Quatrième de couverture : « Jeannette a disparu sur le trajet du collège. Sa mère, désemparée, tente de faire bouger les choses, sans succès : la police n’est pas pressées d’enquêter sur la fugue d’une ado. Les jours passent. La détermination des débuts laisse place à l’angoisse et à l’abattement, mais Corinne et Thomas, les deux meilleurs amis de Jeannette, refusent de rester les bras croisés. Ils décident de tout mettre en oeuvre pour la retrouver.« 

Encore un titre que j’ai choisi uniquement pour son titre pour le Petit Bac et avec lequel j’ai passé un assez bon moment mais pour lequel j’ai quand même des bémols.

Jeannette a disparu et tout le debut du roman met en avant l’attente et l’angoisse de tous les personnages qui s’inquiètent pour la jeune fille. Mais comme la police qui n’a pas pris la disparition au sérieux au début, que la mère de Jeannette est complétement sous le choc et un peu assommée par les calmants et la marraine de Jeannette s’occupe surtout de son amie, la mère de le jeune fille, ce sont ses amis qui vont mener l’enquête…

Bon, je dois dire que certains aspects étaient cousus de fil blanc et que j’ai très vite deviné qui était coupable même si je m’étais trompée sur le mobile et que le postulat de base de la police qui ne prend pas au sérieux la disparition de Jeannette ne tient la route pour moi (le dernier jour avant les vacances, une de mes élèves a fait une fugue et a disparu toute la matinée et non seulement le collège a prévenu la mère immédiatement dès 8h mais la gendarmerie s’est occupée de la situation tout de suite dès que la mère les a prévenu…). L’autre bémol que j’apporterais c’est que tout va trop vite et que tout est résolu de façon un peu trop facile pour des jeunes de 12 ans (l’âge des personnages ne m’a pas paru très crédible non plus.)

Je ne suis pas la cible de ce roman, certes, et je pense que les jeunes lecteurs y trouveront sans doute leur compte mais je le conseille surtout pour des 12-14 ans, pas plus.

catégorie « son » pour ma ligne « jeunesse »

6 commentaires sur « Mélodie en sous-sol : Sophie Bénastre »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s