Un putain de salopard -Isabel- T1 : Loisel et Pont

Résumé de l’éditeur : « Max, qui vient d’enterrer sa mère, se retrouve avec pour héritage deux photos d’elle et lui enfant quand ils vivaient au Brésil. Sur chacune d’elles, un homme différent. L’un d’eux serait-il son père ? Il plonge sur les traces de son passé, vers un camp forestier en Amazonie. Mais ses rêves d’aventure et d’exotisme buteront vite sur la réalité de cette jungle des années 70.  Il découvre un territoire gangrené par la violence, les réseaux de prostitutions, et la loi du plus fort. Il s’appuiera sur un joyeux trio déluré dont deux infirmières françaises, et surtout sur une jeune brésilienne muette, Baïa, indispensable guide. Dans la moiteur tropicale de cet environnement hostile, chacun poursuit ses buts et tente de survivre.« 

*

J’ai attendu un peu avant décrire mon billet et je dois avouer que mon souvenir est quelque peu confus… Je ne me souviens plus très bien des détails. Le résumé de l’éditeur est très complet, je ne vais donc pas en dire plus sur l’histoire.

Mon impression est ambivalente. Au début, je trouvais l’histoire un peu banale et sans grand intérêt : un jeune homme un peu innocent qui se retrouve dans un pays à la nature hostile où il rencontre des filles très ouvertes et qui part à la recherche de son père à l’aveuglette… Et puis d’un seul coup, tout bascule et cela se transforme en aventure palpitante avec des poursuites et des rebondissements et la recherche de l’identité du père qui pourrait sembler passer au second plan n’est peut-être pas totalement étrangère à ces histoires de malfrats…

Ce premier tome donne l’ambiance et présente les personnages mais je regrette de ne pas avoir attendu le tome 2 car ce premier tome m’a quand même laissé sur ma faim étant donné que j’ai mis un peu de temps à entrer dedans. Je lirai sans doute la suite mais j’espère que le rythme sera plus soutenu dès le début.

catégorie « Gros mot » de ma ligen BD