Résumé de l’éditeur : « À dix-sept ans, Tracy Petrikoff possède un don inné pour la chasse et les pièges. Elle vit à l’écart du reste du monde et sillonne avec ses chiens de traîneau les immensités sauvages de l’Alaska. Immuablement, elle respecte les trois règles que sa mère, trop tôt disparue, lui a dictées : «ne jamais perdre la maison de vue», «ne jamais rentrer avec les mains sales» et surtout «ne jamais faire saigner un humain». Jusqu’au jour où, attaquée en pleine forêt, Tracy reprend connaissance, couverte de sang, persuadée d’avoir tué son agresseur. Elle s’interdit de l’avouer à son père, et ce lourd secret la hante jour et nuit. Une ambiance de doute et d’angoisse s’installe dans la famille, tandis que Tracy prend peu à peu conscience de ses facultés hors du commun.

Flirtant avec le fantastique, ce troublant roman d’initiation nous plonge dans l’intimité d’une jeune fille singulière qui s’interroge sur sa nature profonde. »

*

Ce roman nous emmène dans l’environment vraiment particulier qu’est la nature enneigée de l’Alaska et nous fait aussi découvrir la vie de gens ordinaires dans un milieu assez isolé… Le père de Tracy est musher et élève des chiens de traineau. Enfin, c’est une activité qu’il a un peu laissé à l’abandon depuis la mort de sa femme quelques années auparavant. Tracy, elle, à 17 ans, est une passionnée de courses de chiens et elle peut passer des heures à courir avec ses bêtes dans les bois et passer des heures à chasser et poser des pièges. D’ailleurs, quand son père doit la punir pour son mauvais comportement au lycée c’est en la privant de sorties dans la nature…

Tracy a un rapport à la nature et à la chasse plus que passionné en fait, il est viscérale, presque vital, car elle tire de ses sorties une force vive qui va au-delà du bien-être… Elle ne peut physiquement pas s’en passer et c’est quelque chose qu’elle partageait avec sa mère.

Sa vie bascule quand elle fait une mauvaise rencontre dans les bois et qu’elle pense avoir tué un homme. Puis, un jeune homme vient travailler avec son père et la relation très particulière que Tracy va nouer avec lui, avec chacun ses secrets, va avoir une influence sur tout le reste.

Je reste très floue car il y a tout un aspect un peu fantastique comme le dit la quatrième de couverture mais je ne veux pas trop en dire. Ce n’est pas quelque chose qui m’a gênée, il faut juste accepter de sortir un peu de la réalité.

Dans la veine de romans où des jeunes femmes font preuve d’une grande autonomie et indépendance dans une nature parfois hostile (je pense à « Dans la forêt » et « My absolute Darling« ) je n’ai pourtant pas vraiment réussi à m’attacher au personnage de Tracy, sans doute parce qu’elle me paraissait un peu en-dessous des personnages auxquels « Sauvage » me faisait un peu penser… Ce qui m’a le plus intéressé c’est la peinture de la vie sous cette neige quasi permanente et les courses de chiens de traineaux.

J’ai bien aimé la lecture audio qui correspondait bien au texte.

 Chez Sylire

avec Sylire (j’ai hâte de lire son avis)

catégorie « gros mot »

 chez Titine

14 commentaires sur « Sauvage : Jamey Bradbury (lu par Karl-Line Heller) »

  1. Je l’ai commencé en version papier et j’ai assez rapidement abandonné. J’en ai peut-être trop lu dans le même genre ces derniers mois.

    J'aime

  2. Comme Sylire, tu cites Dans la forêt et My absolute darling… Je n’ai pas voulu lire ce roman à sa sortie, l’aspect surnaturel avait été mis en avant, mais maintenant, pourquoi pas.

    J'aime

    1. Je pense que l’aspect surnaturel ou sauvage justement peut être très déroutant et gênant même si je me suis laissée porter, c’est sans doute pour ça que j’ai moins adhéré que pour My absolute darling et dans la forêt

      Aimé par 1 personne

  3. Ce roman m’a déjà interpellée sur plusieurs blogs mais je ne sais pas pourquoi, j’hésite à franchir le pas… Peut-être plus tard… Mais la couverture et ton billet sont très tentants !! Bon week-end à tous les 3, Enna ! 🙂

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s