Tirage au sort du Book Jar

Vous avez été 19 à avoir répondu à l’appel pour m’aider à piocher une prochaine lecture issue de ma PAL anglaise en me donnant un chiffre entre 1 et 7 dans les commentaires, sur la page Facebook du blog ou sur la page Instagram. Merci à tous de votre participation!

J’ai noté tous ces chiffres et les titres correspondants et j’ai fait le tirage avec Bastien :

C’est donc le numéro 3 : « Incendiary » (« Incendiaire » ) de Chris Cleave qui est dans ma PAL depuis février 2021 et qui a été proposé par Muu Haam, Sylire et Manika (merci d’avoir participé!)!

Je vais essayer de le lire pour le 12 juin!  Si vous voulez le lire avec moi, n’hésitez pas!

Couleurs de l’incendie : Christian De Metter

Résumé de l’éditeur : Une histoire de vengeance dans laquelle Madeleine prend l’envergure d’une grande héroïne… Février 1927. Le Tout-Paris assiste aux obsèques de Marcel Péricourt. Sa fille, Madeleine, doit prendre la tête de l’empire financier dont elle est l’héritière, mais le destin en décide autrement. Son fils, Paul, d’un geste inattendu et tragique, va placer Madeleine sur le chemin de la ruine et du déclassement. Face à l’adversité des hommes, à la cupidité de son époque, à la corruption de son milieu et à l’ambition de son entourage, Madeleine devra déployer des trésors d’intelligence, d’énergie mais aussi de machiavélisme pour survivre et reconstruire sa vie. Tâche d’autant plus difficile dans une France qui observe, impuissante, les premières couleurs de l’incendie qui vont ravager l’Europe.

J’ai emprunté cette BD à la médiathèque car cela m’intéressait de voir comment avait été adapté le roman de Pierre Lemaitre que j’avais adoré en version audio.Je ne vais pas m’étendre sur le sujet de l’histoire, je vous encourage à lire mon avis sur le roman car la bande-dessinée est fidèle mais je dois dire que comme souvent pour des adaptations de romans riches le format BD me parait trop léger quand on connait déjà l’histoire. J’ai trouvé notamment que certains personnages vraiment intéressants comme l’infirmière et la cantatrice n’étaient que survolés et qu’il manquait une dimension cocasse présente dans le roman pour ne garder que l’aspect plus sérieux de la vengeance.

Par contre, j’ai beaucoup aimé les dessins (et vous pouvez feuilleter l’album en allant sur le site de Rue de Sèvres) et je pense que des lecteurs découvrant l’histoire avec cette BD pourront aimer.

En attendant Bojangles : Ingrid Chabert et Carole Mauvel

Cette BD est une adaptation du roman d’Olivier Bourdeaut pour lequel j’avais eu un coup de coeur en le découvrant en audio. Je vous invite à découvrir mon billet sur le blog.

J’ai bien aimé cette BD quand je l’ai lue que ce soit au niveau des dessins très doux et joyeux à la fois et sur l’histoire qui raconte la vie d’une famille dont la mère fantasque et incontrôlable est en réalité atteinte de troubles psychiatriques et qui se termine tragiquement.

Sur le coup j’ai donc apprécié ma lecture mais l’avis d’une amie qui elle n’avait lu que la bande dessinée et pas le roman m’a fait réfléchir. Elle m’a dit (coucou K si tu passes par là!) qu’elle avait détesté la manière dont la maladie psychiatrique était « romantisée ». Et c’est là que je me suis rendue compte que dans cette lecture j’avais apportée ma connaissance du roman qui est beaucoup plus profond et subtil car dans le roman on voit que tout le côté exubérant et excessif de la mère est contrebalancé par les angoisses du quotidien et une vraie tristesse profonde du petit garçon et ces aspects là manquaient sans doute à la BD pour ceux qui la découvraient sans connaître le roman.

Alors je vous conseille cette BD si vous avez lu le roman car c’est une belle adaptation mais qui est malheureusement peut-être un peu légère pour une première découverte du texte. Par contre au niveau des dessins, cet album m’a immédiatement replongée dans l’univers des personnages.

Où va le blog cette semaine?

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est newsletter-oc3b9-vous-emc3a8ne-le-blog-cette-semaine.jpg

Où va le blog cette semaine?

Je suis toujours en convalescence, c’est un peu long même si ce n’est pas grave et je passe beaucoup de temps à me reposer et à lire et j’arrive aussi à aller de temps en temps sur l’ordinateur pour rattraper mes billets de lecture en retard. Donc cette semaine, le blog est à jour!

Quel est le programme cette semaine?

Demain, lundi 10 mai, vous pourrez lire deux billets sur des BD qui sont des adaptations de romans que j’avais déjà lus : « Couleurs de l’incendie » et « En attendant Bojangles »

Mardi 11 mai, il y aura le tirage au sort du Book Jar pour le mois anglais.

Mercredi 12 mai, je vous parlerai de « La part des flammes » en lecture commune avec Didingc.

Jeudi 13 (ou samedi 15) mai, si tout va bien je mettrai la mosaïque des photos du 5/5 en ligne.

Vendredi 14 mai, vous trouverez deux billets sur des romans jeunesse : « Oh, Boy! » et « La fille d’avril ».

Et enfin, dimanche 16 mai, je vous parlerai de deux romans audio : « Le poète » et « Les impatientes ».

En ce moment, avec les yeux, je suis en train de lire « Watership Down » de Richard Adams et avec les oreilles, j’audiolis « Poupée volée » de Elena Ferrante (Lu par Ivana Coppola). Ma prochaine lecture sera le livre tiré au sort au Book Jar et ma prochaine lecture audio sera « La Coupure » de Fiona Barton (lu par Anne Tilloy, Anne Kreis, Anne O’Dolan, Daniel Kenigsberg et Clémentine Yelnick).

Je vous souhaite un bon dimanche et une bonne semaine (la meilleure possible en tout cas!) et belles lectures à tous! A bientôt!

Gâteau aux pommes caramélisées

Ingrédients :

  • 100 g de beurre ou de margarine
  • 100 g de sucre
  • 100 g de farine
  • 2 oeufs
  • 1 c à c de levure
  • 1 pincée de sel
  • 2 pommes
  • 1/2 sachet de sucre vanillée
  • 1 c à s de rhum
  • caramel : 50 g de sucre / 2 gouttes de vinaigre / 3 c à s d’eau

Préparation :

  • Préchauffer le four TH 200°-220° / 5-6
  • Préparer le caramel : Faire chauffer le sucre, le vinaigre et l’eau jusqu’à ce que le caramel soit doré.
  • Napper le fond du moule à gâteau avec le caramel.
  • Eplucher et couper les pommes en lamelles et placer sur le caramel au fond du moule à gâteau.
  • Mélanger le beurre avec le sucre et le sucre vanillé jusqu’à ce que ce soit crémeux.
  • Ajouter les œufs, la farine, le sel et la levure et bien mélanger.
  • Verser le mélange par dessus les pommes.
  • Cuire 30 mn
  • Démouler et retourner le gâteau dès la sortie du four.

Merci à ma collègue V de m’avoir fait découvrir ce gâteau et donné la recette!

Les gourmandises en cuisine chez Syl

Le carnet de bord d’Enna

Comme chaque année je vous propose un rendez-vous bloguesque qui sera en ligne tous les 8 de chaque mois. Cette année, je vous proposerai un rendez-vous que j’ai emprunté à Gambadou avec son accord. Il s’agit d’un journal de bord qui va bien avec le nom du blog « Enna lit, Enna vit! » où je parlerai de mes lectures du mois, de ma vie quotidienne et bloguesque et des pensées positives que j’aurais pu noter pendant le mois : mes positives vibes!

*

Pronote replante / Faire le test PCR et être agréablement surprise que ça soit moins désagréable que test antigénique fait il y a quelques semaines au collège / Négative! Je vais pouvoir revivre sans masque à la maison / Premier jour des vacances sous la pluie : journée lecture / Profiter du dimanche pour courir, lire et écrire des billets de blog / Sortir le turn-ball pour jouer avec Bastien dans le jardin / Mes nouvelles lunettes de soleil me font me sentir star / Faire une séance de sport en extérieur avec Bastien / Une balade en famille dans la campagne au soleil et rire beaucoup / Partie de Monopoly (en francs!) de 3 h en famille / Commencer regarder (enfin!) la série « The Crown » / Poncer et traiter la table de jardin / Voir ma mère jouer au turn ball avec Bastien malgré ses 84 ans et me dire que j’ai de bons gènes / Contrôle technique OK de la part de l’urologue, je n’ai pas besoin de m’inquiéter pour mon rein, pas de prochain rendez-vous / Profiter d’un déplacement autorisé à 30 km pour raison médicale pour faire un tout petit détour et voir la nouvelle maison d’une copine / Aller chez le coiffeur / Rencontrer une hypnothérapeute pour m’aider à me prendre en main pour maigrir / Mal à la gorge / Premier déjeuner dehors / Voir des amis à la maison pour un café dehors en respectant les distances : impression de normalité / Etre émue en regardant la cérémonie d’inhumation du Prince Philip / Appeler le 15 pour une douleur inattendue, aller à la maison médicale de garde un dimanche après-midi et s’estimer heureuse de n’avoir que 8 jours d’antibiotiques / Aller vois une copine au bord de la mer pour prendre un thé (avec distance de sécurité et masque entre deux gorgées) / Profiter du jardin pour se reposer / Se faire hypnotiser et être très émue / Aller boire un thé avec une amie dans son jardin / Premier repas de famille avec mes parents sur la terrasse / Premières corrections dans le jardin / Marcher comme une mamie pour faire 2 courses / Retourner chez le médecin / Très mauvaise réaction au Tramadol (antidouleur) : je fais à peu près tous les effets indésirables!) / Mon problème de santé plus sérieux que je ne pensais : direction les urgences / Transfert à l’hôpital pour une opération en urgence / Retour à la maison / Soins infirmiers quotidiens / 3 semaines d’arrêt de travail mais en cette dernière semaine de télétravail, les élèves ont du mal à comprendre que je ne suis plus dispobible / Pause de blog / Convalescence / Soins + repos + lecture / Etre rassurée d’être remplacée / En colère quand pendant mon arrêt je rends un service de travail et que je me prends une petite pique injuste par mon chef… / Lire au lit toute la journée et pourtant être très fatiguée /

*

  • Une anecdote : Alors j’étais en train de revenir d’un jogging de 10 km, mon kiné m’a rappelé pour prendre rendez-vous pour ma discopathie D11D12 et j’ai avoué que j’étais en train de courir, ce qui l’a étonné. Je lui ai dit que je n’avais pas mal car c’est dans les torsions que j’ai mal… Mais déjà il était content de savoir que je n’avais pus du tout mal au pied vu que c’est lui qui m’a fait faire ma rééducation! (Bon, ça c’était avant mon opération 😉

*

  • Refaire du sport plus régulièrement.
  • Etre en vacances.
  • Profiter du jardin en sortant le mobilier de jardin.
  • Observer les oiseaux, dans la campagne ou dans le jardin.
  • Découvrir une application pour faire de la cohérence cardiaque facilement.
  • Recevoir des messages de bon rétablissement d’élèves, de parents d’élèves, de collègues, d’amis et de lecteurs du blog.
  • Profiter de mon arrêt maladie pour faire descendre ma PAL.

*

Et une petite recette à essayer ce mois-ci (cliquez sur la photo pour accéder à la recette.)

Gâteau aux pommes

Enfin, le « Book Jar » :

Aidez moi à choisir le prochain livre issu de ma PAL que je vais lire. Ce mois-ci je vous demande de me donner un chiffre 1 et 7 pour me permettre de lire un livre issu de ma PAL anglaise pour le mois anglais dans les commentaires ou sur la page FB du blog!

Incroyable! : Zabus et Hippolyte

Résumé de l’éditeur : En Belgique, dans les années 1980, Jean-Loup vit en compagnie de son père. Le petit garçon souffre de TOC liés à un cruel manque de confiance en lui et à une certaine solitude due à l’absence de sa mère. Doté d’une grande imagination, doué d’un talent de conteur, il se construit pourtant son propre univers avec beaucoup de fantaisie… Mais comment raconter des histoires aux autres quand on est hypocondriaque ? Comment peut-on tout simplement trouver sa place dans la société alors qu’on est différent des autres ? Une histoire drôle et émouvante servie par les illustrations d’Hippolyte qui ont parfois un petit air de Sempé.

*

J’ai emprunté cette BD par hasard dans les nouveautés de la médiathèque et je ne savais pas du tout à quoi m’attendre et je suis vraiment tombée sous le charme.

Jean-Loup est un petit garçon complétement décalé avec ses tocs et avec sa passion des fiches sur tous les sujets qui lui passent par la tête. ll parle à un roi des Belges imaginaire dans sa tête et part à la rencontre du vrai roi, il est très introverti et pourtant se retrouve dans un concours d’exposé. Il compte tout, cherche à se rassurer …

Car c’est surtout un petit garçon vraiment touchant dans son manque de confiance en lui et dans son imagination débordante. Il est surtout très seul : à part son oncle -personnage haut en couleur- et son institutrice, il n’a personne : son père n’est jamais disponible et sa mère a disparu… Il se crée donc un monde à la fois très cartésien et à la fois plein de rêve pour supporter son quotidien.

C’est une très jolie BD à la fois amusante et sensible et je ne peux que vous la conseiller!

Pour voir un extrait cliquez ici!

Pour le mois Belge chez Anne

Qu’est ce que je faisais le mardi 5/5 à 05h05 et/ou à 17h05??

LE  5/05 À 05H05 : 

J’étais réveillée mais j’avais complétement oublié le jeu (d’ailleurs je n’ai même pas pensé à faire le rappel hier!)

LE  5/05 À 17H05 :

Je faisais ce que fais à longueur de journée en ce moment, je lisais dans mon lit.

Si vous avez joué, envoyez moi votre photo AVANT le 11 mai en racontant ce que vous faisiez (pensez aussi à me donner votre pseudo et l’adresse de votre blog si vous en avez un pour le recap’, précisez aussi à quel moment de la journée c’était, matin ou soir) à cette adresse :

 ENNALIT@GMAIL.COM

Vous trouverez la mosaïque le 13 ou le 15 mai si tout va bien!

La photo du 5/5 à 17h05 (trop tard pour 05h05!)

Nous sommes le mercredi 5/5  : n’oubliez pas de prendre la photo à 17h05 (trop tard pour 05h05!) et j’ai oublié de faire un rappel hier, désolée !

Il suffit de mettre une alarme sur son téléphone, un réveil dans la maison, un post-it en évidence, en parler autour de vous et de tous prendre une photo en même temps!

Et pensez à m’envoyer votre photo à ennalit@gmail.com en racontant ce que vous faisiez (pensez aussi à me donner votre pseudo et si vous avez un blog pour le recap’, précisez aussi à quel moment de la journée c’était, nuit ou jour), dans les 2 ou 3 jours qui suivent maximum. Je les envoie à Steff qui concocte une mosaïque et on vous met ça en ligne très vite!

Envoyez moi vos photos jusqu’au 12 mai pour que je puisse les envoyer à Steff et que je puisse les mettre en ligne le 15 mai.

A plus tard pour ma photo!

Concerto pour 4 mains : Paul Colize

Résumé de l’éditeur : Cinq bandits de haut vol, deux femmes d’exception, un avocat mythique et… de la musique avant toute chose.
D’un côté Jean Villemont, avocat pénaliste amoureux des sommets et sa consoeur Leila Naciri. De l’autre, Franck Jammet, braqueur virtuose et sa compagne Julie Narmon, aussi discrète qu’efficace. Entre eux, un homme et une affaire. Où se trouvait Franck Jammet la nuit du 18 au 19 février 2013 ? Pourquoi Jean Villemont ne se contente-t-il pas de la version officielle ? Qui a réalisé le casse du siècle?

*

Deux époques s’alternent dans ce roman : le passé et les années 1980-1990 avec une bande de malfaiteurs de grande envergure, inventifs et géniaux qui font des braquages de fourgons bancaires sans jamais utiliser la violence… Le cerveau de cette bande est Franck Jammet épaulé entre autre par son ami d’enfance Alex Grozdanovix et sa femme Julie Narmon. Ils s’en sortent souvent bien et quand certains se font arrêter ils s’échappent et quand ils sont en cavale, ils arrivent quand même à fêter le réveillon ensemble. Une bande gangsters à l’ancienne!

En parallèle, nous sommes en 2013 avec l’avocat réputé Jean Villemont, qui est appelé à défendre Akim Bachir qui vient de faire un braquage de bureau de poste assez minable alors que juste avant un braquage presque parfait d’un fourgon de dimants a été réalisé…. Jean Villemont, avec l’aide de sa collègue Leila Naciri, va creuser l’histoire de Akim et des liens entre les deux époques vont se tisser.

Après un démarrage un peu lent, les histoires de vols et d’enquêtes d’hier et d’aujourd’hui s’enchainent et le rythme prend bien et j’ai bien aimé. J’imagine bien un film tiré de ce roman.

Il y a aussi toute une partie psychologique avec Franck Jammet le criminel et Jean Villemont l’homme de loi, qui tous les deux ont des principes et une certaine moralité et qui sont tous les deux plus sensibles qu’ils ne le laissent paraître. Tous deux ont une passion qui les relient à leur travail : Jammet est fou de musique classique et mène ses casses comme un chef d’orchestre et Villemont est passionné des grands espaces et d’escalade et fini par se retrouver professionnellement en équilibre…

Pour le mois Belge chez Anne