J’ai choisis ce roman jeunesse pour son titre car il me manquait un titre pour ma ligne jeunesse du Petit Bac pour la catégorie « crime et justice » mais je suis ravie de l’avoir lu car c’est vraiment un livre pour une prof d’anglais (ou pas!). Bien qu’il soit un peu daté (et pour cette raison, ne plaira peut-être pas autant aux jeunes lecteurs d’aujourd’hui), il est assez amusant car il remet en même temps en question l’enseignement des langues vivantes et montre que le meilleur moyen de devenir « fluent » c’est d’aller dans le pays…

Deux frères, collégiens à Paris, trouvent un jour un message qui leur est parvenu de deux frères anglais vivant à Londres. Les deux français ne sont pas brillants en anglais (mais leur prof d’anglais est un cas d’école, ceci expliquant cela!) mais non seulement, ils vont se débrouiller pour communiquer dans un franglais créatif et presque compréhensible mais ils vont aussi se montrer très imaginatifs quand il s’agira de rejoindre l’Angleterre, sans argent et sans passeport (enfin, c’est le passage le plus daté du roman car même avant le Brexit, durant les 20 dernières années où j’ai organisé des voyages en Angleterre, je peux vous dire que c’est plus compliqué que ça de passer la douane anglaise 😉 ) et surtout de retrouver leurs nouveaux amis anglais de faire la promotion des croissants français en Angleterre!

Un bon moment de lecture!

catégorie « crime et justice » pour ma ligne jeunesse

5 commentaires sur « Alibi : Susie Morgenstern et Gill Rosner »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s