S’aimer malgré tout : Nicole Bordeleau

Résumé de l’éditeur : « Que faire lorsqu’on se retrouve au coeur d’une vie qui ne nous ressemble plus ? Tous les jours, c’est la brûlante question que se pose Édith, une jeune femme brillante à qui tout semble réussir, mais qui souffre au plus profond de son âme. Alors qu’elle est sur le point de tout perdre, elle découvre dans les journaux intimes de son père les raisons pour lesquelles la honte se transmet dans sa famille depuis des générations. Décidera-t-elle de suivre le chemin tracé ou de briser le cercle de la dépendance pour remonter vers la lumière?
Un voyage à travers trois époques, trois générations, des vies d’hommes et de femmes qui oscillent entre raison et folie, mais qui partagent la même quête, celle d’être aimés, malgré tout. »

*

Quand on m’a proposé ce roman, je l’ai accepté pour découvrir cette autrice québécoise que je ne connaissais, pas tout en ayant un peu peur en voyant la couverture et le résumé que ce soit un roman un peu « girly » et « feel good » et pourtant ce n’est pas le cas.

En effet, Edith, le personnage principal, donne l’illusion de réussir dans sa vie professionnelle même si on lui met des batons dans les roues mais en réalité, on découvre assez vite son mal-être, cette impression de ne pas être à sa place et surtout son moyen de défense qui est l’alcoolisme dans lequel elle sombre.

En lisant les journaux intimes de son père, on remonte dans le passé de ce dernier et on a aussi le point de vu de la mère d’Edith. On s’aperçoit que le passé pèse souvent sur le présent et bien que les histoires de ses parents, leurs problèmes relationnels avec leurs propres parents, leurs souffrances psychologiques, aient été des secrets pour Edith, elle en subissait malgré elle les répercussions.

Alors dans le style, je dirai qu’il y a bien un petit côté roman « feel good » qui n’est pas forcément mon genre préféré mais qui en fait un livre facile à lire et il y a vraiment une dimension psychologique assez profonde qui le fait ressortir du lot.

Merci aux Editions Flammarion