Cette histoire se passe au Nigeria dans les années 80. Au centre du roman il y a Yejide, une jeune femme, qui vit avec son mari Akin. Ils sont amoureux depuis qu’ils se sont rencontrés à l’université mais n’arrivent pas à avoir d’enfants. Au début, cela ne leur pose pas de problème, mais la culture au Nigéria fait que la belle-famille s’en mêle et impose une deuxième épouse à Atkin (ce qui est légal) pour qu’il puisse avoir une descendance.

Atkin ne semble pas s’intéresser beaucoup à cette nouvelle femme mais Yejide comprend que la seule façon de garder son homme est de tomber enceinte… Elle se tourne alors vers les traditions et les sorciers pour déjouer le sort…

Tout au long du roman, la maternité pour Yejide et Atkin, sera une quête, une lutte, une folie, un lien et une destruction… Il y a aussi tout un questionnement sur le couple, sur la communication, les mensonges, et le poids des traditions familiales dans ce pays à la culture si différente.

En arrière plan, on apprend des événements politiques qui bouleverse le pays mais c’est vraiment en filigrane, car l’histoire familiale est centrale.

J’ai vraiment beaucoup aimé ce roman et la plume de l’auteure qui développe des thématiques très fortes et montre à quel point la place des femmes n’est pas simple dans cette société patriarcale où la reproduction d’un héritier finit par diriger la vie des femmes et des couples. C’est un vrai voyage culturel, géographique et social.

A découvrir!

 

 

 chez Antigone

6 commentaires sur « Reste avec moi (Stay with me) : Ayobami Adebayo »

  1. Oh oui tout un debat….la place d’une femme qui n’est pas ma mere dans la societe…..des fois c’est affolant…..maintenant je leur reponds « c’est la volonte de dieu »…..ils arretent de me poser des questions stupides…lol….en tout cas ce livre doit etre bon tres bon….

    J'aime

  2. Ça avait été un gros coup de coeur quand je l’ai lu à sa sortie (en anglais). J’avais été complètement retournée. ET dieu sait que bon, le désir d’enfant, ça ne me rejoint pas tant. Par contre, la réflexion sur la non-maternité est excellente.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s