Résumé de l’éditeur : Cinq bandits de haut vol, deux femmes d’exception, un avocat mythique et… de la musique avant toute chose.
D’un côté Jean Villemont, avocat pénaliste amoureux des sommets et sa consoeur Leila Naciri. De l’autre, Franck Jammet, braqueur virtuose et sa compagne Julie Narmon, aussi discrète qu’efficace. Entre eux, un homme et une affaire. Où se trouvait Franck Jammet la nuit du 18 au 19 février 2013 ? Pourquoi Jean Villemont ne se contente-t-il pas de la version officielle ? Qui a réalisé le casse du siècle?

*

Deux époques s’alternent dans ce roman : le passé et les années 1980-1990 avec une bande de malfaiteurs de grande envergure, inventifs et géniaux qui font des braquages de fourgons bancaires sans jamais utiliser la violence… Le cerveau de cette bande est Franck Jammet épaulé entre autre par son ami d’enfance Alex Grozdanovix et sa femme Julie Narmon. Ils s’en sortent souvent bien et quand certains se font arrêter ils s’échappent et quand ils sont en cavale, ils arrivent quand même à fêter le réveillon ensemble. Une bande gangsters à l’ancienne!

En parallèle, nous sommes en 2013 avec l’avocat réputé Jean Villemont, qui est appelé à défendre Akim Bachir qui vient de faire un braquage de bureau de poste assez minable alors que juste avant un braquage presque parfait d’un fourgon de dimants a été réalisé…. Jean Villemont, avec l’aide de sa collègue Leila Naciri, va creuser l’histoire de Akim et des liens entre les deux époques vont se tisser.

Après un démarrage un peu lent, les histoires de vols et d’enquêtes d’hier et d’aujourd’hui s’enchainent et le rythme prend bien et j’ai bien aimé. J’imagine bien un film tiré de ce roman.

Il y a aussi toute une partie psychologique avec Franck Jammet le criminel et Jean Villemont l’homme de loi, qui tous les deux ont des principes et une certaine moralité et qui sont tous les deux plus sensibles qu’ils ne le laissent paraître. Tous deux ont une passion qui les relient à leur travail : Jammet est fou de musique classique et mène ses casses comme un chef d’orchestre et Villemont est passionné des grands espaces et d’escalade et fini par se retrouver professionnellement en équilibre…

Pour le mois Belge chez Anne

5 commentaires sur « Concerto pour 4 mains : Paul Colize »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s