Résumé de l’éditeur : «Marie G., faiseuse d’anges, dans sa cellule, condamnée à mort, l’une des dernières femmes guillotinées.
Lucie L., femme avortée, dans l’obscurité de sa chambre.
Henri D., exécuteur des hautes œuvres, dans l’attente du jour qui se lève.
De l’aube à l’aube, trois corps en lutte pour la lumière, à la frontière de la vie et de la mort.»

*

Trois histoires, trois personnages mais un point commun : l’avortement à l’époque où c’était un crime. Il y a la femme qui est condamnée pour avoir pratiqué des avortements : la « faiseuse d’anges », une jeune femme qui subit elle-même un avortement et le bourreau qui va exécuter la criminelle.

On va les suivre pendant les quelques heures qui précèdent la sentence, on va découvrir leurs vies, leurs passés et comment ils vivent les instants pesants qu’ils sont en train de traverser.

De Valentine Goby, j’ai lu et eu des coups de coeur pour « Kinderzimmer« , « Un paquebot dans les arbres » et « Baumes« ! Et j’ai aussi eu l’occasion de rencontrer l’autrice et j’avais beaucoup aimé l’écouter parler. Ce livre m’avait été conseillé par mon amie Hélène et offert par mon amie Mrs B mais si je l’ai apprécié, je n’ai pas eu le coup de coeur que j’attendais. Pas au niveau du style, car la plume est toujours belle mais plus par rapport à la construction car j’ai trouvé que cela manquait un peu de cohésion, j’avais l’impression de lire des histoires complétement séparées et cela m’a gênée. J’ai aimé les mots mais je me suis un peu ennuyée malheureusement.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est ACtC-3dt7ts_qwfyHuTXDm11pEPN6SIhLyjuk3V8cA_4yJDCVYz5ZDEOQt4VajBcPIxGgIEA5ycwVrxm1XNFvaHJwHkCa2PkQMxAOGbEsHIp6usEdT_m4r2BKLI4hg4qPaft00c6VKLoGhSn0D5kjVaD3rMnkw=w519-h778-no

Lu en 2021

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est ACtC-3d1ILLcqq1o-38JohpViw9acXwJKX4bLeKue-nko_9o4TuVRTxIUyx1pXLxsTgHhwwpsmXoF9bRz0Ee9Ve1mZLWUFbdrJO4r2DxZ1nv8JxBpZaYSlQRVp5ORp_gQQ5SzJNPL3DaEvVLqhat_iB3OYg8=w425-h282-no
mon amie Mrs B : Merci!
Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est AM-JKLW-8Xy9BIRqinPzrRBz2J2pSlRnlFIwPEKmmv1zpAf3DZoC0nJGqVPx8b0ycvPVte06hr4gaDsphFfyIzipAAW1MPEwEpWUpvmIVdN6H4fs8knOaKBdlyDoMp3hCYeWKD_2Ax2fVRZYrtgs4qzmpYdYpQ=w285-h217-no
Catégorie « verbe »

8 commentaires sur « Qui touche à mon corps je le tue : Valentine Goby »

  1. Bonjour Enna
    Grâce à ton résumé j’ai eu envie de lire le livre et je l’ai commandé 😊 Ce n’est qu’après que je suis allé voir les commentaires sur Babelio : très peu de positifs !!! Je me ferai ma propre idée 😊

    J’aime

    1. L’amie qui me l’a conseillé a beaucoup aimé, moi j’y vois des choses intéressantes mais je me suis un peu ennuyée, tu verras bien dans quel « clan » tu te situes 🙂 bonne lecture !

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s