Voici des Bookfaces pas parfaits car mes hommes ne sont pas patients mais je m’estime heureuse qu’ils participent quand même à mes lubies 😉

Cette histoire est celle de deux soeurs, Beena et Sadhana et pourtant Sadhana est morte depuis 6 mois. Beena doit commencer à se plonger dans son deuil pour vider l’appartement de sa soeur et c’est à ce moment qu’elle est contactée par une amie de celle-ci. Cela la bouleverse à nouveau et lui fait revenir sur son passé.

Tout le long du roman, on fait des allers-retours entre le passé et le présent. Beena et Sadhana sont nées à Montreal d’un père Sikh gérant d’un magasin de bagels et d’une mère Américaine, un peu hippie et bohème. Les deux filles vont se retrouver orphelines très tôt et vont devoir se gérer d’abord avec l’aide d’une amie de leur mère puis sous la surveillance d’un oncle qui ne sait pas trop comment s’occuper de jeunes filles mais surtout elles vont se retrouver assez seules.

Les deux soeurs vont avoir beaucoup de mal à se trouver à l’adolescence, leurs relations se distendant. Beena va tomber enceinte à 16 ans et Sadhana sombre dans l’anorexie.

Plus tard, les vies des deux soeurs vont tourner autour de Quinn le fils de Beena et de la maladie de Sadhana qui sera toujours présente dans l’esprit de Beena la grande soeur qui s’est donné le rôle de protéger sa petite soeur.

Et après la mort de Sadhana, Beena se pose des questions sur la fin de vie de sa soeur et doit accepter de voir son fils devenir un jeune homme et prendre ses propres décisions.

Au début, j’ai eu un peu de mal à entrer dans le roman (je sortais d’un coup de coeur pour le pavé « La mémoire est une chienne indocile » et c’est parfois dur d’être le roman qui suit une lecture intense!) mais une fois que je l’ai repris j’ai vraiment accroché à cette histoire de ses soeurs très perturbées par leur histoire familiale et par l’anorexie, qui ont souvent du mal à se supporter mais qui ont aussi du mal à se passer l’une de l’autre. Une belle histoire d’amour.

Malheureusement, ce roman canadien n’a pas l’air traduit en français mais si vous lisez en anglais ou que vous vivez au Canada, je vous le conseille.

par ma maman
Catégorie aliment

4 commentaires sur « Bone and bread : Saleema Nawaz »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s