A la fin de l’année 1979 la famille Faldérault ne respire pas la joie de vivre… Madeleine, la mère, travaille dans un magasin de chaussures et elle ne supporte ni sa patronne peu aimable, ni les clients peu agréables… De son côté, Pierre, le père, se laisse persuader par son patron Delmotte qui se retrouve sur un lit d’hôpital, de dessiner à nouveau la série « Zagor » dont il était pourtant content de s’être libéré…

Sur un coup de tête, ils décident de fêter Noël au soleil ! Julie ne les accompagnera pas car elle doit réviser. Louis, lui ne voit pas d’un bon oeil ces vacances car il avait prévu depuis longtemps d’aller en Angleterre pour le concert des Pink Floyd… Il vit d’ailleurs très mal qu’on le force à partir en famille sans tenir compte des envies et ses choix… Il accompagne la famille à contre coeur, le walkman vissé aux oreilles… Jusqu’à ce qu’il leur fasse faux bond en faisant une fugue dans un camion avec une conductrice hollandaise.

Les vacances au soleil vont alors se transformer en « chasse à Louis »… Mais malgré tout cela sera une belle histoire familiale qui les rapprochera plus qu’autre chose.

Il est est vraiment toujours agréable de retrouver cette famille  à la fois extraordinaire et tellement normale!

Une famille qu’on est toujours content de retrouver : Tome 1 / Tome 2 / Tome 3 / Tome 4

6 commentaires sur « Les beaux étés 5. La fugue : Zidrou et Jordi Lafebre »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s