Le Journal d’Anne Frank : Ari Folman et David Polonsky

Je n’ai pas lu « le journal d’Anne Frank » quand j’étais ado et je n’ai pas du tout aimé quand je l’ai lu il y a quelques années (j’ai même abandonné ma lecture). J’ai presque honte d’avoir trouvé Anne Frank insupportable, une ado dans toute sa splendeur que l’enfermement n’a pas rendu plus agréable me semble-t-il… Mais je comprends par contre très bien que les adolescents de toutes les époques se retrouvent en elle et c’est certainement intéressant qu’ils lisent le livre mais quand je l’ai lu, j’étais du mauvais côté, plutôt côté adulte et Anne m’a paru une tête à claques 😉 Mais j’espère que personne ne me tiendra rigueur de cette impression, j’explique mon ressenti dans le premier billet que j’avais écrit (cliquez sur le lien en début de billet).

Quand mon amie Mrs B m’a proposé de lire cette BD, je me suis dit que ce serait intéressant de voir un autre point de vue. Et effectivement, le support BD m’a plus convenu, d’une part parce qu’il évite un certain nombre de longueurs qu’il y a dans le livre, que toutes les parties descriptives sont forcément plus faciles à visualiser et enfin, que le « personnage » de Anne est tout à fait remise dans son contexte familial de l’ado brimée, incomprise et malheureuse ce qui m’a permis de me rendre compte que ce n’était pas seulement moi qui l’avais perçue comme cela 😉 et puis je trouve aussi que la place donnée aux personnes qui aident les familles enfermées est mise en avant.

Cette BD est pour moi une réussite, elle parlera autant aux jeunes lecteurs qu’aux adultes. Les dessins sont très réussis et vivants. C’est un mélange de BD et de texte, donc très fidèle au récit d’origine tout en sortant l’essentiel.

par Mrs B : merci!

(comme pour le texte d’origine, je pense que cette BD est adaptée aux jeunes lecteurs à partir de 12-13 ans, l’âge de Anne Frank)

personne connue ligne jeunesse