Cinéma : « Ali » de Michael Mann et « BlacKkKlansman J’ai infiltré le Ku Klux Klan » de Spike Lee 

« Ali » par Michael Mann Avec Will Smith, Jamie Foxx, Jon Voight

Résumé chez Allociné : « En faisant preuve de détermination, d’endurance physique, d’agressivité et d’intelligence, Muhammad Ali est devenu une légende vivante de la boxe américaine. Belinda, son épouse, Angelo Dundee, son entraîneur, Drew Brown, son conseiller, Howard Bingham, son photographe et biographe, et Ferdie Pacheco, son docteur, ont été les témoins privilégiés de sa carrière à la fois brillante et mouvementée que ce soit sur ou en dehors du ring.
L’ascension de Cassius Clay Jr. parmi les grands de la boxe débute en 1960, année durant laquelle il remporte une médaille d’or aux Jeux Olympiques. Débordant d’ambition, il passe professionnel et vise le titre mondial. Ses chances de gagner contre Sonny Liston, le tenant du titre, sont toutefois maigres. En effet, ce dernier n’a jamais perdu un combat. »

*

Ce biopic sur le fameux boxer n’est pas seulement l’histoire d’un sportif mais aussi celle d’un homme engagé dans la cause des Afro-Américains ancrée dans l’histoire des Etats-Unis (on croise d’ailleurs Malcom X.) Il refuse de s’engager au Vietnam et cela aura de graves conséquences sur sa carrière et sa vie privée. Se tournant vers l’Islam, il se sera battu à plus d’un titre dans sa vie. Un homme qui est un vrai personnage!

« BlacKkKlansman J’ai infiltré le Ku Klux Klan »  par Spike Lee avec John David Washington, Adam Driver.

Résumé chez Allociné : « Au début des années 70, au plus fort de la lutte pour les droits civiques, plusieurs émeutes raciales éclatent dans les grandes villes des États-Unis. Ron Stallworth devient le premier officier Noir américain du Colorado Springs Police Department, mais son arrivée est accueillie avec scepticisme, voire avec une franche hostilité, par les agents les moins gradés du commissariat. Prenant son courage à deux mains, Stallworth va tenter de faire bouger les lignes et, peut-être, de laisser une trace dans l’histoire. Il se fixe alors une mission des plus périlleuses : infiltrer le Ku Klux Klan pour en dénoncer les exactions.

En se faisant passer pour un extrémiste, Stallworth contacte le groupuscule : il ne tarde pas à se voir convier d’en intégrer la garde rapprochée. Il entretient même un rapport privilégié avec le « Grand Wizard » du Klan, David Duke, enchanté par l’engagement de Ron en faveur d’une Amérique blanche. Tandis que l’enquête progresse et devient de plus en plus complexe, Flip Zimmerman, collègue de Stallworth, se fait passer pour Ron lors des rendez-vous avec les membres du groupe suprémaciste et apprend ainsi qu’une opération meurtrière se prépare. Ensemble, Stallworth et Zimmerman font équipe pour neutraliser le Klan dont le véritable objectif est d’aseptiser son discours ultra-violent pour séduire ainsi le plus grand nombre. »

*

Ce film est un savant mélange d’humour et d’histoire américaine très sérieuse avec une mise en lumière de nombreux aspects de la vie d’un homme noir, policier certes, mais pas pour autant respecté pour son statut car la couleur de sa peau est plus importante aux yeux de nombreuses personnes. Bien entendu, il y a le Ku Klux Klan et son racisme institutionnalisé et puis les groupes d’Afro Américains assez radicaux qui défendent les droits de leur communauté. Un très bon film!

*

Même si à priori ces deux films sont très différents, je pense qu’il y a un point commun entre eux et c’est l’importance de l’identité Afro-Américaine et la volonté de la défendre.

Où va le blog cette semaine?

Où va le blog cette semaine?

La première semaine de mes vacances a été sous le signe des cartons, des meubles qui passent d’une maison à l’autre ou d’IKEA, de ménage… Et si tout va bien, je devrais dormir dans la nouvelle maison demain soir (même si tout n’est pas encore vide dans l’autre maison 😉 Je n’ai pas autant lu que j’aurais voulu, même en audio car on était souvent en famille pour le déménagement.

Voici le programme du blog cette semaine!

Aujourd’hui, dimanche 23 février, je vous parle de deux films pour l’African American History Month challenge pour la thématique « cinéma » : « Ali » de Michael Mann et « BlacKkKlansman J’ai infiltré le Ku Klux Klan » de Spike Lee.

Lundi 24 février, pour la thématique « racisme », je vous donnerai mon avis sur « Une colère noire : Lettre à mon fils » de Ta-Nehisi Coates (je l’ai fini samedi et au moment où j’écris ce billet je n’ai pas encore écris mon avis…)

Mercredi 26 février, pour la BD de la semaine, il y aura un billet sur « Cinq branches de coton noir » de Steve Cuzor et Yves Sente.

Vendredi 28 février, pour la thématique « Musique », vous trouverez un billet avec deux titres : un coup de coeur pour « Le Petit livre Black music » de Hervé Bourhis et Brüno et une déception pour « Black Music : 40 artistes de la musique noire » de Olivier Cachin (et des playlists musicales)

Samedi 29 février (et oui, il y a 29 jours pour l’African American History Month challenge!) je vous parlerai de « Black Boy » un concert-spectacle-dessiné- d’après Richard Wright par la Compagnie Théâtre du Mantois.

Et je livrerai le gagnant du livre « L’histoire d’un rêve » (si vous voulez participer, n’hésitez pas à me le dire en commentaire!)

Et enfin, dimanche 1er mars, ce sera le bilan de mes lectures du mois de février.

En ce moment, je lis « La couleur du trois » de Leni Zumas (que je viens de commencer) et j’audiolis « Ici n’est plus ici » de Tommy Orange (lu par Sylvain Agaësse, Benjamin Jungers et Audrey Sourdive) pour le prix Audiolib. Mes prochaines lectures papier seront « Les années » de Annie Ernaux (tiré au sort au Book Jar) pour le livre papier et ma prochaine lecture audio sera « Le Bal des folles » de Victoria Mas (lu par Audrey Sourdivepour) le Prix Audiolib.

Bonne semaine et belles lectures à tous! A bientôt!