très envie de le découvrir et Lili l’a lu aussi et son point de vue est très intéressant!

catégorie « végétal »

Pour le mois Belge chez Anne et Mina  (Zidrou, le scénariste est Belge)