J’ai écrit ce billet juste après avoir fini mon audio-lecture et je dois commencer par dire que j’ai plutôt aimé ce roman et son ambiance même si au moment de devoir en parler, j’ai pas mal de bémols qui me viennent aussi à l’esprit.

L’histoire est celle de Ben, un jeune homme de 20 ans dont le petit frère Eric a disparu dans un supermarché 5 ans auparavant quand il avait 3 ans et qu’il était sous la responsabilité de son grand frère. Aucune piste sérieuse n’a pu être suivie et Ben, handicapé suite à un accident dans son enfance et obèse, ne s’est jamais résolu à arrêter les recherches en continuant à démarcher le voisinage car il considère que la police ne s’est jamais assez investie dans cette disparition. Son père essaie de garder le cap mais sa belle-mère ne s’est jamais remise et vit en recluse en attendant le retour d’Eric.

Quand il s’agit d’obtenir un travail, Ben ne trouve rien d’autre qu’un poste de manutentionnaire de nuit dans le supermarché où Eric a disparu 5 ans plus tôt. Le directeur est le même et Ben a toujours été suspicieux de son manque d’efforts à aider à retrouver son petit frère alors, c’est particulièrement difficile de travailler dans ce lieu.

Il travaille avec deux autres manutentionnaires avec qui il va se lier d’amitié, Marty et Frank et la personne en charge de la boulangerie, Beverley, une vieille femme qui travaille au magasin depuis très longtemps, fait le lien entre lui et Eric et se montre gentille avec lui.

L’ambiance nocturne au magasin est vraiment pesante, Ben a l’impression que le supermarché cherche à lui passer un message… Il reprend de façon plus active les recherches d’Eric avec un nouveau tract et son propre numéro de téléphone et il se passe des choses étranges autour de ces tracts : des dessins leur sont ajoutés, ils sont arrachés, Ben semble poursuivi par des menaces…

L’ambiance pesante est accentuée par des rêves assez vivaces que Ben fait sous le coup de la mauvaise conscience qui l’habite depuis la disparition de son frère.

J’ai aimé tous ces aspects mais parmi les choses que j’ai moins aimé il y a les petits passages qui s’intercalent entre les chapitre et qui dans la version audio sont lues avec une voix particulière mais qui ne sont pas su tout compréhensibles. J’imagine qu’un lecteur en version papier pourra revenir en arrière pour les relire et voir s’il y avait des indices mais pas en version audio.

j’ai aussi trouvé qu’il y avait une rupture entre une grande partie du roman assez lente (ce qui ne m’a pas gênée) et la dernière partie où tout s’accélère et où il manque des réponses à pas mal de choses sous-entendues pendant le récit. J’ai finalement ressenti une certaine sensation d’inachevé. Dans une série, on se dirait qu’il pourrait y avoir des ouvertures pour une prochaine saison mais je ne crois pas que ce soit un début de série…

Donc c’est finalement un avis un peu mitigé allant vers le positif car j’ai apprécié la lecture sur le coup malgré tout.

Catégorie adjectif (= mauvais)

6 commentaires sur « Bad Man : Dathan Auerbach (Lu par Xavier Percy) »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s