Résumé de l’éditeur : « Née en 1944 à Birmingham en Alabama, où sévissent la ségrégation raciale et les attaques du Ku Klux Klan, Angela adhère au Che-Lumumba Club en 1968 puis au Black Panther Party. La chasse aux communistes ainsi que le programme Cointelpro du FBI ne laissent pas de répit aux activistes afro-américains. Tous les groupes d’opposition sont infiltrés et surveillés. En 1970, suite à l’attaque du tribunal du comté de Marin, Angela Davis deviendra « l’ennemie public numéro un » et sera emprisonnée pour être condamnée à mort. Le « comité national uni pour la libération de Angela Davis » est alors créé. Le monde entier connaîtra son histoire et demandera sa libération. »

*

Le résumé est très complet et cette BD biographique aussi. Je dois avouer que malgré mon intérêt pour la cause des Noirs aux Etats-Unis, je ne connais que très peu la vie de Angela Davis et j’ai appris énormément de choses sur elle et sur les différents mouvements qu’elle a côtoyés, en y appartenant ou en y étant confrontée.  C’est un album didactique tout en racontant la vie d’un « personnage », il y a une force fictionnelle dans ces faits réels (je ne sais pas si je m’exprime bien, mais j’ai eu l’impression qu’on me racontait une histoire qui est en fait vraie). (D’ailleurs, peut-être que le mot « fictionnel » n’existe pas? 😉 )

La narration est intéressante car la partie sur sa jeunesse  prend un pas de côté et raconte également la vie d’une autre petite fille de son entourage et permet de bien présenter le contexte de la ségrégation et des mouvements des droits civiques qui ont forcément influencés la jeune Angela. Elle a eu une grande force de caractère tout au long de sa vie politique et a réussi à dépasser de grandes difficultés sans baisser les bras. Quoi que l’on pense de ses combats, on ne peut que reconnaître que cette femme est une battante incroyable, courageuse et déterminée qui a voulu faire avancer la cause des opprimés.

Les choix graphiques sont originaux par les différents supports utilisés, parfois il y a un côté 70s dans les ambiances et les couleurs qui rendent bien l’époque et il y a aussi différents styles de dessins utilisés selon les passages évoqués. Les dessins sont vraiment intéressants.

Vous pouvez lire un extrait sur le site de l’éditeur.

Merci à   et les Editions du Rocher

  chez Noukette

catégorie « personne célèbre » de ma ligne BD

32 commentaires sur « Miss Davis -La vie et les combats de Angela Davis : Sybille Titeux de la Croix et Amazing Améziane »

  1. J’ai déjà repéré cet album et tu confirmes mon attrait. Je sais que je lirai cet album, d’autant que je ne connais pas sa vie et que graphiquement, il semble superbe.
    (Le mot fictionnel existe bien 😉 )

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s