Une femme simple et honnête : Robert Goolrick (Lu par Xavier Percy)

Résumé de l’éditeur : « Wisconsin, automne 1907. Sur un quai de gare, Ralph Truitt, magnat local craint et respecté, attend un train en retard alors que s’annonce une tempête de neige. Ce train renferme son dernier espoir, une promesse de bonheur et d’harmonie retrouvée. Ralph Truitt a placé plusieurs mois auparavant une annonce dans un journal de Chicago, dans laquelle il a écrit qu’il était à la recherche d’une femme fiable, ayant renoncé aux illusions romantiques, mais sachant apprécier le confort d’un foyer. Dans le train, Catherine Land s’apprête à le rencontrer. Elle lui a répondu qu’elle était cette femme simple et honnête qu’il appelait de ses vœux. Pour mieux l’en convaincre, elle se débarrasse de ses derniers atours de courtisane et se déguise en cette épouse modèle qu’elle compte bien incarner à la perfection, le temps de parvenir à ses fins. »

*

J’ai beaucoup aimé ce roman qui raconte une histoire de couple au début du 20e siècle. Un couple qui ne s’est pas choisi par amour mais qui a conclu un arrangement… Un homme riche et plus âgé recherchant par correspondance une jeune femme « simple et honnête »…

Mais quand on gratte la surface, on découvre que tout repose sur des faux-semblants : l’homme austère et industrieux n’a pas toujours été ainsi et sa « première vie » a été bien différente et a des conséquence sur le présent. Et la jeune femme « simple et honnête » n’est certainement pas aussi pure qu’elle le laisse entendre… Et ses intentions sont loin d’être bonnes…

Et pourtant, malgré cela, il va se tisser quelque chose de fort entre les deux protagonistes…

C’est un roman sur les relations humaines, sur la passion dans l’amour et la raison, sur la famille à différents degrés. Il y a beaucoup de sensualité (si vous le lisez en version audio, il n’est pas à écouter en présence de chastes oreilles enfantines 😉 )

Il y a également un mélange de nature avec la découverte d’une région américaine à l’hiver rigoureux et enneigé qui devient presque une prison et qui entraîne souvent du désespoir et il y a aussi des rêves de jardins italiens luxuriants… Et en parallèle, on évoque les mondes interlopes de New Orléans, la prostitution, des jeunes oisifs jouisseurs qui profitent des opportunités qui se présentent…

C’est une histoire très riche qui montre des personnages complexes et touchants aux destins loin d’être linéaires…

par Estellecalim

 Chez Sylire

 chez Titine