La déconfiture (Première partie + Seconde partie) : Pascal Rabaté

J’ai emprunté ces deux albums à la médiathèque uniquement pour le nom de l’auteur car j’ai lu et aimé pas mal de choses de Pascal Rabaté.

Le résumé du tome 1 par l’éditeur dit l’essentiel : « Juin 1940. La débâcle de l’armée française et l’exode pour des millions de civils. Les repères quotidiens ont éclaté. C’est le grand chaos. À travers le destin d’un simple bidasse, Pascal Rabaté raconte cet été de désordres et de bouleversements extraordinaires…« 

Car c’est exactement cela : des gens ordinaires qui se retrouvent dans cette période particulière, sur les routes de France, d’abord soldats d’une guerre sur le point d’être une défaite, parmi les civiles qui fuient. Ils ne sont pas grand chose ces soldats qui savent globalement qu’ils ne servent pas à grand chose. Et c’est un portrait de cette débâcle, de cette campagne où on suit les ordres et où on subit l’absurdité de la guerre le long d’une route de campagne.

Dans le deuxième tome, les soldats deviennent des prisonniers et la vie en communauté sera encore bien différente.

C’est un album qui raconte cette « camaraderie », ces hommes forcés à être ensemble dans une époque incertaine et incompréhensible.

Beaucoup de désenchantement et d’humanité dans ces albums aux traits et aux teintes vraiment agréables. Une belle tranche d’histoire… Peut-être pas la « grande » histoire mais un pan de la vie de vrais gens. J’ai bien aimé cette BD.

Vous pouvez feuilleter la première partie ici et la deuxième partie ici.