Mauvais garçon : Michael Morpurgo, illustré par Michael Foreman (Billet avec Bastien)

En préparant mon billet, j’ai compté le nombre de livres de Michael Morpurgo dont j’ai parlé ici et celui-ci est le 19e! Je pense qu’on peut dire que c’est mon auteur jeunesse chouchou! Vous pouvez d’ailleurs allez voir mes avis sur les autres livres en cliquant ici!

Les thématiques sont celles que l’on retrouve habituellement chez cet auteur : la transmission par un ancien envers un enfant, la guerre et les histoires de vie assez noires et les liens avec les animaux..

Ici, le grand-père raconte son enfance à son petit-fils et c’est M. Alfie, homme âgé, qui a cru en lui quand il était lui-même plus jeune qui lui a transmis sa passion. Il raconte donc comment en grandissant après la guerre, il a pris la mauvaise direction assez jeune, commettant des vols dans son adolescence et s’est retrouvé dans une maison de correction. C’était une institution ouverte, qui proposait la réhabilitation des jeunes par le travail et il a découvert le travail avec les chevaux. Auprès d’eux, et en particulier auprès de Dombey, le cheval qui va devenir son ami, il va grandir et mûrir et tout ce qu’il aura appris avec M. Alfie qui l’a encadré et qui lui a tout appris, va l’aider à devenir un homme bien.

J’ai aimé le fond du roman mais celui-ci n’est pas mon préféré, j’ai trouvé qu’il était un peu survolé .mais je pense que c’est une question de cible. Michael écrit pour toutes les tranches d’âges et je suis moins sensible à ses romans pour les vraiment jeunes. Celui-ci est recommandé à partir de 8 ans et je trouve que cela correspond parfaitement. Par contre j’ai vu que l’Education Nationale le recommandait pour les 5e (la classe de Bastien) et c’est sans doute un peu léger pour étudier en classe mais pour un « petit lecteur » c’est une bonne entrée dans la littérature en lecture seul. Je le recommanderai pour des lecteurs de 8-10 ans.

VOICI L’AVIS DE BASTIEN (12 ANS ET DEMI) TAPÉ TOUT SEUL SANS QUE JE NE CHANGE UN MOT (ET SANS QU’IL AIT EU CONNAISSANCE DE MON AVIS) :

C’est un bon livre, même si je le trouve très court. L’histoire me fait penser à « Cheval de guerre ». Si l’histoire est un peu  »gnangnan », elle est quand même assez belle.

C’est l’histoire d »un enfant, exemple parfait du délinquant juvénile, qui, même s’il ne respecte rien, a  »bon cœur ». Il va se lier d’amitié avec un cheval, pour le meilleur et pour le pire…

(Note d’Enna : Bastien a fait le lien avec « Cheval de guerre » alors qu’il n’avait conscience que l’auteur de « Mauvais garçon » était aussi Michael Morpurgo! Comme quoi, je lui ai transmis ma passion pour cet auteur! 🙂

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est ACtC-3fhpD91oVu8DxcNteNlndYaeakSrcL6hOqDvO7E0giRHJkfA--gJGZ7lvg-LCqi-lO-zlFlwBijcrql3K9L1RZZ6Inc4sMiAaw8mpHpK-hNF8NT5dnGU120FqhaCXUfZV4UDRFCo21XBiD-mBPI9qc2mw=w223-h226-no
Catégorie Gros Mot
chez Lou et Titine
@lemoisbritish sur Instagram