Notre secret à nous : Gudule

Ce roman jeunesse est écrit sous forme de journal intime. Lou est une adolescente qui traverse une passe où elle ne supporte plus son père, il y a beaucoup de tensions entre eux. C’est justement à cette époque que Lou découvre un auteur de romans qu’elle adore et le hasard veut que sa mère ait été sa secrétaire juste avant sa naissance… Sa meilleure amie, elle aussi fan de l’auteur insuffle l’idée qu’Armand Grémillon est peut-être son vrai père. Lou commence à se demander si ce n’est pas possible, elle en rêve d’autant plus que cela expliquerait pour elle l’incompatibilité d’humeur entre elle et Jean-Mi, celui qui est sensé être son père.

Elle mène l’enquête dans les romans d’Armand Grémillon, auprès de sa grand-mère en Belgique, qui lui raconte comment ses parents se sont connus avant de se marier et elle s’interroge encore plus sur la période où sa mère a travaillé à Paris pour le fameux auteur…

Mais le secret, s’il existe n’est peut-être pas celui qu’elle imagine et pourtant, il est lourd de conséquence…

Très bon roman, qui a le ton juste sur les révoltes adolescentes contre les parents et les rêves d’une vie plus romanesque. C’est aussi un roman qui raconte des choses assez lourdes qui sont la cause d’un secret de famille qui liera cette famille. Une histoire intéressante qui s’adresse à mon avis aux 12-15 ans.

Pour le mois Belge chez Anne et Mina 

L’amour, c’est n’importe quoi! : Mathieu Pierloot

Résumé de l’éditeur : « Quand elle a fait ce rêve que parmi ses élèves se cachait un grand écrivain, mademoiselle Junon a distribué des carnets à spirale à chacun d’entre eux, pour y noter tout ce qui leur passait par la tête. A défaut d’écrire un roman, Sacha y prend des notes sur les êtres qui l’entourent et les questions qu’il se pose. Il se demande comment savoir que l’on est réellement amoureux.
«Si je comprenais bien, l’amour était une guerre, un combat dont le but était de sortir vainqueur à tout prix.
J’ai écrit :
Être amoureux, est-ce vouloir que l’autre soit aussi malheureux que soi ? D’un autre côté, je voyais bien que papa faisait tout l’inverse. Il passait sa vie à essayer de faire plaisir à maman ! Mais alors…
Être am,oureux, est-ce vouloir que l’autre soit aussi heureux que soi ?»

*

Sacha est en 6e et c’est un garçon assez discret et innocent. Sa meilleure amie Juliette est une sorte d’ovni décalée, un peu hors normes qui ne fait jamais attention à comment elle s’habille et qui est très franche sur ce qui l’entoure et très critique sur les sentiments humains et en particulier sur l’amour qu’elle méprise.

A côté de cela, la soeur de Sacha, plus âgée et très « girly » et assez superficielle, vient de se faire larguer par son petit copain et son voisin de classe est amoureux de leur prof de français.

Tout cela fait que Sacha se lance dans une réflexion intense sur le sujet de l’amour… Il mène une sorte d’enquête sur l’amour et se demande si justement il ne ressent pas ce sentiment mystérieux…

C’est un petit roman intéressant sur un sujet qui certainement parlera aux pré-ados qui commencent à se demander ce qu’est l’amour. Il casse un peu les clichés et ne joue pas sur le happy end. Il traite aussi des relations familiales et amicales et aborde donc des thématiques qui touchent certainement les 9-12 ans.

Pour le mois Belge chez Anne et Mina