En bonne fan de Sorj Chalandon, je ne pouvais que m’intéresser à cette adaptation du roman éponyme de l’auteur pour lequel j’avais eu un coup de coeur. Et c’est une bonne adaptation, très fidèle au récit de cette famille dysfonctionnelle avec ce père mythomane et manipulateur et surtout maltraitant envers un enfant qui est crédule et aveuglé par son père qu’il admire.

Pour l’histoire, je vous envoie vers mon billet sur le roman :

Le dessin sobre et rond en noir et blanc, aux décors épurés rendent vraiment bien l’époque, les situations glaçantes que vit le fils auprès de ce père terrible. Il y a beaucoup de pudeur et de retenue dans la description des violences physiques tout en laissant transparaître les violences psychologiques.

C’est une adaptation très réussie.

Catégorie « Métier » du

2 commentaires sur « Profession du père (d’après le roman de Sorj Chalandon) : Sébastien Gnaedig »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s