Une place à prendre (The casual vacancy) : JK Rowling

C’est un coup de coeur et comme c’est un pavé ce n’est pas simple de vous résumer ce roman!
L’histoire se passe dans deux bourgades voisines, Yarvil et Pagford, que tout oppose. Yarvil est une petite ville avec des magasins et une vie plutôt active et Pagford est un joli petit village charmant et ancré dans son passé et le nerf de la guerre est le quartier « The Fields » (en anglais, j’imagine que c’est « Les Champs » en français?) qui appartient à Yarvil mais qui sont sur le territoire de Pagford… Mais c’est un quartier très défavorisé avec beaucoup de personnes assistées par les aides sociales et beaucoup de délinquance et de drogue qui donne une mauvaise image à Pagford. Le conseil municipal de la ville est présidé par Howard Mollison, un commerçant aisé et installé qui manigance pour séparer The Fields de Pagford mais dans le camp adverse, il y avait Barry Fairbrother qui lui défendait le maintient du quartier pour donner une chance aux habitants de s’en sortir. Mais si j’utilise le passé pour parler de Barry Fairbrother c’est parce que dès le début du roman, il meurt de façon totalement inattendue.
Sa place au conseil est donc libre et elle doit être remplie. Une élection doit être organisée et des candidats trouvés. Et c’est alors que les amis de Barry Fairbrother et les amis et la famille de Howard Mollison vont se déchirer autour de cette « place à prendre » et cette défense des intérêts de la ville.
Mais cette mort et cette élection à venir va surtout exacerber des relations entre les différents personnages, entre les ennemis, certes mais aussi entre les membres des différentes familles du village qui vont révéler leurs personnalités. Ils ont tous plus ou moins des choses à cacher ou des aspects peu reluisants dans leurs vies et les événements en s’enchaînant vont faire ressortir tout cela!
Je sais que certains lecteurs ont trouvé qu’il était compliqué de suivre parmi les nombreux personnages mais sincèrement, ça ne m’a pas du tout gênée. Le roman dresse un portait très complet de la société anglaise : toutes les classes sociales sont représentées, toutes les origines, toutes les générations, toutes les convictions politiques… Et puis, les relations humaines sont au centre de cette histoires, que ce soit les relations familiales, amoureuses, amicales ou les inimitiés… Bref, c’est un roman très riche!

chez Antigone

par ma maman

chez Lou, Titine et Mélanie