L’histoire est celle de Léna et Ivan, deux jeunes Ukrainiens qui vivent à Pripyat, à deux pas de Tchernobyl. Ils se connaissent depuis qu’ils sont enfants et s’aiment avec l’innocence de la jeunesse. Leurs chemins vont se séparer avec la catastrophe de Tchernobyl en avril 1986 quand Léna et sa famille vont partir en France du jour au lendemain.
Léna va vivre en Normandie avec ses parents et sa grand-mère et va devoir se recréer une identité car ses parents ont préféré effacer l’Ukraine de leurs vies allant jusqu’à dire à la jeune fille de 13 ans qu’Ivan était mort. Elle va se construire auprès des livres et des mythes d’autres cultures tout en ayant toujours au fond d’elle ce regret, ce manque de son passé. De son côté, Ivan, qui n’est pas mort, écrit des lettres à Léna, une par an, mais ne sachant pas où elle est, il ne les envoie pas. Dans ce qu’il écrit, il y a du désespoir de se sentir abandonné par celle qu’il aime en plus de subir la nouvelle vie en Ukraine post Tchernobyl.
Dès le début du roman, on sait que Léna, une fois adulte, va retourner en Ukraine, à Pripyat plus précisément. Le présent et le passé vont se rejoindre.
Les phrases sont très courtes et les chapitres sont très brefs, je n’ai pas adhéré au style, ce qui m’a empêché de m’imprégner et de plonger dans l’histoire et sans doute de m’attacher à Léna qui est au centre de ce roman. Curieusement, je me suis plus attachée à Ivan qui pourtant est beaucoup moins présent dans le roman. Je l’ai trouvé touchant jusqu’à la fin. J’ai d’ailleurs préféré la fin, les derniers chapitres en Ukraine, sans doute parce que Ivan prend le devant de la scène. Il faut dire que j’ai aussi eu du mal à croire à la nouvelle vie de la famille de Léna alors que la vie de Ivan en Ukraine me semblait plus réaliste.
Alexandra Koszelyk est érudite et elle a sans doute eu envie de nous dire beaucoup de choses dans son premier roman et on apprend en effet beaucoup de choses sur Tchernobyl mais aussi sur la culture antique et sur diverses mythes et légendes mais cela m’a personnellement un peu perdue, il y en avait trop pour moi, notamment tous les parallèles avec la culture de la Grèce Antique.
Ce roman, je l’ai lu parce que je connais l’auteur par blogs interposés depuis des années, même si on ne s’est jamais rencontrées et c’est quelqu’un que j’apprécie. Le succès fulgurant du roman auprès des blogueurs et des libraires me faisait un peu peur et à juste titre car vous le constatez, mon avis est nettement moins enthousiaste que d’autres. Mais cela n’empêche que je suis vraiment très heureuse pour Alexandra que son premier roman ait un tel succès et je lui souhaite d’ailleurs d’en avoir longtemps. C’est un roman qui a su trouver son public et qui se lit vite et facilement. Je pense qu’il pourrait d’ailleurs beaucoup plaire aux adolescents qui seront peut-être plus sensibles au personnage de Léna que moi. Pour ma part, je suis un peu passé à côté, à mon grand regret.

par Ma Best

30 commentaires sur « A crier dans les ruines : Alexandra Koszelyk »

  1. Nous sommes tout à fait d’accord, Enna ! J’ai aussi trouvé de belles qualités à ce roman, mais je l’aurais sans doute davantage apprécié plus jeune… La Lena lycéenne et étudiante ne m’a pas trop touchée.

    J'aime

    1. Pour être honnête je dirais carrément que j’ai eu l’impression de lire un roman jeunesse. J’ai quand même l’impression d’être passée à côté, surtout vu l’enthousiasme débordant.

      Aimé par 1 personne

      1. Bah oui, je l’ai lu assez rapidement après achat, je n’avais donc pas lu tant que ça d’avis enthousiastes… Je n’ai pas été franchement déçue, mais je suis passée par plusieurs « états » au cours de ma lecture !

        Aimé par 1 personne

  2. Un avis qui contraste avec l’enthousiasme général. Je suis moi aussi passée à côté de ce roman, notamment en raison du style et des références mythologiques trop fréquentes à mon goût.

    J'aime

      1. Oui et ton billet mitigé m’a fait plaisir (pas pour faire de la peine à Alexandra mais parce que je me sentais moins seule !

        J'aime

  3. J’ai exactement le même ressenti, à tel point que je n’ai pas encore parlé de ma lecture nulle part, car il me semblait être la seule à ne pas me pâmer sur le roman !
    Je l’ai trouvé sympathique, mais sans plus, et certainement pas au niveau que tous les commentaires sur les réseaux annoncent. Est-ce que c’est parce qu’il est écrit par une blogueuse et que l’effet de corps a fonctionné ? Certes, Alexandra a du talent et je ne prétends pas être capable d’en faire autant, mais j’ai été super déçue, je m’attendais à un style sublime et un roman dont on ne décroche pas après avoir lu tous ces avis enthousiastes…
    Je n’ai pas trop aimé non plus le style, trop haché et sec à mon goût (si bien que les personnages me sont aussi apparus secs), sauf vers la fin, où il y a un superbe passage sur Yvan et son questionnement par rapport à la vie et ses valeurs, alors qu’il est dans sa cabane perdue au milieu des arbres. Je n’ai pas non plus trop aimé Léna, qui ne m’a pas parue sympathique. Et ai trouvé que les références mythologiques arrivaient comme un cheveu sur la soupe…
    Au final, je n’en garderai sans doute pas un grand souvenir, dommage !

    J'aime

    1. Finalement après avoir hésité à écrire mon billet, je ne regrette pas car moi aussi je n’avais lu que des billets ultra enthousiastes ou alors avec de très légers bémols à deviner entre les lignes… Je pense que ça fait du bien à tout le monde de voir des avis contrastés et de lire que ton avis est similaire au mien me fait beaucoup de bien !

      Aimé par 1 personne

  4. Et M… J’ai laissé un super long commentaire qui est parti dans les limbes… Je recommence donc…

    J’ai exactement le même ressenti que toi et suis d’ailleurs assez contente de ne plus être la seule à ne pas être dithyrambique sur ce roman, qui est littéralement encensé sur les réseaux. A tel point que je n’ai même pas osé évoquer ma lecture sur Insta ou ma page FB, croyant être la seule mal embouchée à ne pas avoir trop aimé.
    Je n’ai pas détesté, mais j’ai juste été super déçue. Je m’attendais à un roman divinement bien écrit et palpitant et j’ai trouvé une histoire intéressante sur le fond, mais pas assez développée à mon goût, avec des personnages qui auraient mérité qu’on s’y attache plus. Notamment Yvan, intéressant et attachant, mais qu’on ne voit pas assez, alors que Léna ne m’est pas apparue comme très sympathique.
    J’ai également été très déçue par le style, trop haché et sec à mon goût, ce qui m’a fait paraître les personnages également secs. Les références mythologiques m’ont semblé arriver comme un cheveu sur la soupe, ou ne sont en tout cas pas nécessaires pour faire avancer l’intrigue ou comprendre la psychologie des personnages. Psychologie pas assez développée pour moi qui aurait aimé entrer plus dans leur vie, leurs ressentis et en apprendre plus sur le pays, la population, les maladies, la survie après les radiations… Le fond du sujet est passionnant, mais il est traité presque en mode chick litt ! (bon j’exagère un peu, mais c’est pour faire comprendre que ça m’a paru léger, trop léger).
    Est-ce que l’engouement pour ce roman provient du fait qu’Alexandra est blogueuse et que la blogo a fait corps pour lui faire honneur ? Il ne mérite à mon goût en tout cas pas tous les éloges qu’on peut lire. C’est un roman sympa et honnête (que je serais bien incapable d’écrire, hein, rendons à César ce qui lui appartient et je félicite aussi Alexandra pour s’être lancée et avoir réussi à publier !), mais qui ne me laissera pas un souvenir impérissable, voire pas de souvenir du tout dans quelques mois.
    Bref, super déçue… Je l’ai passé à mes copines de mon groupe de lecture, j’attends leur retour (impartial puisqu’elles ne connaissent pas l’auteur).

    Il y a cependant un passage vers la fin que j’ai beaucoup aimé, lorsque Yvan est dans sa cabane au milieu de la forêt irradiée. J’ai trouvé le style différent à cet endroit et beaucoup plus de profondeur que partout ailleurs dans le roman.

    Aimé par 1 personne

  5. J’ai aimé le roman d’Alexandra comme tu as pu le lire aujourd’hui, avec des bémols malgré tout concernant un style que j’aurais aimé à certains moments moins « littéraire ». Comme toi, j’ai préféré Ivan à Lena mais je ne trouve pas qu’il soit absent du roman. Les lettres le rendent présent justement, il prend corps de plus en plus, il explose à la fin. Quoiqu’il en soit, je trouve ça chouette que ce roman soit lu et récolte des avis divergents, c’est bon signe s’il y a débat 😉

    J'aime

    1. Le style m’a empêchée de me plonger dans le roman je pense, trop de références qui ont alourdi le récit pour moi. Ivan est moins présent dans le récit que Lena mais c’est le personnage que j’ai trouvé le plus intéressant. Je trouve que c’est enrichissant pour un livre d’avoir des avis différents mais ça manquait un peu sur ce titre 😊

      J'aime

  6. Enfin des avis différents sur ce livre ! Je l’ai acheté à sa sortie, parce que c’était un premier roman et qu’il me semblait intéressant d’après les premières critiques. Je ne connais pas du tout l’auteure, je vais sur son blog de temps en temps et c’est tout. Je le lirai plus tard, quand on en parlera moins et que j’aurai oublié tout ce qu’on en a dit.

    J'aime

    1. J’ai hésité mais j’ai fini par me dire qu’il valait mieux que je sois honnête, car le fais que je n’ai pas aimé ne veut pas dire que le roman ne trouve pas son public (la preuve en est de tous les bons avis) 😊

      J'aime

  7. Ravie de voir autant d’avis partagés. Celles qui ont adhéré de suite (dont moi) et celles qui sont plus mitigées. C’est ce que j’aime dans notre blogosphère.

    J'aime

    1. Je suis bien d’accord avec toi : tous les goûts sont dans la nature et c’est bien de les voir (même si au début je me suis sentie très seule, ça commence à s’équilibrer un peu). Mais je suis contente pour Alexandra !

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s