Un pied au paradis : Ron Rash

Ce roman commence comme un polar : un shérif part à la recherche de Holland Winchester que la mère a signalé comme disparu. Elle est non seulement persuadée qu’il est mort mais elle pense aussi que c’est son voisin Billy Holcombe qui l’aurait tué parce que son fils fréquentait sa femme…

Mais en réalité, l’enquête n’a que peu d’importance : le shérif est assez vite convaincu que Mme Winchester a raison mais ne peut pas le prouver car il ne trouve pas de corps et le lecteur connait lui aussi très vite la vérité mais ce n’est pas ce qui compte le plus…

Tout d’abord, c’est le roman d’un lieu car les deux familles vivent côte à côte dans un endroit isolé et assez sauvage des Appalaches. Les éléments naturels jouent sur l’atmosphère au fil de l’histoire qui se déroule sur 18 ans : au début, la météo -une période de canicule- perturbe les cultures de tabac et a une influence sur l’enquête, la rivière est comme un personnage, et à la fin, le fait que la compagnie d’électricité inonde la vallée pour construire un barrage est aussi un élément important…

Les événements sont racontés par différents personnages qui font avancer le récit, les uns après les autres : le shérif, le voisin, la femme du voisin, le fils et l’adjoint… Chacun apporte des informations supplémentaires sur la disparition de Holland Winchester mais surtout sur la vie de tous ces personnages et dessinent le portrait d’une époque…

Ce sont les années 1950 et au travers des différents personnages, il est question de tentative de sortir de son milieu par les études, de la guerre et du retour à la vie civile, du mariage, des difficultés d’avoir des enfants… Les personnages sont des taiseux, des personnes qui ne disent pas grand chose, qui cachent beaucoup de choses mais qui sont prêts à tout par amour, par loyauté, par fierté… Ils ont tous leurs failles, leurs regrets, leurs forces…

Je me rends compte que j’ai beaucoup de mal à parler de ce roman et à transmettre tout ce que j’ai aimé mais j’ai vraiment beaucoup aimé et je ne suis pas passée loin du coup de coeur (peut-être à cause de la toute fin qui m’a moins convaincue) mais je ne peux que vous le conseiller et j’ai très envie de lire d’autres romans de cet auteur.

Pour son côté « faux polar mais vrai roman de personnages et d’atmosphère », j’ai un peu pensé à « Dans les angles morts » et « Bondrée » que je vous conseille aussi.

Repéré chez (cliquez sur le logo pour écouter l’émission)

 chez Titine