Résumé de l’éditeur : « À l’été 67, une jeune fille disparaît dans les épaisses forêts entourant Boundary Pond, un lac aux confins du Québec rebaptisé Bondrée par un trappeur enterré depuis longtemps. Elle est retrouvée morte, sa jambe déchirée par un piège rouillé. L’enquête conclut à un accident : Zaza Mulligan a été victime des profondeurs silencieuses de la forêt. Mais lorsqu’une deuxième adolescente disparaît à son tour, on comprend que les pièges du trappeur resurgissent de la terre et qu’un tueur court à travers les bois de Bondrée.
Une écriture raffinée au service d’atmosphères angoissantes et de subtiles explorations psychologiques, dans la plus pure tradition de Twin Peaks de David Lynch. »

*

Ce roman est classé en polar et effectivement, c’est un polar avec des meurtres, des policiers, une enquête… Mais ce roman est bien plus qu’un polar (je n’ai rien contre le genre, j’aime bien même mais je veux dire qu’on peut lire cette histoire sans aimer les polars).

C’est un roman de personnages, chacun étant bien dessiné, c’est le roman d’une époque, d’une micro société qui fréquente les berges de Boundary Pond dans leurs maisons de vacances, entre américains, et canadiens, anglophones et francophones. Un roman qui se développe avec plusieurs points de vue qui permettent d’avoir une vision globale de ce qui se passe.

C’est un roman psychologique avec les sentiments des uns et des autres qui sont exprimés, que ce soient les policiers torturés par leurs enquêtes, les amis des victimes, les amis des parents, les voisins…

Et puis c’est un roman d’ambiance avec le mystère autour des meurtres bien sûr mais aussi avec les histoires plus ou moins récentes de malheurs s’étant produits dans les alentours des bois autour de Boundary Pond… Y a-til du fantastique ou est-ce que les esprits s’échauffent juste dans la panique des drames actuels?

J’ai beaucoup aimé ce roman, qui avance en douceur, qui creuse les personnalités et les non dits et qui nous surprend à la fin parce qu’on avait presque oublié qu’une enquête était menée. J’ai trouvé que tous les personnages étaient traités en profondeur et il y avait un côté intemporel dans cette histoire qui pourrait très bien se passer de nos jours.

J’ai aimé cette version audio qui m’a bien emmenée dans le coeur du roman.

Livre audio découvert sur Radio Canada qui propose des livres audio en téléchargement gratuit.

avec Sylire et Valentyne : allons voir leurs avis!

Et c’est pour la thématique « polar » dans le programme de Québec en novembre.

 Chez Sylire

  chez Karine:) et  Yueyin

catégorie animal (= un oiseau)

15 commentaires sur « Bondrée : Andrée A Michaud (Lu par Pascale Montpetit) »

  1. J’ai beaucoup aimé tout ces personnages…Comme tu le dis, c’est aussi le roman d’une époque, finement restituée…
    Il faudrait que j’arrive à passer le cap, un jour de « lire » un livre audio ….

    Bon dimanche

    J'aime

  2. Je ne connais pas celui-ci mais j’ai lu son autre roman (le titre m’échappe) et j’avais beaucoup aimé ! Effectivement il était classé en roman policier alors que c’est plus du roman « psychologique ». Les personnages sont très bien décrits. ..

    J'aime

  3. Je plussois : un excellent roman ! Au-delà de l’intrigue policière, c’est le roman « d’ambiance » que j’ai aimé, et la réflexion sur le passage à l’âge adulte…

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s