Résumé de l’éditeur « La Pastèque » : « Louise Bourgeois (1911–2010) est une artiste moderne de réputation internationale, connue pour ses sculptures faites de bois, d’acier, de pierre et de caoutchouc moulé. La plus célèbre, Maman, est une araignée de plus de dix mètres de hauteur.

Tout comme l’araignée qui tisse sa toile et la répare, la mère de Louise était tisserande et réparait des tapisseries. Pendant son enfance, Louise a fait son apprentissage auprès d’elle, avant de devenir elle-même artiste tapissière. Louise a travaillé le tissu tout au long de sa carrière, et cet album biographique est une illustration de l’expérience qui lui a inspiré ses œuvres les plus célèbres, celle de l’enfant tissant aux côtés d’une mère aimante et attentionnée. Par son récit poétique et superbement nuancé, le livre déploie sous nos yeux la relation entre la mère et la fille, et jette un jour lumineux sur le tissage des souvenirs en chacun de nous. »

*

J’ai emprunté cet album pour Québec en Novembre sur le nom de l’illustratrice que j’adore! En effet, je l’ai découverte avec « Louis parmi les spectres« , puis j’ai continué à la suivre avec « Jane, le renard et moi« , « L’oiseau de Colette » et enfin « Capitaine Rosalie« . Et je n’ai pas été déçue car les illustrations, tout en graphismes et en couleurs sont vraiment très belles : j’ai à nouveau été sous le charme!

Et puis, le texte est aussi très intéressant. C’est une biographie simplifiée de l’artiste Louise Bourgeois. Je la connaissais de nom et pour son araignée géante, intitulée « Maman » et qui était plutôt inquiétante mais en lisant cet album j’y ai vu une belle déclaration d’amour d’une fille pour sa mère tisserande, qui, comme une araignée était capable de tout réparer et créer avec ses fils.

Le rapport à la création, aux liens, au fil et aux textures et couleurs est très bien décrit dans ce très joli album poétique et factuel. Je vous le recommande, même si comme moi vous ne connaissez pas vraiment l’artiste car cet album est vraiment beau et instructif!

 

  chez Karine:) et  Yueyin

8 commentaires sur « Une berceuse en chiffons -La vie tissée de Louise Bourgeois : Amy Novesky et Isabelle Arsenault »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s