Gateaux au miel

Quand j’ai lu « Le secret des abeilles« , il y a un passage où les personnages parlent de petits gateaux au miel et cela m’a donné envie et comme j’avais du miel des ruches de mon collège je me suis lancée en m’inspirant de cette recette!

Ingrédients : (pour 12 petits gateaux)

  • 200g de farine
  • 150g d’huile de tournesol (ou de margarine végétale fondue pour moi)
  • 150g de miel (liquide ou chauffé)
  • 40g de sucre
  • 2 œufs
  • 1 sachet de levure chimique
  • 1 pincée de sel
  • 1 cuillère à café de gingembre en poudre
  • 1 cuillère à café de cannelle en poudre
  • 50 g de miel (liquide ou chauffé)

Préparation :

  • Préchauffer le four à 180°.
  • Dans un bol, battre les oeufs avec le sucre.
  • Ajouter l’huile (ou margarine fondue et mélanger.
  • Ajouter le miel et mélanger.
  • Tamiser la farine et la levure dans la préparation et mélanger jusqu’à ce que ce soit homogène.
  • Ajouter la cannelle, le gingembre et le sel et mélanger.
  • Répartir la pâte dans des moules à muffins.
  • Mettre au four pendant 20-25 mn.
  • Quand les gateaux sont cuits (couteau qui ressort sec du gateau), laisser reposer 10 mn.
  • Faire chausser le reste du miel et au pinceau, badigeonner le dessus des gateaux.

Voici le passage du roman qui parle de ces gateaux :

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est ACtC-3e6n61vK00PkMvhGDwwym_5665bjlKkr3W-B6MKKMQ1LrH_ozt5idgMgkc6s5Bjw53nae1HLx7JAX6PPjbaP-6462v2mH6doDTqLDumwpMZ_8q3_OmN-RvzgpafDZ1USs6bz_QvbJ2PAx3vDiMTNZcv=w960-h655-no
Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est AM-JKLUpDD70_t2sz87q3HCWXGdNJ7MUBihTp0bI2EuTHrfTotJJxrnqkfAa4Glwo7HCxagHDvhlSfTiEwY3zY1__kRdwcra7GdQzoZs7iv8K-7YrmkXojjs3F2wz_s_FrRyGLuWlMuFqoVtyQctY627lssuBg=w300-h216-no
chez Bidib et Fondant

Les cinq sens d’Enna

Pour les 13 ans du blog, je reprends le rendez-vous de 2013 qui fait un clin d’oeil au chiffre d’anniversaire 😉

Pour ce rendez-vous, j’évoquerai les 5 sens qui m’auront marqué pendant le mois. L’ouïe, avec de la musique, des voix, des sons, des choses que j’ai entendues, la vue avec tous les livres que j’ai lus pendant la période et peut-être une image, une vidéo ou une série, l’odorat avec une odeur ou un parfum, le toucher avec un objet ou des sensations physiques et le goût avec un aliment ou une recette.

En tout cas, si vous aussi vous souhaitez évoquer vos 5 sens, n’hésitez pas à le faire dans les commentaires ou chez vous!

  • L’ouïe : Même si cette vidéo est une pub pour L’Oréal, c’est surtout un message très fort et très bien incarné par Kate Winslet (qui a presque le même âge que moi et qui a des valeurs sincères sur le rapport à son image et qui fait du bien :
  • La vue :

Voici les livres qui sont passés sous mes yeux (ou mes oreilles) depuis le 8 du mois dernier (même les abandons) :

Au théâtre, je suis allée voir « Courir » de Jean Echenoz par Thierry Romanens Et Format A’3 et c’était vraiment une excellente adaptation théâtrale et musicale du texte de Jean Echnoz (cliquez sur le lien pour voir mon avis).

A la médiathèque, j’ai vu le film documentaire « Free to run » sur la course à pied : le combat féministe que cela a été pour permettre aux femmes de courir des courses longues librement et sur l’essor de la course à pied amateure et populaire et les marathons. J’ai adoré et ça m’a presque donné envie de recourir un marathon un jour (alors que depuis que j’ai repris le sport, je n’ai pas encore recouru 10 km 😉

A la télé, j’ai regardé la série « Mare of Easttown« , en DVD (j’ai adoré : très bien joué et addictif!) et le film d’animation « Là-haut » (Rires et pleurs!).

Sur Netflix, j’ai regardé « Don’t look up » (J’ai trouvé ça excellent, intelligent et très bien joué) et la saison 3 de « After life » (et c’est aussi bien que les deux premières saisons, j’ai pleuré!)

Voir les oiseaux du jardin (mésanges et pinson des arbres) commencer à venir sur mes mangeoires! Un vrai moment de poésie !

  • L’odorat : Le parfum du mimosa des voisins.
  • Le goût : J’ai goûté à des ramens et à des gyozas japonais pour la première fois et j’ai beaucoup aimé!

Et, je vous propose une recette de petits gateaux au miel

  • Le toucher : Les sensations physiques seront la marche à Paris où on a accumulé les pas en allant presque partout à pied! Et puis les auto-tests que nous avons faits en famille car Bastien a été positif au covid à la fin des vacances!

Enfin, le « Book Jar » :

Aidez moi à choisir le prochain livre issu de ma PAL que je vais lire. Ce mois-ci je vous demande de me donner un chiffre 1 et 25 pour me permettre de lire un livre issu de ma PAL de plus de 6 mois dans les commentaires ou sur la page FB du blog!

Jujitsufragettes Les amazones de Londres : Clement Xavier et Lisa Lugrin

Résumé de l’éditeur : « En 1910, les suffragettes anglaises d’Emmeline Pankhurst doivent affronter la répression policière. Leur arme ? Retourner la violence des attaquants contre eux-mêmes, grâce au jujitsu afin de remporter la victoire : le droit de vote en 1918 !Edith Garrud est considérée comme la première formatrice d’autodéfense féministe. Face à la violence subie par les manifestantes, elle va former au jujitsu les gardes du corps d’E. Pankhurst, surnommées « Les Amazones ». À coup de clés de bras et de crocs-en- jambes, les suffragettes bousculent les mentalités, bottent les fesses des réactionnaires et démontrent la force du « sexe faible ».

*

J’ai lu cette BD en octobre 2021 mais j’ai gardé mon billet pour aujourd’hui exprès en cette journée des droits des femmes.

En effet, cette BD raconte une partie de l’histoire du mouvement des suffragettes à Londres au début du 20e siècle, juste avant la 1ere guerre mondiale, quand Emeline Pankhurst et ses fidèles militantes qui se battent pour avoir le droit de vote.

Elles se tournent vers le cours de Edith Garrud qui, avec son mari, tient un dojo de jujitsu. Elles vont se former à l’autodéfense pour pouvoir continuer à se battre -dans tous les sens du terme- pour leurs convictions.

Edith est au centre de l’histoire : une petite femme discrète, accompagnée d’un mari assez ouvert pour son époque, qui s’avère être vraiment forte et courageuse et qui est un vrai atout pour le mouvement des sufragettes avec la création du groupe « Les Amazones ».

Une histoire vraiment intéressante !

Pour voir un extrait, cliquez ici!

Et puis, rien à voir, mais quand je lis « Suffragette » j’ai tout de suite la chanson de David Bowie qui me vient en tête 😉

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est ACtC-3d6rytwO6_YaN4XNK57cBkQG8O_BoE9kXGelqL8PHLEJwZBnjGgAPTCvUKQ0Y3hBdRL3M1cwtk1USs4XCp2pK5-jF71ZD4DXUpZf1bw1B7V2IWPVZNqJmoXaNzfuScjbpDr61DoBnUbpCCIzoz52eBh=w250-h372-no
Catégorie lieu