Blacksad Tome 1 Quelque part entre les ombres : Juan Díaz Canalès et Juanjo Guarnido

Cette BD commence avec la découverte de la mort d’une belle jeune femme et le personnage principal de cette BD, Blacksad, est un détective privé et on est plongé immédiatement dans l’univers des polars noirs américains des années 50. Il y a la police d’un côté, des mafieux et des gros bras de l’autre et entre les deux, une jeune femme un peu intrigante qui après avoir été l’amante de Blacksad, devient celle dont le detective taciturne va essayer de trouver le meurtrier pour la venger.

Pour avoir un aperçu des dessins, cliquez ici! Les couleurs sont vraiment belles, chaudes et « tamisées », elles servent très bien l’ambiance.

Tous les personnages sont des animaux mais très humanisés et étonnamment j’ai assez vite oublié cet aspect animal de la BD car en réalité, si les personnages ont des caractéristiques animales ils sont surtout de vrais personnages très humains (dans les bons mais surtout dans les mauvais côtés!)

J’ai été très agréablement surprise par cette BD que je pense avoir vu passer plusieurs fois dans les rendez-vous BD du mercredi mais je n’avais pas été attiré jusqu’à ce que Sylire en parle et me tente vraiment! J’ai aimé l’ambiance et l’histoire elle-même avec un bon rythme. Je pense que j’en lirai d’autre car c’est une série!

 chez Titine

Gramercy Park : Timothée de Fombelle et Christian Cailleaux

Résumé de l’éditeur : « New York, 1954. Sur le toit d’un immeuble, une jeune femme s’occupe patiemment des ruches qui l’entourent et semble attendre quelque chose. Dans l’immeuble d’en face, un caïd de la pègre reste cloîtré chez lui à l’exception d’une mystérieuse sortie hebdomadaire. Ils ne se connaissent pas, mais ils se voient. Entre eux, le vide, une voiture de flics et un parc dont l’accès est réservé à quelques privilégiés. Qu’est-ce qui pourrait lier cette ancienne danseuse de l’Opéra de Paris et cet homme insaisissable que tout le monde craint?
Un polar romantique aux allures de classique hollywoodien. »

*

Je suis partagée… j’ai aimé les dessins et l’ambiance très « film noir »mais j’ai aussi trouvé ça assez ennuyeux… et je dois avouer que je ne suis pas sortie emballée de ma lecture. J’ai trouvé ça assez lent, froid et confus et pour être franche au moment de la lecture j’avais dit que si je ne faisais pas mon billet rapidement j’oublierai assez vite… Je n’ai pas écrit mon billet rapidement et effectivement il ne me reste pas grand chose de l’histoire!

Alors, pour résumer, ce n’est pas une histoire désagréable à lire mais pas marquante du tout.

 chez Titine