Attention : si vous êtes sur le point d’emménager avec quelqu’un qui a déjà des enfants ce roman peut vous faire peur… ou vous éclairer… je ne sais pas s’il faut vous encourager ou vous dissuader de le lire 😉

En effet, ce roman parle de familles recomposées et de la difficulté d’être la belle-mère, celle qui prend la place de l’autre…

Ici, nous suivons deux couples et plusieurs enfants. Dans un des couples, Mathew, un père de 3 enfants entre 10 et 15 ans a quitté Nadine, une mère au caractère hautement explosif et instable qui manipule ses enfants qui montrent une loyauté exacerbée vis à vis de leur mère qui entraine une hostilité sans borne vis à vis de leur belle-mère. Il est maintenant marié à Josie, mère de Rufus, un petit garçon de 8 ans, vraiment adorable qui ne comprend pas bien ce qui lui arrive.

Josie était auparavant mariée avec Tom, le père de Rufus et ce dernier a aussi deux enfants adultes, dont Dale, sa fille de 25 ans qui n’a jamais aimé le fait que son père se remarie après la mort de sa mère. Toutes ces années après elle ne supporte toujours pas l’idée de partager son père lorsque celui-ci rencontre Elizabeth et tombe amoureux d’elle. Rufus, quant à lui, aime beaucoup Elizabeth et trouve avec elle et son père un apaisement qu’il n’y a plus chez sa mère et Mathew à cause des conflits avec les 3 ados…

Les relations familiales racontées dans ce roman sonnent vraiment justes! Je n’ai jamais été directement confrontée à cette situation personnellement, mais pendant ma lecture, j’ai pensé à différentes anecdotes racontées par des amies qui les ont vécues. Personnellement, la lecture de ce roman me ferait réfléchir à deux fois avant de m’engager avec quelqu’un qui a des enfants, car comme le dit un des personnages : ce n’est pas impossible mais ce n’est pas facile. Et on peut très bien comprendre pourquoi. Dans ces histoires, Joanna Trollope montre bien que c’est compliqué pour tout le monde : pour les enfants qui n’ont pas choisis qu’on bouleverse leurs vies, pour le parent qui ne vit pas au quotidien avec ses enfants, pour le parent qui doit essayer de se faire accepter… C’est un réel casse-tête et elle arrive à montrer tout cela sans porter de jugement.

J’ai aimé l’écriture rythmée et j’ai dévoré ce roman comme on regarderait une série sans pouvoir s’arrêter. Je me suis d’ailleurs dit que cela ferait une très bonne adaptation télévisée, une bonne mini-série comme les anglais savent les faire et en écrivant ce billet j’ai découvert que cela avait été le cas en 2000 mais pas moyen de voir une bande annonce ou un extrait vidéo.

De Joanna Trollope, j’avais déjà lu et aimé « Les femmes de ses fils » et je trouve qu’elle est très forte pour dépeindre les vies de familles ordinaires avec tous ses petits et grands problèmes!

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est ACtC-3fhpD91oVu8DxcNteNlndYaeakSrcL6hOqDvO7E0giRHJkfA--gJGZ7lvg-LCqi-lO-zlFlwBijcrql3K9L1RZZ6Inc4sMiAaw8mpHpK-hNF8NT5dnGU120FqhaCXUfZV4UDRFCo21XBiD-mBPI9qc2mw=w223-h226-no
Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est AM-JKLW-8Xy9BIRqinPzrRBz2J2pSlRnlFIwPEKmmv1zpAf3DZoC0nJGqVPx8b0ycvPVte06hr4gaDsphFfyIzipAAW1MPEwEpWUpvmIVdN6H4fs8knOaKBdlyDoMp3hCYeWKD_2Ax2fVRZYrtgs4qzmpYdYpQ=w285-h217-no
catégorie famille

6 commentaires sur « Les enfants d’une autre (Other people’s children) : Joanna Trollope »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s