J’ai lu les 5 BD de cette série presque à la suite les unes des autres car ma médiathèque les a reçues en même temps et comme j’écris ce billet deux mois après les avoir lues, je ne vais pas vous faire de résumé personnel mais plutôt vous donner mon impression générale. Voici déjà les résumés de l’éditeur :

Tome 1. Le jour où le bus est reparti sans elle

Résumé de l’éditeur : Pour trouver sa voie, il faut parfois faire de nombreux détours. Un récit initiatique plein d’optimisme.
Le jour où le bus est reparti sans elle, Clémentine se retrouve coincée dans une singulière épicerie de campagne, loin de tout… mais jamais aussi près de trouver ce qu’elle cherche : des réponses à ses doutes existentiels. Les histoires zen d’Antoine, l’incroyable épicier, l’expérience de Chantal l’écrivain, le passage de Thomas le PDG-randonneur, vont irrémédiablement changer la vision de la vie qu’avait Clémentine. Comme chacun de ces personnages, la jeune femme va essayer de trouver son chemin vers le bonheur. Même si, comme tous les chemins, il emprunte parfois d’étranges détours…

Tome 2. Le jour où elle a pris son envol

Résumé de l’éditeur : Depuis sa rencontre avec Antoine, le sage-épicier, Clémentine a changé pas mal de choses dans sa vie. Mais elle n’a toujours pas trouvé ce qu’elle cherchait : le bonheur et l’apaisement. Quand elle retourne à l’épicerie, Antoine n’est plus là. Simon, un physicien apiculteur a pris sa place. Grâce à lui, Clémentine va entrevoir tous les chemins de vie possibles qui s’offrent à elle. Mais comment faire pour trouver le bon ? Pour le savoir une seule solution… Essayer !

Tome 3. Le jour où elle n’a pas fait Compostelle

Résumé de l’éditeur : Antoine et Clémentine se retrouvent pour marcher dans les Pyrénées. « On va suivre un GR ? » demande Clémentine. « Plutôt des CM ! Des Chemins de Moutons ! » répond Antoine. Car prendre des routes balisées, suivre des sentiers battus, revient à être sous l’emprise des « aimanteurs », qui nous éloignent de notre propre chemin de vie, unique et singulier. À travers une balade au gré de leurs envies, Antoine veut révéler à Clémentine une dernière clé, qui va lui permettre d’ouvrir grand la porte sur le reste de sa vie…

Tome 4. Le Jour où il a suivi sa valise

Résumé de l’éditeur : Guillaume et sa compagne Solène se joignent à un « voyage méditatif » à Bali. Mais à l’arrivée, plusieurs bagages ont été égarés… Guillaume propose de les attendre seul, avant de rejoindre le reste du groupe. En compagnie des valises perdues, d’un papi balinais au sourire communicatif et d’une « évaporée » japonaise, Guillaume va entreprendre une équipée insolite, marquante et formatrice. Sa vision de lui même et du monde en sera changée à tout jamais… car après tout, n’est ce pas ce que l’on croit qui devient notre réalité ?

Tome 5. Le jour où la nuit s’est levée

Résumé de l’éditeur : L’hiver, en fin de journée… Une tempête de froid et de neige s’abat sur Paris, bloquant plusieurs personnes dans la librairie de Clémentine. Dont Guillaume et Naori, maintenant installés dans la capitale, ainsi que Chantal l’écrivaine. Cette bulle de temps imprévue sera l’occasion pour chacun de faire remonter ses souvenirs d’enfance, de réfléchir au poids de l’héritage familial, de l’éducation qu’il a reçue, à l’influence de ses parents et de sa famille sur sa vie et ses choix… Jusqu’à ce que la tempête se calme et que la nuit se lève sur un nouveau jour… et peut-être une nouvelle façon de voir et de mener sa vie.

*

Tous les tomes de cette séries sont construits sur le même modèle. Une personne qui est en recherche d’elle-même, qui ne sent pas vraiment bien dans sa vie mais qui ne sais pas ce qui ne va pas et qui rencontrer une autre personne qui va lui ouvrir l’esprit en lui racontant des anecdotes et sans lui dire quoi changer, va montrer à cette personne une nouvelle voie dans laquelle cette personne pourra s’épanouir. Toujours par l’exemple et jamais par l’injonction, les personnages vont à chaque fois se prendre en main et devenir quelqu’un qui correspond plus à ses désirs profonds (parfois des désirs qu’il ou elle ignorait).

C’est un concentré de chemins vers le bonheur qui, si je l’avais lu en roman, m’aurait sans doute écœuré de bons sentiments mièvres (car je ne suis pas du tout cliente pour les livres de « développement personnel / feel good ») mais qui dans le format BD est très bien passé. Bon, je dois avouer que lire les 5 tomes avec peu de temps entre chaque m’a un peu lassée car il y a vraiment un schéma qui se répète et que ça fini par être un peu dégoulinant de bons sentiments, donc personnellement, je vous conseille d’espacer la lecture de chaque tome. Mais je suis contente d’avoir découvert cette série.

Catégories lieu, objet, couleur, voyage

2 commentaires sur « Le jour où… Tome 1 à 5 (Série BD) : Béka, Marko, Maela »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s