Sauveur & fils (Saison 4) : Marie-Aude Murail

Après avoir lu la saison 1 et la saison 2, j’ai dévoré la saison 3 et j’ai presque immédiatement enchaîné avec la saison 4 que ma copine Hélène m’avait aussi prêté!

Je ne vais pas rentrer dans les détails car le schéma est le même que dans la saison 3 dont je vous parle aussi aujourd’hui. On continue de suivre la vie de famille de Sauveur et son fils, une famille pas totalement recomposée avec Louise et ses enfants et les « pièces rapportées » que son Jovo et Gabin et les hamsters (et cochons d’inde)… Dans ce tome, Sauveur semble un peu débordé par toutes ses obligations mais la « recomposition » familiale se précise quand même.

Et puis, les patients du psychologue se succèdent dans son cabinet. On continue de suivre Ella et son père et sa passion pour l’écriture qui lui permet d’exprimer son désir d’être un garçon. Margaux et Blandine, les deux soeurs, continuent de voir Sauveur pour parler de leurs vies, et Samuel essaie de se détacher de  ses parents pour se tourner vers l’amour…

Et puis, il y  a de nouveaux patients qui permettent d’évoquer le syndrome des hikikomori (ces personnes qui vivent en reclus chez eux), mais aussi le passé qui vient parasiter le présent de certains… dont Sauveur d’ailleurs…

Encore une saison qui se dévore et qui donne envie d’en avoir plus car on veut suivre la famille mais aussi découvrir un peu plus la nature humaine et notre société!

Pour les fans, Noukette m’a appris que le tome 6 était sorti en août cette année!

par ma copine Hélène : merci!

Sauveur & fils (Saison 3) : Marie-Aude Murail

Après avoir lu la saison 1 et la saison 2, je savais que je retrouverai un jour avec plaisir Sauveur et quand ma copine Hélène m’a proposé de me les prêter, je ne pouvais que dire oui!

Alors pour commencer, je vous recommande vraiment de commencer par le premier tome et les lire dans l’ordre car on retrouve de nombreux personnages et leurs relations évoluent au fil des romans.

La base est la même que dans les premiers tomes : Sauveur Saint-Yves, psychologue de son métier et père de Lazare qui est en CM1, amoureux de Louise avec qui il ne vit pas encore car c’est compliqué avec la garde alternée de ses deux enfants à elle, Paul, le meilleur ami de Lazare et Alice une ado de 14 ans et aussi parce que la maison de Sauveur est déjà pleine étant donné qu’il a « recueilli » Jovo un ancien de la Légion et ancien SDF ainsi que Gabin un jeune dont la mère a été internée en hôpital psy… Sans compter les hamsters…

La vie professionnelle de Sauveur se passe dans le cabinet attenant à la maison mais dans ce tome, cette partie professionnelle devient de plus en plus envahissante, empiétant même sur sa vie de couple car Sauveur a du mal à laisser ses patients de côté.

Il y a certains patients que l’on retrouve comme Ella qui subit du harcèlement scolaire en raison de son désir de s’habiller en garçon, Blandine et Margaux qui vivent mal le fait que leurs parents se déchirent, et Gabin qui a du mal à accepter le retour de sa mère. Et puis les patients permettent d’évoquer la paranoïa, l’addiction au téléphone chez les adultes qui en viennent à délaisser leurs enfants, les parents qui mettent la pression à leurs enfants, les retrouvailles avec un père jamais connus et les conséquences sur l’adulte d’une maltraitance de l’enfance… Et comme les psychologues ne sont pas à l’abri de ne pas voir leurs problèmes, Sauveur se rend compte que ce n’est pas si simple de recomposer une famille…

Bref, comme dans les autres tomes, des sujets très lourds sont abordés et de façon intelligente. En plus, ce tome est ancré dans l’actualité de l’époque puisqu’il se passe au moment des attentats au Bataclan… Mais Marie-Aude Murail sait varier les moments durs, émouvants et drôles et c’est vraiment un roman frais et riche qui plaira autant aux ados qu’aux adultes. Comme pour les deux premiers tomes, je conseille ces romans à partir de 13 ans (ou 12 ans si le jeune en a la maturité).

par ma copine Hélène : merci!