La Femme révélée : Gaëlle Nohant (Lu par Claudia Poulsen)

Souvent, je vous recopie la 4e de couverture mais cette fois, je suis allée la lire après coup et je vous conseille de ne PAS la lire car elle est comme ces bandes annonces qui disent beaucoup trop. Je n’avais pas lu ce résumé car c’était le dernier livre pour le prix Audiolib et nous l’avons reçu après le confinement en fichier audio et je n’ai donc pas vu le livre.

Je vais essayer de vous dire de quoi il s’agit sans trop en dire. Dans la première partie, à Paris en 1950, Eliza Donneley est arrivée de Chicago. Elle a changé d’identité et est devenue Violet Lee. Elle a fuit son mari et laissé son enfant, Tim… Elle va vivre dans une certains précarité, trouver un travail de nounou, se faire des amis (une belle relation avec une prostituée à la gouaille parisienne), développer son amour de la photo et son regard artistique grace à un autre photographe, elle qui est arrivée des Etats-Unis avec son Rolleiflex. Elle va découvrir le jazz, connaître les angoisses de la fuite et les regrets d’avoir laissé son fils, trouver l’amour…

Dans le 2e partie, Violet / Eliza revient à Chicago 20 ans plus tard, au printemps 1968 en plein dans les mouvements pacifistes, l’opposition à la guerre du Vietnam, dans des manœuvres politiques locales ou nationales elle va renouer avec son passé. Elle va connaître ces mouvements de l’intérieur et va devoir gagner sa place auprès de Tim… Cette période sera aussi un vrai questionnement sur la manière dont sont traités les Noirs à Chicago, par une segregation économique et sociale…

Ce qui m’a le moins plu dans ce roman, c’est l’impression d’avoir lu deux livres différents avec deux univers très différents, presque indépendants. Mais globalement, j’ai aimé cette histoire. J’ai beaucoup aimé la façon dont était présenté le Paris d’après guerre et j’ai surtout beaucoup aimé les parties concernant la façon dont étaient traités les Afro Américains dans le nord des Etats-Unis car on a plus l’habitude de voir la ségrégation dans le Sud. Ici c’est une séparation économique, une vie dans des ghettos qui explique la situation raciale actuelle dans les grandes villes américains et j’ai trouvé ça très intéressant.

Le personnage de Violet / Eliza est intéressant aussi. Elle évolue, elle regarde les autres, elle s’interroge sur le monde qui l’entoure. C’est une femme indépendante et déterminée.

Alors malgré une construction un peu tranchée, je vous recommande cette lecture et la version audio est très bien lue.

 Chez Sylire

« relations amoureuse »

Vous faites quoi demain le 5/5 à 05h05 et/ou à 17h05 ??

Moi?

Le 5/5 à 05h05 et/ou à 17h05,  je prendrai une photo de ce que je suis en train de faire. (Enfin, pour 05h05… peut-être pas…

Vous aussi, prenez une photo de ce que vous êtes en train de faire, du lieu où vous êtes, des gens qui vous entourent (on n’est pas obligé de voir votre tête), ce que vous voulez !

Il suffit de mettre une alarme sur son téléphone, un réveil dans la maison, un post-it en évidence, en parler autour de vous et de tous prendre une photo en même temps!

Pas besoin de s’inscrire à l’avance ni même de nous connaître avant, pas besoin d’avoir un blog et si vous en avez un, vous n’êtes pas obligés de faire de billet : le but c’est de se dire qu’au même moment on a tous appuyé sur le déclencheur! Plus on est de fous, plus la mosaïque sera grande 😉

Il suffit ensuite soit de m’envoyer un lien sur le blog ou de m’envoyer votre photo à ennalit@gmail.com en racontant ce que vous faisiez (pensez aussi à me donner votre pseudo et si vous avez un blog pour le recap’, précisez aussi à quel moment de la journée c’était, matin ou soir), dans les 2 ou 3 jours qui suivent maximum. Je les envoie à Steff qui concocte une mosaïque et on vous met ça en ligne très vite!

Si vous êtes partant, n’hésitez pas! A demain j’espère! 😉