Elmet : Fiona Mozley

Cathy et Daniel, deux adolescents, vivent avec leur père, John Smythe, dans une maison en pleine campagne du Yorkshire, dans une maison qu’ils ont construite de leurs propres mains. Ils vivent sans leur mère et avant le décès de leur grand-mère, ils vivaient avec cette dernière tandis que leur père était presque toujours parti sur les routes, pour passer d’un combat de boxe à un autre car c’est un boxeur reconnu dans les milieux des combats plus ou moins clandestins.

Depuis qu’ils sont arrivés dans le Yorkshire, lieu d’origine de leur mère leur mode de vie est un peu particulier. Ils vivent un peu comme des sauvages, loin du monde et des autres habitants, chassant et connaissant la nature sur le bout des doigts. Une amie de la famille leur apprend des choses mais ils ne suivent plus de cours à proprement parler. Cathy est une jeune fille forte alors que Daniel est un jeune garçon plus sensible et réservé.

Mr Price, propriétaire terrien de la région, qui possède beaucoup de terres et de logements et qui est réputé pour son intransigeance et ses injustices envers ses locataires, vient menacer John Smythe, argumentant que ce dernier s’est installé sur cette portion de terre sans son autorisation. Il lui propose un marché : il pourra y rester s’il accepte de jouer les gros bras et user de sa force physique pour faire passer ses instructions…

John refusant, il s’en suit toute une resistance de la part des petites gens de la région qui en ont assez de subir les brimades de leur propriétaire… Mais tout se renverse quand un des fils de Price est retrouvé mort. C’est alors l’escalade de la violence qui commence car Price est persuadé que c’est John Smythe le coupable.

En lisant ce roman, j’avais du mal à me voir en Angleterre, je me voyais plutôt aux Etats-Unis et j’ai plusieurs fois pensé à « Mon territoire » de Tess Sharpe et parfois aussi à « Dans la forêt » de Jean Hegland. J’ai aussi eu du mal à me situer dans le temps : il n’est pas clair à quelle époque cette histoire se déroule et pourtant ce n’est pas gênant, on se laisse porter par ce côté un peu intemporel.

J’ai aimé ce roman, pour son côté assez noir, et aussi pour le contact avec la nature. J’ai aussi aimé les personnages qui sont bien dépeints, avec leurs identités individuelles, un peu en dehors des codes et de ce que l’on attendrait d’eux.

Une très bonne découverte.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est ACtC-3fhpD91oVu8DxcNteNlndYaeakSrcL6hOqDvO7E0giRHJkfA--gJGZ7lvg-LCqi-lO-zlFlwBijcrql3K9L1RZZ6Inc4sMiAaw8mpHpK-hNF8NT5dnGU120FqhaCXUfZV4UDRFCo21XBiD-mBPI9qc2mw=w223-h226-no

Gagné grâce à @lemoisbritish l’an dernier chez les Editions Joelle Losfeld

chez Lou et Titine pour la journée « FAMILY »
@lemoisbritish sur Instagram pour la journée « NATURE »
Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est AM-JKLW-8Xy9BIRqinPzrRBz2J2pSlRnlFIwPEKmmv1zpAf3DZoC0nJGqVPx8b0ycvPVte06hr4gaDsphFfyIzipAAW1MPEwEpWUpvmIVdN6H4fs8knOaKBdlyDoMp3hCYeWKD_2Ax2fVRZYrtgs4qzmpYdYpQ=w285-h217-no
Catégorie lieu