La légèreté : Catherine Meurisse

Résumé de l’éditeur : « Dessinatrice à Charlie Hebdo depuis plus de dix ans, Catherine Meurisse a vécu le 7 janvier 2015 comme une tragédie personnelle, dans laquelle elle a perdu des amis, des mentors, le goût de dessiner, la légèreté. Après la violence des faits, une nécessité lui est apparue : s’extirper du chaos et de l’aridité intellectuelle et esthétique qui ont suivi en cherchant leur opposé – la beauté. Afin de trouver l’apaisement, elle consigne les moments d’émotion vécus après l’attentat sur le chemin de l’océan, du Louvre ou de la Villa Médicis, à Rome, entre autres lieux de renaissance.« 

Pas simple d’en dire plus sur cet album très personnel et très intime mais aussi assez universel puisqu’il s’agit de parler du deuil et de la difficulté à se relever d’un drame inacceptable. C’est aussi toute une réflexion sur la beauté et la place de l’art dans la reconstruction.

J’ai eu un coup de coeur et si je ne rentre pas dans les détails, je peux au moins vous dire que c’est beau, terriblement émouvant et juste. C’est un album plein de délicatesse. J’ai eu les larmes aux yeux en le lisant.

Pour lire un extrait cliquez ici!


chez Noukette