Didier Daeninckx est auteur dont j’ai déjà lu plusieurs livres et que j’ai aussi rencontré donc quand j’ai trouvé ce titre dans une boite à livres je n’ai pas hésité.

Didier Daeninckx aborde souvent des sujets à fort fond politique et c’est encore le cas ici avec un contexte historique également. Le narrateur est un vieil homme, un Kanak, qui raconte une partie de son passé qui se déroule à Paris en 1931. Il faisait partie d’un groupe d’une trentaine de Kanaks envoyés en France pour l’Exposition Coloniale. Officiellement, ils devaient représenter la culture traditionnelle de Nouvelle Calédonie mais en réalité, les officiels français vont parquer les Kanaks dans les jardins d’acclimatation du Bois de Vincennes transformés en zoo humain et vont même les faire passer pour des anthropophages.

Quand Gocéné, le narrateur, alors jeune homme, voit sa fiancée et un groupe de leur tribu être emmenés en bus pour une destination inconnue, il va partir à l’aventure dans Paris avec un compagnon d’infortune pour retrouver leurs camarades.

C’est donc à la fois un roman historique et social qui montre la position de la France vis à vis de ses colonies mais c’est aussi une aventure, presque épique, pour ces deux jeunes si éloignés de la vie française dans leur mode de vie, qui pourtant vont réussir à se débrouiller. C’est aussi une belle leçon de solidarité.

J’ai aimé ce roman qui, même s’il est très court, est très riche et vraiment percutant et qui fait mal au passé français!.

 chez Antigone

avec Nath Sci : allons voir son avis!

16 commentaires sur « Cannibale : Didier Daeninckx »

  1. Quand on entend certaines personnes dirent que les colonies, les guerres, c’est le passé… Certes. Mais un passé qui a fait aussi mal doit se transmettre de générations en générations. Difficile d’oublier/de pardonner !

    J'aime

  2. Nous sommes complètement d’accord : bien que très bref, un récit riche et très instructif.
    Arte a diffusé l’an dernier un documentaire très intéressant et émouvant sur les zoos humains où ce titre était évoqué..

    J'aime

  3. Lu au lycée je crois (ça commence à faire quelques années désormais…), j’en garde le souvenir d’un bref roman fort, tu me donnes envie de le relire si je retombe dessus !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s