Vous faites quoi demain le 5/5 à 05h05 et/ou à 17h05 ??

Moi?Le 5/5 à 05h05 et/ou à 17h05,  je prendrai une photo de ce que je suis en train de faire. (Enfin, pour 05h05… peut-être pas…)

Vous aussi, prenez une photo de ce que vous êtes en train de faire, du lieu où vous êtes, des gens qui vous entourent (on n’est pas obligé de voir votre tête), ce que vous voulez !

Il suffit de mettre une alarme sur son téléphone, un réveil dans la maison, un post-it en évidence, en parler autour de vous et de tous prendre une photo en même temps!

Pas besoin de s’inscrire à l’avance ni même de nous connaître avant, pas besoin d’avoir un blog et si vous en avez un, vous n’êtes pas obligés de faire de billet : le but c’est de se dire qu’au même moment on a tous appuyé sur le déclencheur! Plus on est de fous, plus la mosaïque sera grande 😉

Il suffit ensuite soit de m’envoyer un lien sur le blog ou de m’envoyer votre photo à ennalit@gmail.com en racontant ce que vous faisiez (pensez aussi à me donner votre pseudo et si vous avez un blog pour le recap’, précisez aussi à quel moment de la journée c’était, matin ou soir), dans les 2 ou 3 jours qui suivent maximum. Je les envoie à Steff qui concocte une mosaïque et on vous met ça en ligne très vite! Si vous êtes partant, n’hésitez pas! A demain j’espère! 😉

Nellie Bly, Première journaliste d’investigation : Luciana Cimino et Sergio Agozzino

J’ai lu cette BD en octobre mais j’ai gardé mon billet pour le mois italien car les deux auteurs sont italiens mais j’aurais pu parler de cette BD le 8 mars pour la journée internationale du droit des femmes le 8 mars en même temps que la BD « Nellie Bly dans l’antre de la folie » car cette biographie nous montre à quel point Nellie Bly a été précurseur dans le féminisme et le droit des femmes au 19e siècle.

C’est donc une biographie qui part de sa jeunesse et de ses débuts de journaliste avec son premier reportage pour dénoncer les conditions dans lesquels les femmes étaient internées dans un asile de New York (je vous conseille « Nellie Bly dans l’antre de la folie » qui détaille cet période de la vie de la journaliste.)

Mais la biographie nous parle aussi de son tour du monde en moins de 80 jours sur les pas de Philéas Fogg où elle a brillé, démontrant qu’une femme était capable de voyager seule, puis elle a fait un reportage en immersion pour mettre en lumière les ouvrières.

Puis pendant un temps, elle s’est occupée de l’entreprise de son mari, la faisant fructifier tout en prenant soin des ouvrières.

Enfin, elle a retrouvé le chemin du journalisme mais en gardant toujours en tête de s’occuper de la place des femmes.

C’est vraiment une femme fascinante, on aurait presque du mal à croire que ce soit réaliste si ce n’était pas une histoire vraie! Et c’est une vraie inspiration! D’ailleurs, dans cet album, les auteurs ont fait rencontrer Nellie Bly, très âgée, et une jeune journaliste motivée qui veut donner plus de place aux femmes dans le journalisme, en 1921 et c’est un point de vue que j’ai trouvé intéressant.

J’ai aussi beaucoup aimé les dessins.

Voir une extrait chez l’éditeur.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est ACtC-3d6rytwO6_YaN4XNK57cBkQG8O_BoE9kXGelqL8PHLEJwZBnjGgAPTCvUKQ0Y3hBdRL3M1cwtk1USs4XCp2pK5-jF71ZD4DXUpZf1bw1B7V2IWPVZNqJmoXaNzfuScjbpDr61DoBnUbpCCIzoz52eBh=w250-h372-no
Lu en 2021
Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est AM-JKLW-8Xy9BIRqinPzrRBz2J2pSlRnlFIwPEKmmv1zpAf3DZoC0nJGqVPx8b0ycvPVte06hr4gaDsphFfyIzipAAW1MPEwEpWUpvmIVdN6H4fs8knOaKBdlyDoMp3hCYeWKD_2Ax2fVRZYrtgs4qzmpYdYpQ=w285-h217-no
Catégorie chiffre